La Rosat par Le Jardin Sucré

Les pâtisseries florales divisent l’opinion ! Certains les adorent, d’autres les abhorrent ! Mais en bons soldats nous goûtons à tout, c’est notre devoir. Nous avons donc choisi un entremets que nous avons cueilli comme une fleur, « La Rosat » proposée à la pâtisserie Jardin Sucré. Il possède des saveurs de framboise, de géranium et de citron, une intéressante association que l’on ne trouve pas partout. Nous le dégustons et vous disons tout. Continuer la lecture de « La Rosat par Le Jardin Sucré »

L’essaim de la Reine par Michaël Bartocetti chez Fou de Pâtisserie

« Couvrez ce sein, que je ne saurais voir. Par de pareils objets les âmes sont blessées, et cela fait venir de coupables pensées. » disait Tartuffe à Dorine, lui tendant un mouchoir. Mais qu’il est sot ! Qu’y a-t-il donc à cacher ? Nous objectons ! Il faut tout délivrer, tout mettre à la lumière du jour, sortir cette énergie qui bourdonne sourdement dans le corps : au diable les restrictions sociales, il faut libérer l’essaim ! Envoyez les hormones, balancez les particules, et jouissez de cette énergie printanière qui fait tout fleurir, tout croître, tout se multiplier. Elle est en nous, mais sera-t-elle aussi dans l’Essaim de la Reine ? Il n’y a qu’une seule chose à Faire : il nous faut goûter cette création du chef pâtissier Michaël Bartocetti, qui a été furtivement vendue à la boutique Fou de Pâtisserie. Continuer la lecture de « L’essaim de la Reine par Michaël Bartocetti chez Fou de Pâtisserie »

Le Téton de Vénus par Bogato

Le soir dans le jardin quand tout expire et que la lumière tombe petit à petit, c’est à ce moment précis qu’elle entre en action. Les ombres inquiétantes s’épanchent doucement sur les pierres, les ténèbres avancent et nous poussent vers l’inconnu. Pourtant nos sentiments se manifestent dans cette pénombre. Les saules se rapprochent et frottent leurs feuilles dans la brise tiède, les roses relâchent leur coeur moite et exhalent dans l’air un souffle séducteur, et l’eau de la fontaine jaillit, coule dans un clapotis qui semble occuper tout l’espace, toute l’obscurité. Sous la lune qui monte Vénus s’incarne alors dans toute sa puissance, et ce sont nos regards, nos lèvres et nos mains qui feront son œuvre irrésistible. Sous l’astre resplendissant nous boirons sa coupe jusqu’à la lie, comme nous dégusterons ce Téton de Vénus proposé chez Bogato. Continuer la lecture de « Le Téton de Vénus par Bogato »

Longchamp Feuilleté par Jean-Paul Hévin

Dans une grande ville où des millions de personnes se côtoient, ce qui nous frappe le plus c’est l’absence. L’absence de l’autre certes, du confident, du messager, alors que tant de connexions semblent à portée de main, mais aussi et surtout l’absence de soi à son propre corps. Nous habitons nos maisons, nous habitons nos professions, nous habitons nos préoccupations, mais nous avons déserté notre corps. C’est un étranger. Il faut se le réapproprier, le reconsidérer, se recentrer sur ses réactions. Sentir les textures, sentir les saveurs et les analyser, c’est une façon d’honorer chacune des sensations que nous procure un entremets fort en chocolat comme le Longchamp Feuilleté par Jean-Paul Hévin, et une façon de se reconnaître soi-même. Continuer la lecture de « Longchamp Feuilleté par Jean-Paul Hévin »

Lotus Noir par Sitron

Ce qui nous attire, ce qui nous fait rêver, et ce qui enflamme notre envie n’est-il pas souvent inatteignable ? C’est cette distance entre nous et l’objet du désir qui est intéressante, c’est en elle que réside la tension qui nous fait avancer, l’arc électrique qui surgit et qui nous maintient en vie. Un lotus noir n’a peut-être jamais existé en vrai mais cela ne fait qu’accroître son attrait, nous le voulons et nous en dégusterons un à la pâtisserie sans gluten Sitron. Continuer la lecture de « Lotus Noir par Sitron »