Le Mont-Blanc par Le Moulin de la Vierge

mont-blanc le moulin de la vierge

Une dernière étreinte, une dernière accolade qui protège et qui rassure. Un tourbillon dans ses bras : c’est ce que nous n’aurons plus jamais. Il est trop tard, l’horloge ricane doucement. Le temps s’est écoulé et tout a fui sans retour, lentement et doucement, sans que nous nous en rendions compte. Et pour retrouver cette étreinte il faudra maintenant la chercher en vain partout, s’emporter dans des tourbillons émotionnels factices, comme si nous suivions la trajectoire chaotique des vermicelles de crème de marrons qui s’enchevêtrent et qui tournent autour d’un Mont-Blanc par Le Moulin de la Vierge. Tournoyer pour vivre, peut-être pour fuir, pour oublier.

mont-blanc le moulin de la vierge

Cette pâtisserie se compose d’une pâte sucrée garnie d’un fond de confit de marrons, d’une meringue, d’une crème Chantilly et de vermicelles de crème de marrons.

mont-blanc le moulin de la vierge

Le Mont-Blanc par Le Moulin de la Vierge mesure 75 mm de diamètre et 65 mm de hauteur. Le spécimen acheté pèse 124 grammes et coûte 4,00€.

mont-blanc le moulin de la vierge

Nous notons d’abord que la pâtisserie est très mal protégée dans son emballage qui consiste en un simple sac en papier, et il a fallu user de mille précautions pour la garder intacte. Elle possède une très légère odeur de châtaigne. Nous commençons par déguster la crème de marrons disposée en forme de vermicelles. Ces dernières sont plutôt fermes et assez sucrées, possédant aussi une agréable note de rhum.

mont-blanc le moulin de la vierge

Sous la crème de marrons, la crème Chantilly est légère, aérée mais intégrant des bulles bien serrées, et peu sucrée. Elle nous semble aussi discrètement vanillée, une saveur qui peut passer inaperçue. Le goût de la crème est lacté, et elle ne crée aucune sensation de lourdeur.

mont-blanc le moulin de la vierge

En s’approchant du fond de ce Mont-Blanc, nous retrouvons heureusement une petite meringue qui par sa présence lui sauve l’honneur et le rapproche logiquement de la recette originale. La meringue est certes petite mais elle est perceptible, et apporte son léger craquement sous les dents que nous ressentons lors de la dégustation.

mont-blanc le moulin de la vierge

Il y a comme un confit de marrons au fond de la tarte, ayant la consistance d’une crème très souple. Fortement sucrée mais disposée en une petite quantité, elle rappelle la saveur vedette de ce dessert. Quant à la pâte sucrée, elle nous semble plutôt épaisse et bien craquante, mais bien homogène et non détrempée. En revanche nous l’aimerions plus beurrée.

mont-blanc le moulin de la vierge

VERDICT

Ce qui nous semble réussi dans ce Mont-Blanc par Le Moulin de Vierge, c’est le fait de retrouver dans l’ensemble les fondamentaux de ce grand classique malgré la présentation sous forme de tartelette. Le résultat est suffisant, sans prétendre à quelque chose qui sort du commun. Nous regrettons néanmoins que la pâte sucrée ne soit pas plus fine et bien plus beurrée, et que la meringue ne soit pas un peu plus grande. Mais la saveur de la crème de marrons est bien perceptible, et nous pensons que ce dessert n’en laissera pas les amateurs sur leur faim.

Note : 5,8/10

Adresse :

64 rue Saint Dominique, 75007 Paris
Ouvert tous les jours sauf le mercredi de 7:30 à 20:00
Tél : +33 1 47 05 98 50

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.