Symphonie Ananas par Demoncy-Vergne

La façon dont la musique nous touche n’est-elle pas fascinante ? Pensez-y, il faut des pages entières pour un livre avant qu’il nous émeuve, des heures de travail pour une peinture ou une sculpture afin qu’elles nous captivent, et pourtant il suffit de trois notes sur un piano pour réveiller en nous les plus intenses émotions. Alors que dire des symphonies, ces mouvements de l’air savamment accordés qui nous traversent et résonnent en nous, qui font vibrer chacune de nos cellules, qui nous transportent ? Tout est dans la justesse de la composition, et c’est cela que cherche à atteindre le dessert Symphonie Ananas proposé à la pâtisserie Demoncy-Vergne. Qu’avons-nous ressenti à sa dégustation ? Nous vous dirons tout. Continuer la lecture de « Symphonie Ananas par Demoncy-Vergne »

Choco-Lisa par Gilles Marchal

Ils nous ramènent à notre enfance, par leur simplicité, par leur douceur, par leur justesse… Certains desserts nous projettent loin derrière les barrières construites dans nos vies d’adultes, nous font revenir à ce temps où l’on léchait la cuillère avec délice en gardant un œil inquiet sur le dessert qui diminuait petit à petit, raclant ensuite le fond du pot, le retournant et le secouant, essayant de rassembler les dernières coulures de crème qui nous échappaient malgré nos efforts redoublés. Le monde se résumait pendant quelques instants à ce petit pot de crème qui emportait toute notre attention quand on arrivait à mettre la main dessus. Mi-chocolat et mi-vanille, le Choco-Lisa par Gilles Marchal se rapproche de ces douceurs simples qui nous ont marqués. Mais quel effet nous fera-t-il à sa dégustation ? Continuer la lecture de « Choco-Lisa par Gilles Marchal »

Tarte aux Pommes par Sucré Cacao

Elle passe sous les ponts de Paris indifférente au monde, l’eau de la Seine coule et avance vers la mer sans entrave, quoiqu’il arrive, qu’il fasse beau ou qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, elle reste indifférente. Assis sur la balustrade, nous la regardons passer, avec sa surface qui évolue, crée de petits creux et tourbillonne par endroits, et ses vaguelettes dont la pointe s’illumine quand elle est traversée par la lumière du jour. Cette eau porte en elle tant de choses, muette dans sa froideur, et si par mégarde nous y basculions elle nous porterait aussi. Elle effacerait tout, le passé, le futur, tout ce qui a été et serait possible. De la même façon la surface de la Tarte aux Pommes de James Berthier proposée chez Sucré Cacao ondule et luit sous la lumière que nous posons sur elle. Saura-t-elle nous happer complètement ? Continuer la lecture de « Tarte aux Pommes par Sucré Cacao »

Le Mont-Tricot par Bogato

Quand nous mettons la main dessus, il est impossible de s’en défaire. Tel est pris qui croyait prendre, les douces pelotes de laines nous enferment dans leur piège moelleux. Nous les serrons aux creux des mains, elles se déforment sans résistance. Puis nous recherchons le fil, l’ultime extrémité que nous pinçons et extirpons tout en la laissant filer doucement, dans un sourd bruit de frottement de fibres. Nous passons ce fil entre deux doigts, nous l’enroulons autour de l’index puis méthodiquement nous refaisons des tours. La peau se réchauffe au contact de ce lien qui la resserre et qui marque d’une empreinte blanche son passage, puis qui passe d’un doigt à l’autre, et que nous retendons avec l’autre main, créant un réseau qui progressivement nous enveloppe les phalanges les unes après les autres, redescend et contourne l’éminence des pouces puis revient jusqu’à saisir les poignets, agissant sur nous comme une catharsis au fur et à mesure qu’il se complexifie tandis que notre esprit s’apaise. Oui, parfois la complexité est une porte ouverte sur la simplification… Prenant la forme d’une pelote savamment enchevêtrée, le Mont-Tricot proposé chez Bogato sera-t-il une expérience tout aussi exquise ? Continuer la lecture de « Le Mont-Tricot par Bogato »