Carrément Cacahuète par Choco au Carré

Carrément Cacahuète par Choco au Carré

Nous nous souvenons tous de la première cuillère plantée dans un pot de pâte de cacahuètes… D’abord la résistance de cette masse visqueuse dans laquelle la cuillère peine à tourner, puis sa texture finement granuleuse et huileuse, et enfin la saveur de l’arachide quand nous la portons à la bouche, son côté collant qui s’accroche sur la langue et le palais, le sentiment qu’elle suscite de saturer nos papilles ! C’est une petite fin du monde qu’elle nous donne à voir, où plus rien ne persiste au-delà de la cacahuète. Retrouverons-nous son intensité dans le Carrément Cacahuète de Choco au Carré ?

Carrément Cacahuète par Choco au Carré

Carrément Cacahuète par Choco au Carré

Ce gâteau se compose d’une dacquoise aux cacahuètes, d’un croustillant cacahuète et fleur de sel, d’un crémeux aux cacahuètes, d’un praliné aux cacahuètes et d’une mousse au chocolat dulcey.

Carrément Cacahuète par Choco au Carré

Le Carrément Cacahuète par Choco au Carré mesure 62 mm de longueur, 57 mm de largeur et 40 mm de hauteur. Le spécimen acheté pèse 135 grammes et coûte 5,00€.

Carrément Cacahuète par Choco au Carré

Une odeur de chocolat blanc se dégage essentiellement de ce dessert. Cela est probablement dû à la plaque de chocolat dulcey qui se trouve à sa surface. Ce chocolat blond possède en l’occurrence une saveur assez proche de celle d’un chocolat blanc, un peu lactée certes mais trop discrètement caramélisée. Assez fine, la plaque se brise facilement et fond rapidement en bouche. Quant au chocolat dulcey qui se trouve sur la périphérie du dessert, nous apprécions ses bordures nettes et la précision avec laquelle il recouvre les côtés du dessert. Il est fondant et incrusté de minuscules brisures que nous pensons être des bouts de cacahuètes, ce qui lui donne une agréable texture.

Carrément Cacahuète par Choco au Carré

La mousse au chocolat dulcey est essentiellement disposée en pointes sur la surface du gâteau. Un peu grasse, on y perçoit davantage les notes de caramel que dans le chocolat blond lui-même. Elle est peu sucrée et sert de saveur transitionnelle vers le crémeux aux cacahuètes et le praliné aux cacahuètes.

Carrément Cacahuète par Choco au Carré

Ce praliné est stratégiquement disposé au milieu de la mousse, de façon à couler langoureusement lors de la découpe. Sauf qu’il n’est pas suffisamment coulant pour créer cet effet visuel, bien que sa viscosité soit par ailleurs convenable au propos du gâteau. Le praliné est abondant, et il y en a assez pour chaque bouchée entreprise dans le dessert. Il est est légèrement rugueux, et sa saveur se rapproche de celle de la pâte de cacahuètes bien que sa texture soit plus souple et sa saveur plus sucrée. Il colle facilement à la langue et garde la saveur de cacahuète longtemps en bouche.

La crème aux cacahuètes nous semble davantage être une sorte de caramel, ou du moins c’est l’impression qu’elle nous donne. Sa texture est plus lisse et plus souple que le praliné, et elle est fortement sucrée. En revanche la note de cacahuète n’apparaît pas aussi fortement que dans le praliné, alors ils s’équilibrent entre eux.

Carrément Cacahuète par Choco au Carré

À la base du dessert, le croustillant cacahuète à la fleur de sel est comme une feuillantine au niveau de sa texture, avec des brisures de crêpes dentelle qui craquent fortement sous les dents. Nous y ressentons effectivement une saveur de cacahuète mais nous pensons y remarquer aussi des notes de chocolat. Malheureusement nous n’y retrouvons pas la fleur de sel annoncée, ce qui est dommage car elle a bien toute sa place dans cette composition. Ce croustillant renforce surtout la saveur principale, avec une nuance torréfiée de l’arachide.

Enfin, la dacquoise aux cacahuètes nous apparaît un peu tassée au fond du gâteau. La saveur de la cacahuète y est un peu trop distante, peut-être un peu fade et sans notes grillées. Nous aurions certainement préféré un biscuit dont la cuisson a été un peu plus poussée, et dont la texture est plus aérée et moelleuse.

Carrément Cacahuète par Choco au Carré

VERDICT

Nous pouvons décrire le Carrément Cacahuète par Choco au Carré comme une expérience graduelle, qui commence en bouche avec le chocolat blond qui fond rapidement et le praliné aux cacahuètes qui s’épanche en premier sur les papilles, il colle au palais et envoie ses effluves immédiatement, le reste des composants du gâteau agissant en arrière-plan et de concert pour renforcer un goût de cacahuète baigné dans des notes de caramel. C’est une harmonie réussie, soutenue par des textures variées qui évoluent elles aussi graduellement en bouche. La cacahuète est réellement mise en valeur, et les amoureux de cette graine trouveront certainement leur compte dans la composition. Un petit bémol concerne la dacquoise tassée au fond du dessert, que nous aurions aimée plus aérée et plus parfumée, mais cela est largement pallié par le reste du dessert.

Note : 7,5/10

Adresse :

5 rue Mouton-Duvernet, 75014 Paris
Ouvert du mardi au vendredi de 10:30 à 13:00 puis de 14:30 à 19:30, le Samedi de 10:30 à 19:30 et le Dimanche de 10:30 à 13:00
Tél : +33 1 73 70 04 18
www.chocoaucarre.fr

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.