Cupcakes par Stoney Clove Bakery

Certains disent que tout ce qui est petit est mignon, et avancent les arguments pour nous convaincre ! Mais à ceux-là nous demandons de ranger leurs arguments, et nous rétorquons avec la vraie question dans cette affaire : tout ce qui est mignon est-il nécessairement délicieux ? En ce qui nous concerne, nous ne croyons que ce que nous goûtons, et pour le moment nous ne sommes sûrs de rien. Quand il s’agit de petits gâteaux, nous pouvons par exemple penser à des cupcakes ! Essayons ceux de Stoney Clove Bakery et vérifions ce qu’ils nous font vraiment ressentir. Continuer la lecture de « Cupcakes par Stoney Clove Bakery »

Brioche au Cardamome et à la Cannelle par O/HP/E

C’est un La Majeur qui résonna dans la salle silencieuse de la philharmonie quand le premier violon débuta le prélude de Lohengrin. L’instrument, frotté d’abord doucement par l’archet, émettait un son qui nous sembla comme une main qui s’était posée sur une corde sensible de notre âme. Mais petit à petit, la musique qui s’étoffait avec les bois et qui descendait dans les graves faisait vibrer cette corde, commençait par nous intriguer pour ensuite réveiller en nous des émotions insoupçonnées. Elle si frêle au début se révélait grandiloquente à présent, nous forçait à la suivre, s’immisçait dans notre cœur et devenait menaçante. À son paroxysme, les cuivres se joignirent à l’ensemble et cognèrent sur les portes de notre mémoire, tout l’orchestre exulta d’une musique qui nous traversa comme un spasme et le cymbalier se leva, fit tinter d’un air impérieux ses deux disques de cuivre éclatants sous la lumière, arrosa la salle d’un retentissement fatal qui fit sauter tous les verrous que l’on peut garder en soi. Malgré nous les larmes nous vinrent aux yeux, nous étions exténués, vaincus. Enfin les violons nous bercèrent une dernière fois, revinrent progressivement au calme et bouclèrent avec le début de leur partition. C’est alors que nous nous dîmes que Wagner avait décidément compris quelque chose sur les émotions humaines, sur leur construction, que peu de gens avaient réussi à comprendre. Ce mélange de douceur et de fermeté, cette exigence, pourrons-nous les retrouver dans une friandise telle que la Brioche au Cardamome et à la Cannelle proposée chez O/HP/E ? Réussira-t-elle à accorder le moelleux de sa pâte à la force de ses épices ? Nous chercherons à le savoir. Continuer la lecture de « Brioche au Cardamome et à la Cannelle par O/HP/E »

1001 Feuilles par Maison Aleph

Reviendra-t-il un jour l’Orient qui a tant fait rêver les peintres, les poètes ou les musiciens ? Une contrée lointaine, généreuse, où l’on imagine les fruits gorgés de sucre, les desserts nappés de miel, où l’on savoure le temps qui passe lentement à l’ombre d’un olivier… Et si aujourd’hui nous posons notre regard sur les cendres, si nous nous promenons entre les ruines où retentissent encore les cris, pourrons-nous toujours imaginer les oiseaux qui jadis ont chanté dans les jardins, les cours d’eau qui ont luit comme une lame de couteau sous le soleil, l’amour qui a été aussi profond que la haine ? On voudrait goûter à ce rêve, et peut-être y croire. C’est dans le croustillant des pâtisseries de la Maison Aleph que nous tenterons de le vivre, avec un assortiment de leur Mille et Une Feuilles. Continuer la lecture de « 1001 Feuilles par Maison Aleph »

Le Cheesecake par Borissou

Ah quand on est sur son petit nuage… Que jamais on n’en redescende ! Quand la vie nous sourit, les journées sont légères… On les traverse en flottant, les choses nous sembles inconséquentes. L’impitoyable machine qui fait l’orage est éteinte, enfin nous trouvons un peu de répit. Et il suffit de peu ! Un mot, un regard, un rien qui ne semble atteindre que la surface et qui pourtant fait le lien avec les choses les plus profondes de notre esprit. Ce n’est pourtant pas compliqué, la légèreté de l’être. Pourquoi est-ce si difficile de la comprendre ? On pourrait prendre des leçons du cheesecake de la boulangerie Borissou qui donne l’exemple en la matière. Se voulant doux et aérien comme nous, voyons si les saveurs et les textures que l’on y attend seront au rendez-vous. Continuer la lecture de « Le Cheesecake par Borissou »

Les Canelés Fourrés par Aux Deux Canelés

Les madeleines, les financiers, les beignets, les choux, les éclairs… Tous ces gâteaux se font allègrement fourrer sans rechigner, tant et si bien que nous les trouvons aujourd’hui dans de multiples saveurs des plus classiques aux plus farfelues, toutes plus alléchantes les unes que les autres. Mais à cette entreprise de fourrage manquait un petit résistant bordelais : le fameux Canelé. Mieux vaut tard que jamais, voilà qu’on lui a réglé son compte dans l’enseigne spécialisée Aux Deux Canelés ! Il connaît depuis quelques mois le délicieux sort qui lui est réservé : se faire remplir de crèmes et de compotées, sans doute pour nous plaire davantage ! Inspectons-le dans toutes ses variations et vérifions si le plaisir en est augmenté.

Continuer la lecture de « Les Canelés Fourrés par Aux Deux Canelés »