Le Millecrêpes par Ze Gato

ze-gato-millecrepes-1-tdg

Quand on les aime, ce n’est pas une, ce ne sont pas deux, ni trois crêpes qui nous contentent, non ! On en veut mille ! Et c’est encore mieux quand toutes ces crêpes sont regroupées dans un alléchant arrangement, comme le Millecrêpes que nous nous préparons à auditionner, proposé par la pâtisserie Ze Gato. Obtiendra-t-il nos faveurs, et contient-il vraiment mille crêpes ? Nous lui ferons dire la vérité.

ze-gato-millecrepes-8-tdg

ze-gato-millecrepes-7-tdg

ze-gato-millecrepes-6-tdg

Ce gâteau se compose d’une superposition de crêpes, non pas mille mais une quinzaine, intercalées d’une crème à la vanille. L’ensemble est chapeauté en surface d’une crème brûlée à la fleur d’oranger et au Grand Marnier recouverte de sucre de canne caramélisé. Un coulis à la mangue et au fruit de la passion est inclus comme accompagnement facultatif.

Le Millecrêpes par Ze Gato possède des côtés de 120 mm de longueur, une largeur à sa base de 70 mm et une hauteur de 45 mm. Le spécimen acheté pèse 163 grammes et coûte 5,5€.

ze-gato-millecrepes-2-tdg

Soulignons pour commencer que les parts du gâteau sont coupées, saupoudrées de sucre de canne et caramélisées au chalumeau à la demande. Il est très appréciable que le saupoudrage de sucre n’ait pas été fait à l’avance, parce qu’il se ramollirait et caraméliserait très mal, et aussi cette caramélisation tardive permet aux personnes qui consomment immédiatement le Millecrêpes de profiter d’un effet chaud-froid très agréable en bouche. Nous notons par ailleurs que le caramel en surface est parfaitement formé, et qu’il ne reste plus de cristaux de sucre laissés pour compte.

ze-gato-millecrepes-3-tdg

Le Millecrêpes est certes disposé dans un emballage surdimensionné, mais il reste assez stable grâce à un papier antidérapant disposé dans le fond de sa boîte qui l’empêche de bouger, facilitant ainsi son transport. À l’ouverture de cette boîte, il se dégage du gâteau des parfums de vanille, de beurre et de crème. On peut aussi sentir le côté légèrement orangé du Grand Marnier en humant la surface. Si l’on observe attentivement la tranche du gâteau, on remarque que toutes les couches de crêpe sont très fines, avoisinant 1 mm d’épaisseur, et séparées à intervalles réguliers par la crème. Le montage est ainsi très bien réalisé, surtout lorsque l’on sait que les plus basses couches subissent une force de compression plus importante que les couches superficielles, car elles doivent faire face au poids du gâteau sans s’écraser. Cet écrasement graduel n’affecte donc pas la construction du millecrêpes qui garde une belle régularité.

ze-gato-millecrepes-4-tdg

La banquise de sucre caramélisé craque doucement quand elle est traversée par le couteau, qui ne trouve pas d’autre résistance dans cet empilement moelleux de crêpes et de crème. Les crêpes sont d’une cuisson peu poussée, gardées un peu blanches, et toutes très fines et comparables d’aspect, poreuses et légèrement spongieuses. La crème est plutôt épaisse, ce qui est probablement une nécessité pour assurer la tenue du gâteau. Son goût de vanille est prononcé mais on regrette l’absence des petits grains noirs, qui donnent souvent l’impression d’une bonne qualité perçue. Nous notons qu’en bouche, il est difficile de distinguer la crème brûlée de la crème vanillée du gâteau, le tout se mélangeant indistinctement. Les couches successives du millecrêpes qu’on presse avec la langue contre le palais se laminent en glissant les unes contre les autres et on a l’agréable sensation qu’elles s’ouvrent en éventail, un peu comme un jeu de cartes que l’on jette sur une table. La texture générale est très fondante, caraméliser le sucre en surface est une bonne idée pour apporter un peu plus de variété de textures en bouche mais cela nous semble léger. Sur certaines versions du millecrêpes, incorporer quelques brisures de fruits secs par exemple pourrait se révéler intéressant en apportant un peu de croquant. Le coulis fourni par la pâtisserie n’est peut-être pas indispensable, il a quand même l’avantage d’apporter un peu d’acidité qui est bienvenue face au côté gras de la crème, présente en très grande quantité. Ce coulis est dominé par le goût de la mangue, il est peu sucré, sa texture est lisse et sa consistance visqueuse.

ze-gato-millecrepes-5-tdg

VERDICT

Le Millecrêpes par Ze Gato nous surprend par la régularité de sa construction et nous semble intéressant par son originalité. Il s’agit quand même d’un gâteau assez riche, il contient beaucoup de crème et, dans un autre contexte, cela pourrait paraître exagéré. Nous pensons aussi qu’il gagnerait à s’enrichir de quelques touches croquantes pour varier les textures. Néanmoins, il provoque une sensation originale en bouche quand les différentes couches de crêpes se détachent et glissent sur la langue ce qui justifie en grande partie l’intérêt que nous lui portons.

Note : 4,0/5 Très Bon

note45

Adresse :

Centre Commercial Beaugrenelle, 12 Rue Linois, 75015 Paris
patisserie.zegato.fr

Une réflexion sur « Le Millecrêpes par Ze Gato »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.