Matriochka Coco Rose Mandarine par Café Pouchkine

Le faste et les dorures, le luxe et la conquête : le Café Pouchkine soigne sa flamboyante image russe avec une nouvelle boutique implantée place de la Madeleine à Paris, et une création inspirée des fameuses poupées qui s’emboîtent les unes dans les autres. Il s’agit de l’entremets Matriochka, et celui que nous choisissons cache en son cœur des saveurs de mandarine, de noix de coco et de rose. Quel ressentons-nous en le dégustant, et comment est-il construit ? Nous l’analyserons, avec méthode et patience. Continuer la lecture de « Matriochka Coco Rose Mandarine par Café Pouchkine »

[Noël] Bûche Mandarine par Karamel

Il y a bien longtemps, il paraît que les enfants obtenaient une orange en guise de cadeau à Noël ! Vous pensez, une orange ! Ah c’est étonnant, mais vous savez que la vérité, au fond, c’est qu’il en faut parfois tout aussi peu pour nous satisfaire. Nous aimons tant la simplicité ! Une orange, ou une mandarine d’ailleurs, c’est divin ! Nous pourrions probablement accepter divers agrumes, et pour preuve, nous avons choisi la bûche en trompe-l’œil de la pâtisserie Karamel qui prend la forme d’une vraie mandarine ! Ces desserts qui miment les fruits sont très en vogue actuellement, alors découvrons sans plus attendre ce que cette mandarine nous réserve sous son air si anodin. Continuer la lecture de « [Noël] Bûche Mandarine par Karamel »

Calisson par Des Gâteaux et du Pain

des-gateaux-du-pain-calisson-1-tdg

Quel défi de vouloir retranscrire par une pâtisserie la sensation et l’émotion d’une confiserie ! C’est pourtant l’audacieux pari de Claire Damon, chef pâtissière de l’enseigne Des Gâteaux et du Pain. Son entremets Calisson tiendra-t-il la promesse de nous faire revivre l’expérience de cette spécialité provençale ? Nous sommes prêts à l’évaluer rigoureusement. Continuer la lecture de « Calisson par Des Gâteaux et du Pain »

Manhattan par Eugène

patisserie-eugene-manhattan-1-tdg

Après les excès des fêtes, halte à la débauche gastronomique. C’en est trop, remettons de l’ordre dans nos assiettes, entamons la nouvelle année en étant à peine raisonnables. Pour autant, ne soyons pas des ascètes, et ne boudons pas les douceurs allégées en sucre de la nouvelle pâtisserie Eugène. Toujours moins de sucre, voilà une tendance de fond dans la pâtisserie contemporaine, adaptée aux palais aguerris des citadins ! Chez Eugène cette idée a été suivie, ils annoncent 50% de sucre en moins dans leurs gâteaux. Mais ont-il toujours le bon goût et la réalisation impeccable que nous exigeons ? Seule une comparution au Tribunal des Gâteaux tirera au clair cette affaire. Continuer la lecture de « Manhattan par Eugène »