Canelé Surprise par Casse-Noisette

De grâce, appelez-le Canelé, et oubliez l’ignominieux Cannelé qui double le N à tort! L’erreur est d’autant plus grave qu’elle n’est tristement fréquente, à faire pâlir les respectables membres de la Confrérie du Canelé de Bordeaux ! Prononcez pourtant ce mot comme si vous doubliez cette consonne, mais écrivez-le en ne l’employant qu’une seule fois. Et prenez garde : répéter cette lettre honnie c’est choir comme un novice, tandis que l’inscrire une seule fois c’est entrer dans le cercle des initiés. Absolument tout réside entre ces deux formes du mot, la forme écrite différant subtilement de la forme orale, et c’est ainsi que cette pâtisserie bordelaise en a trompé plus d’un. Dans la nouvelle enseigne parisienne Casse-Noisette, le chef Jeffrey Cagnes propose un Canelé encore plus farceur : il a l’apparence de ce petit gâteau mais il cache bien d’autres choses en son cœur. Révélons-le au grand jour dans une analyse détaillée. Continuer la lecture de « Canelé Surprise par Casse-Noisette »