La Cacahuète par Cédric Grolet, le Meurice

Je lève le verre, je trinque et je bois d’un trait, puis je le fais résonner contre la table de bois pendant que le liquide chaud coule dans ma gorge. La soirée est belle dans cette montagne enneigée, où le temps semble arrêté, où je me crois hors d’atteinte. Pour un instant j’ai le sentiment de posséder tout ce qui compte au monde. Les rires fusent autour de moi et je me laisse emporter par le parfum de cette liqueur herbacée qui me caresse à nouveau les narines. Puis soudainement, je ne sais plus si c’est la joie ou la douleur qui me fait rire. La discussion autour de moi s’assourdit comme un écho qui me renvoie à moi-même. Je me sens plein, et je me sens vide. Je suis le tout, et je ne suis qu’une partie. Comment redevenir entier à nouveau quand l’autre me manque ? La Cacahuète par Cédric Grolet n’est qu’une moitié aussi, mais sera-t-elle synonyme de plénitude ?

Continuer la lecture de « La Cacahuète par Cédric Grolet, le Meurice »

Le Citron Vert par Le Meurice – Cédric Grolet

Quand on aime les citrons à la folie, comment peut-on éviter de faire des grimaces en les croquant ? Jusqu’à récemment, il n’y avait que les injections de Botox pour aider. Mais les choses ont changé, et notre vie avec, car aujourd’hui au lieu de manger des vrais citrons comme tout le monde nous en mangeons des factices bien plus doux au palais. Ces citrons-là viennent du verger de Cédric Grolet installé au Meurice, un palace parisien. Loin d’être un ready-made à la Duchamp, tout est faux dans ce Citron Vert moins vrai que nature :  nous sommes en terrain familier. Dégustons-le et vérifions s’il nous fait vibrer. Continuer la lecture de « Le Citron Vert par Le Meurice – Cédric Grolet »

La Cerise par La Goutte d’Or Pâtisserie

Manger des cerises qui ne soient pas au sirop ou à l’eau-de-vie en plein mois de Janvier nous semble une chose absolument impensable et complètement répréhensible ! Mais notre gourmandise nous fera tout faire, au grand jour et pas à moitié. Nous avons commis cela avec appréhension mais non sans plaisir, comme si nous franchissions une ligne rouge, ou que nous couchions avec l’ennemi, angoissés et émoustillés à la fois. Mais que vaut la Cerise du chef pâtissier Yann Menguy, proposée en plein hiver à La Goutte d’Or Pâtisserie ? Nous l’évaluerons méthodiquement. Continuer la lecture de « La Cerise par La Goutte d’Or Pâtisserie »

[Hong Kong] Chapitre 9 : Une Offrande – Mango Sago par Another Sweet Place

Portant par habitude notre curiosité en toutes choses, nous sommes souvent interpellés par les parfums des endroits que nous visitons. Une odeur d’encens nous mit sur la piste d’un temple Taoïste à Hong Kong, et nous le découvrîmes niché entre les immeubles de la ville. Un petit escalier nous y mena et, au fur et à mesure que nous montions, nous parvenaient les bruits des dévots de l’intérieur du temple. C’était un bourdonnement de ruche qui s’intensifiait, ponctué par les bruits d’un gong ou par le battage frénétique de baguettes en bambou qui interrogeaient l’oracle sacré. Nous avançâmes au fond du temple baigné dans un brouillard d’encens pour admirer les statues dorées devant lesquelles étaient déposées toutes les offrandes. C’étaient des bougies, des bonbons, ou encore des fruits qui s’étalaient richement aux pieds des dieux. Et parmi tous ces hommages, de belles mangues trônaient au centre de l’autel. Elles avaient l’air charnues, mûres, tellement appétissantes ! Pourtant, elles nous étaient défendues… Mais nous nous consolâmes sur le chemin du retour avec une mangue qui n’en était pas vraiment une, un intéressant entremets en trompe-l’œil qui ressemble fortement à ce fruit ! Il s’agissait du Mango Sago par Another Sweet Place. Continuer la lecture de « [Hong Kong] Chapitre 9 : Une Offrande – Mango Sago par Another Sweet Place »

Canelé Surprise par Casse-Noisette

De grâce, appelez-le Canelé, et oubliez l’ignominieux Cannelé qui double le N à tort! L’erreur est d’autant plus grave qu’elle n’est tristement fréquente, à faire pâlir les respectables membres de la Confrérie du Canelé de Bordeaux ! Prononcez pourtant ce mot comme si vous doubliez cette consonne, mais écrivez-le en ne l’employant qu’une seule fois. Et prenez garde : répéter cette lettre honnie c’est choir comme un novice, tandis que l’inscrire une seule fois c’est entrer dans le cercle des initiés. Absolument tout réside entre ces deux formes du mot, la forme écrite différant subtilement de la forme orale, et c’est ainsi que cette pâtisserie bordelaise en a trompé plus d’un. Dans la nouvelle enseigne parisienne Casse-Noisette, le chef Jeffrey Cagnes propose un Canelé encore plus farceur : il a l’apparence de ce petit gâteau mais il cache bien d’autres choses en son cœur. Révélons-le au grand jour dans une analyse détaillée. Continuer la lecture de « Canelé Surprise par Casse-Noisette »