L’Opérette par Foucade

La voix est précieuse, et pour chanter merveilleusement bien comme nous, il faut la préserver, la protéger, ne surtout pas la contrarier. Les airs d’Opérette n’ont aucun secret pour nous ! Qu’on nous donne de l’Offenbach, sa Grande Duchesse de Gerolstein ou sa Périchole, qu’on nous donne du Donizetti, son Elisir D’Amore ou son Don Pasquale, qu’on nous envoie du Rossini, du Haydn ou même du Poulenc ! Nous chantons tout avec une remarquable aisance innée, et tout sonne incroyablement juste… Dans nos têtes. Vous demandez-vous comment nous faisons pour chauffer nos voix opératiques ? Avec du chocolat, tout simplement. Du chocolat sombre, abyssal, tellement noir qu’aucune lumière ne s’échappe de sa surface. Du chocolat sauvage, intense et cru comme celui que l’on trouve dans l’entremets Opérette par la pâtisserie Foucade. Goûtons-le et faisons nos vocalises. Continuer la lecture de « L’Opérette par Foucade »

Le Trèfle par Nanan

Enfin les beaux jours commencent à poindre timidement et, après tant de semaines hivernales, le soleil peu à peu réchauffe nos petits cœurs si consolables. Ce sera bientôt le temps de se rouler dans l’herbe sans craindre la honte publique. À nous la pelouse, à nous les pâquerettes, à nous le pissenlit, le muguet et les trèfles ! Surtout ces derniers, car non seulement ils parfument délicatement le gazon, mais ils décorent aussi un petit entremets que nous avons déniché à la pâtisserie Nanan. Jugeons ce Trèfle d’un autre genre. Continuer la lecture de « Le Trèfle par Nanan »

[Hong Kong] Chapitre 10: La Porte de l’Asie – Thé Vert et Haricot Rouge par le Mandarin Oriental

C’est notre dernier jour à Hong Kong et notre voyage, cette parenthèse hors du temps, touche bientôt à sa fin. Une certitude nous vient en savourant les derniers moments dans la ville : nous y reviendrons. L’expérience nous a marqués, et elle nous ouvre d’autres horizons en Asie que nous ne manquerons pas d’explorer avec vous. En attendant notre prochain voyage, dégustons une dernière fois une petite douceur aux saveurs locales. Direction le Mandarin Oriental pour découvrir leur entremets au Thé Vert et Haricot Rouge. Continuer la lecture de « [Hong Kong] Chapitre 10: La Porte de l’Asie – Thé Vert et Haricot Rouge par le Mandarin Oriental »

[Hong Kong] Chapitre 9 : Une Offrande – Mango Sago par Another Sweet Place

Portant par habitude notre curiosité en toutes choses, nous sommes souvent interpellés par les parfums des endroits que nous visitons. Une odeur d’encens nous mit sur la piste d’un temple Taoïste à Hong Kong, et nous le découvrîmes niché entre les immeubles de la ville. Un petit escalier nous y mena et, au fur et à mesure que nous montions, nous parvenaient les bruits des dévots de l’intérieur du temple. C’était un bourdonnement de ruche qui s’intensifiait, ponctué par les bruits d’un gong ou par le battage frénétique de baguettes en bambou qui interrogeaient l’oracle sacré. Nous avançâmes au fond du temple baigné dans un brouillard d’encens pour admirer les statues dorées devant lesquelles étaient déposées toutes les offrandes. C’étaient des bougies, des bonbons, ou encore des fruits qui s’étalaient richement aux pieds des dieux. Et parmi tous ces hommages, de belles mangues trônaient au centre de l’autel. Elles avaient l’air charnues, mûres, tellement appétissantes ! Pourtant, elles nous étaient défendues… Mais nous nous consolâmes sur le chemin du retour avec une mangue qui n’en était pas vraiment une, un intéressant entremets en trompe-l’œil qui ressemble fortement à ce fruit ! Il s’agissait du Mango Sago par Another Sweet Place. Continuer la lecture de « [Hong Kong] Chapitre 9 : Une Offrande – Mango Sago par Another Sweet Place »

[Hong Kong] Chapitre 8 : Un Ciel électrique – Yuzu et Myrtille par Gérard Dubois

Les astres dans le ciel de Hong Kong sont des noms d’enseignes ou des écrans qui s’illuminent en haut des immeubles, brillant dans la nuit et rayonnant leurs messages comme des prophéties sur la ville. Chaque soir à la tombée du jour, les gratte-ciels s’illuminent entièrement dans un spectacle de lumière accompagné d’une musique qu’on entend sur toute la baie Victoria. Assis sur la corniche de Kowloon, nous contemplons ainsi toute la ville qui s’embrase en diodes et lasers sous nos yeux, cela scintille et brille dans tous les sens, comme un beau glaçage miroir sur un gâteau. Comme ces tours, l’entremets Yuzu et Myrtille par l’enseigne Passion de Gérard Dubois brille aussi de mille feux sous nos lumières ! Examinons cette création d’un pâtissier suisse largement implanté en Asie. Continuer la lecture de « [Hong Kong] Chapitre 8 : Un Ciel électrique – Yuzu et Myrtille par Gérard Dubois »