Boule Mont-Blanc par Pâtisserie Plume

Comme des boules à neige avec des personnages ou des petites maisons sur lesquels on fait neiger en retournant le jouet, les boules de pâtisserie Plume ont quelque chose d’amusant. Mais nous ne conseillons pas de les secouer, à moins de vouloir consommer son dessert en bouillie. Ces sphères contiennent des desserts fragiles, et c’est surtout le cas de celui que nous avons choisi, plein de petits bâtonnets de meringue à sa surface. C’est la Boule Mont-Blanc que nous inspectons à la loupe. Continuer la lecture de « Boule Mont-Blanc par Pâtisserie Plume »

Castanea par Pain de Sucre

Gambadant nue dans la forêt en faisant tinter son rire cristallin, ne portant rien d’autre que quelques fleurs dans sa longue chevelure soyeuse, la nymphe Néa faisait partie du cortège bondissant de quatre-vingt vierges qui accompagnaient Diane, la déesse de la chasse, en toutes circonstances. Mais sa beauté légendaire fit aussi son malheur, car elle réveilla les ardeurs de Jupiter qui la poursuivait constamment et voulait absolument baisers et caresses. Effarouchée, la nymphe Néa préféra se donner la mort plutôt que de laisser ce Jupiter libidineux user de ses bontés ! Fou de rage, le maître des dieux se vengea d’elle en transformant son corps en… un châtaigner. D’après certains dires, c’est cette légende de la mythologie gréco-romaine qui donna son nom au châtaigner, Castanea sativa, comme une contraction de Casta Nea, ou chaste Néa, l’héroïne de notre récit. Et c’est donc là aussi l’origine du nom de cette tartelette Castanea proposée à la pâtisserie Pain de Sucre que nous examinerons minutieusement. Continuer la lecture de « Castanea par Pain de Sucre »

Charlotte à Montmartre par Gilles Marchal

gilles-marchal-charlotte-montmartre-1-tdg

Nous frémissons en songeant au froid qui nous guette en décembre, et nous formons déjà la délicieuse idée de l’affronter en étant intimement emmitouflés dans nos manteaux les plus doux et les plus chauds. Le moment est venu où la ville commence à ralentir et à rentrer dans un délicieux rêve hivernal. Nous montons à Montmartre pour admirer Paris qui s’étale sous nos yeux, la capitale ronronnante sous les cheminées qui fument paisiblement, bercée par ce vague tumulte qui se dégage des boulevards et qui vient jusqu’à nous. Chaque instant étant propice aux plaisirs de l’existence, nous flânons d’un pas leste mais décidé jusqu’à la pâtisserie de Gilles Marchal, où nous arrêtons cette fois une Charlotte en habit de Mont-Blanc. Voyant clair dans son jeu, nous l’interpellons pour une audition en bonne et due forme. Continuer la lecture de « Charlotte à Montmartre par Gilles Marchal »

Mont-Blanc d’Été par Bread & Roses

mont-blanc-bread-roses-1-tdg

S’il est un mont que nous hésitons rarement à gravir, c’est bien celui-là. Délicieusement enveloppé de crème de marrons, à la fois intense et léger, tellement crémeux et pourtant si texturé, le Mont-Blanc est un dessert souvent considéré comme une spécialité plutôt hivernale. Tragique erreur, car chez Bread & Roses une version estivale de ce dessert est proposée avec quelques modifications à la recette originale. Sera-t-elle convaincante ? Continuer la lecture de « Mont-Blanc d’Été par Bread & Roses »

Le Mont-Blanc par Mori Yoshida

mori-yoshida-mont-blanc-1-tdg

Quel merveilleux paysage évoque le nom même du Mont-Blanc! À l’entendre, nous laissons nos songes nous emporter au delà des précipices, des forêts et des cascades. Nous revoyons les vallées et l’éternelle cime blanche qui file vers l’Italie, s’effaçant puis apparaissant tour à tour derrière les nuages… Ah si la pâtisserie pouvait être l’expression même de cette émotion, si tout pouvait resurgir en une seule bouchée! Mori Yoshida parviendra-t-il à nous faire voyager, succomberons-nous à son Mont-Blanc comme nous nous laissons volontiers envahir par ce doux rêve enneigé? Continuer la lecture de « Le Mont-Blanc par Mori Yoshida »