Tarte aux Myrtilles par Chez Meunier

Ce qui m’arrivait était d’une intensité ahurissante, cette déferlante chimique dans mon cerveau que je ne m’expliquais pas, qui prenait le contrôle de ma destinée et qui anéantissait tout le reste ! Je ne pensais pas que je m’en sortirais indemne. L’amour était donc ainsi ? Cela me faisait monter à des sommets inconnus jusqu’alors, puis retomber dans des abysses insondables. Cette violence émotionnelle était telle que plus rien d’autre ne comptait, tout devenait insignifiant en comparaison, zéro ! C’était comme si je ne pouvais plus penser qu’à une seule chose, comme si tout mon être n’aspirait plus qu’à l’amour le plus pur qui fût. Retrouverais-je cette intensité dans une tarte remplie à craquer de myrtilles ? Ce n’est pas impossible !

Continuer la lecture de « Tarte aux Myrtilles par Chez Meunier »

Le Nœud Gourmand par Thierry Meunier

Les aiguilles de l’horloge se sont arrêtées, elles dont la course nous semblait éternelle autrefois. Fines et précises, leur métal acéré ne tourne plus dans le cadran romain : elles sont prêtes à accomplir leur œuvre assassine. Patientes, elles ont attendu des années, et c’est maintenant qu’elles couperont dans la chair. L’horloge cassée nous fixe, elle fige le moment comme une douleur infinie, elle fait d’inextricables nœuds dans l’espace-temps, nous attachant les mains, nous serrant la gorge, nous étouffant. Des nœuds qu’on ne peut défaire que d’une seule façon, en se brisant soi-même. Il faut payer de son cœur et de son sang, il faut l’accepter, c’est la loi cruelle de ce monde. Nous sommes emportés par ce que nous ne contrôlons pas, piégés dans la toile patiemment tissée par les aiguilles de l’horloge, comme le chocolat est pris dans les circonvolutions du feuilletage du Nœud Gourmand de Thierry Meunier. Continuer la lecture de « Le Nœud Gourmand par Thierry Meunier »