Passion d’Amour par Gérard Mulot

Les moralistes en tout genre ont beau nous asséner leurs détestables leçons, nous nous détournons d’eux sans hésiter, et nous n’obéissons qu’à nos délicieuses passions. Y a-t-il un bonheur plus profond que l’instant où l’on se livre sans crainte à l’impétuosité de ses sentiments? Quand nous aimons, nous le faisons avec fureur! Alors suivons le chemin de nos désirs, mettons de la passion dans l’amour et goûtons-y sans rechigner. Comme pour nous, Amour et Passion vont ensemble dans un entremets proposé chez Gérard Mulot. Inspectons minutieusement cette petite douceur. Continuer la lecture de « Passion d’Amour par Gérard Mulot »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Coumarine par Kevin Lacote

Il arrive qu’au petit matin nous respirions avec gourmandise un parfum qui est resté sur l’oreiller, flottant encore dans le lit défait comme le mystérieux songe d’une nuit. Le parfum ravive le souvenir, il nous enivre et nous fait regoûter pour un court instant à un plaisir qui s’efface avec les premiers rayons du soleil. C’est un accord oriental qui nous charme, des notes de vanille et de coumarine sont montées du froufrou des draps. Cette coumarine, note de fond très répandue en parfumerie, est aussi mise à l’honneur dans un entremets proposé dans la toute nouvelle pâtisserie de Kevin Lacote. Voyons si elle sera porteuse de la même émotion. Continuer la lecture de « Coumarine par Kevin Lacote »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Tarte à l’Orange par La Pâtisserie des Rêves

Parmi les titres de livres les plus intrigants figure cet énigmatique « A Clockwork Orange » d’Anthony Burgess qui sera adapté au cinéma pour devenir un film emblématique de Stanley Kubrick, le fameux « Orange Mécanique ». C’est le fait d’associer un fruit, un élément charnel, vivant et pulpeux à l’idée d’un système froid, mécanique et dépourvu de sentiments qui intéressa l’auteur. Déjà en 1962, Burgess analysait ainsi l’évolution d’une société qui réduit l’homme à la forme presque végétative de la non agressivité totale, sous le contrôle de l’Etat moderne auquel la tendance à réduire la liberté est inhérente. De cette société anesthésiée, insipide et indolore naquit alors l’Ultraviolence, notion incarnée par le personnage principal Alex. Ce fut comme une réaction à une tendance fondamentale, un exercice d’une volonté qui se détraque face à une léthargie générale. En y réfléchissant, combien d’oranges mécaniques rencontrons-nous dans nos vies ? Cela n’est-il pas devenu la norme ? Et quelle violence cela crée-t-il dans la société ? Face à l’indifférence et aux âmes mortes, restons riches de nos sensations et savourons chaque expérience qui nous est offerte. Donnons de l’importance aux petits plaisirs, aux douceurs simples qui paradoxalement nous connectent à ce qu’il y a de plus profond en nous. Des plaisirs doux comme cette Tarte à l’Orange par la Pâtisserie des Rêves à laquelle nous accorderons toute notre attention et notre temps pour une audition méticuleuse. Continuer la lecture de « Tarte à l’Orange par La Pâtisserie des Rêves »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

L’Incroyable par Maison Lallement

Au coin d’un trottoir, dans un parc, devant une vitrine, dans un musée ou sur un quai, Paris aura toujours la capacité de nous charmer. Tout reste à découvrir ! Inlassablement, nous y trouvons toujours quelque chose d’inattendu et d’incroyable. Ouvrons enfin les yeux sur le spectacle que ce monde porte en lui, revendiquons des idéaux que d’autres ont abandonnés et – même quand cela n’est pas simple – restons toujours de ceux qui sont capables de s’émerveiller. La moindre des choses peut devenir incroyable ! C’est l’ambition de cet entremets proposé chez Maison Lallement qui, en portant ce qualificatif, nous fait une de ces promesses les plus chocolatées ! Continuer la lecture de « L’Incroyable par Maison Lallement »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Les Muxus par Pariès

« Zou bisous bisous, mon Dieu qu’ils sont doux » chantait Gillian Hills avec grande conviction. Mais la question se pose, sont-ils vraiment doux ? Permettez-nous de formuler une objection, car des bisous il y en a de toutes les natures : des bisous tendres, des bisous qui piquent, des bisous qui collent, des bisous qui mordent, des bisous qui claquent. Et il y a notamment les bisous basques, les Muxus en langue régionale, qu’il faudra prononcer « mouchous ». Proposés chez Pariès, maison connue pour son gâteau basque, nous nous en sommes procuré tout un assortiment ! Goûtons-les méthodiquement l’un après l’autre, car il est vrai que d’une seule expérience nous ne pouvons pas juger un bisou. Il faut s’y reprendre à plusieurs fois. Continuer la lecture de « Les Muxus par Pariès »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.