Chou Vanille par Le Jardin Sucré

Comment leur faire comprendre, comment leur dire que chacun d’eux possède en lui ce que l’autre cherche depuis longtemps. Comme ils peuvent être aveugles ! Et nous n’y pouvons rien, les choses ne sont pas toujours évidentes quand elles sont vécues de l’intérieur. Ils se croisent un instant, dans une rue, dans un café, autour d’une pâtisserie. Ils échangent, et peut-être qu’ils ne verront jamais clair en leur âme. Et ce sera une histoire oubliée, autant de possibilités qui n’ont pas pu se matérialiser. Essayons de donner un sens à chaque rencontre, et de comprendre enfin quelle est cette chose en l’autre qui résonne en nous. Analysons un chou par Le Jardin Sucré, fruit de la rencontre entre la vanille, le caramel et les cacahuètes, vibrant tous en chœur.

Continuer la lecture de « Chou Vanille par Le Jardin Sucré »

Le Fraisier par Emma Duvéré

En plein milieu d’une lointaine forêt, un petit fraisier poussa par hasard au pied d’un châtaigner. L’arbre était si grand, si majestueux, si fort, que le fraisier tomba rapidement sous son charme. Alors pour lui plaire, il lui fit les plus belles petites fleurs blanches. Mais le châtaigner ne sembla même pas les remarquer du haut de son feuillage. Bien que leur romance fût impossible, le fraisier ne se découragea pas : si ses fleurs n’impressionnaient guère le châtaignier, assurément ses fruits le feraient ! Il les voulut charnus et sucrés, il y mit toute sa force et tout son parfum, il les colora en rouge comme sa passion qui grandissait, il s’épuisa à en faire l’œuvre de sa vie. Mais le châtaignier, occupé à parler aux arbres dans sa canopée, ne daigna pas le regarder. Alors le fraisier mourut de chagrin, ses fruits furent cueillis et mangés par d’autres qui ne connaissaient pas son histoire, et à l’automne il n’en resta plus aucune trace sous les feuilles qui tombaient. Le châtaignier l’avait oublié depuis longtemps, mais nous lui rendons hommage avec ce gâteau par Emma Duvéré.

Continuer la lecture de « Le Fraisier par Emma Duvéré »

Vanilla par Laurent Duchêne

Ce sont des visages à la fois anonymes et intimes. Nous en avons trop vu défiler, et au bout du compte les choses perdent leur sens. Car nous avons pensé être libres, et dédaigné trop tôt toutes les règles de l’amour… Le temps nous a appris notre erreur. Quand on se sépare de ses sentiments trop longtemps, quand on pense les oublier au profit de l’immédiateté d’aventures sans lendemain, ils finissent par s’évaporer à jamais. Le vrai amour devient soudain inatteignable. Et pourtant, il doit y avoir une histoire exaltée encore possible, on doit pouvoir encore se conter fleurette. Nous reviendrons à l’amour vanille, et nous retrouverons en nous tout ce que nous avons perdu en chemin. Sa douceur sera peut-être celle du Vanilla par Laurent Duchêne, nous goûterons pour le savoir.

Continuer la lecture de « Vanilla par Laurent Duchêne »

Tarte aux Framboises par Lorette

Rien d’ordinaire, nous ne voulons plus rien d’ordinaire. On en mourrait ! Comment revenir à la vie normale maintenant ? Nous ne marchons plus, nous volons, nous ne parlons plus, nous chantons, nous ne réfléchissons plus, nous rêvons… Comment oublier ces lèvres si douces qui se sont posées sur les nôtres, comment dépasser la surprise que cela nous a fait ? Ce baiser restera inoubliable, que nous y donnions suite ou pas. Rien n’est certain, à part l’effet que cela a produit sur nous : nous l’avons mesuré à couleur de nos joues qui ont rougi, et qui ont trahi notre émotion. Nous les avons trouvées rouges comme des framboises de saison, de petits fruits à croquer que nous dégustons sur une tartelette de la boulangerie Lorette.

Continuer la lecture de « Tarte aux Framboises par Lorette »

Baba au Rhum par Cyril Lignac

Comme si nous étions ivres, nous avions découvert quelque chose en nous que nous n’osions pas accepter. C’était l’évidence soudaine qui nous laissait interdits. Être là, dans cet exil du monde, ce n’était rien et c’était beaucoup. C’était un alcool qui nous envoûtait méthodiquement : une gorgée nous allégeait, un verre nous relâchait, une bouteille entrouvrait une porte sur le fond de l’âme. Nous dérivions irrésistiblement… était-ce du courage ou de la lâcheté ? Au gré de nos courants intérieurs, des vagues nous soulevaient et nous échouaient nulle part. Ensemble, ce n’était rien et c’était beaucoup. Maintenant qu’à l’aube tout s’efface, voyons si l’alcool d’une pâtisserie prolongera notre voyage, vers la douceur d’un Baba au Rhum par Cyril Lignac.

Continuer la lecture de « Baba au Rhum par Cyril Lignac »