Saint-Honoré par la Pâtisserie des Rêves

Saint_honore_patisserie_des_reves_4

Ce Saint-Honoré proposé par la Pâtisserie des Rêves (Philippe Conticini) surprend à première vue. Il est réalisé avec un véritable parti pris esthétique qui le distingue clairement de la version classique de ce gâteau.  Son architecture asymétrique est en réalité une construction équilibrée de choux et d’éclairs. Une magnifique crème déposée généreusement à sa surface donne clairement un côté soyeux et riche à l’ensemble. La maison fait également un effort remarquable sur l’emballage de ses produits, cela plaît aux acheteurs pointilleux et s’accorde parfaitement avec l’image onirique évoquée par le nom de la pâtisserie. Continuer la lecture de « Saint-Honoré par la Pâtisserie des Rêves »

Puits d’Amour par Sébastien Gaudard

Puits_amour_sebastien_gaudard_3

Le Puits d’Amour est une pâtisserie traditionnelle française datant du XVIIIème siècle que Sébastien Gaudard remet au goût du jour dans sa boutique. Il s’agit d’un gâteau de forme ronde qui ferait penser à un cousin sucré de la Bouchée à la Reine. Continuer la lecture de « Puits d’Amour par Sébastien Gaudard »

L’Incroyable par Les Merveilleux de Fred

incroyable_merveilleux_fred_3

Parmi les pâtisseries mono-produit qu’on peut découvrir actuellement, les Merveilleux de Fred offrent un choix restreint  mais intéressant de Merveilleux (prononcer Mehveilleux) à déguster. Il s’agit d’une pâtisserie à la mode qui a une présentation assez régressive sous la forme d’un dôme souvent parsemé de copeaux de chocolat.  Parmi les modèles proposés à la vente, nous testons le Merveilleux dénommé l’Incroyable. Continuer la lecture de « L’Incroyable par Les Merveilleux de Fred »

Plénitude par Pierre Hermé

Plenitude_pierre_herme_4

“Plénitude”, le nom de ce classique de Pierre Hermé évoque une sorte de perfection totale qui est rappelée par la forme ronde de ce gâteau. C’est un dôme sombre dont la surface est craquelée, comme si au contact du cœur fondant la carapace rigide en chocolat s’était brisée en mille morceaux. Un seul morceau de chocolat blanc attire le regard et dynamise l’ensemble. L’aspect extérieur est certainement plaisant, mise à part la présentation sur ce carton doré qui n’est pas flatteur.  Continuer la lecture de « Plénitude par Pierre Hermé »