Le Téton de Vénus par Bogato

Le soir dans le jardin quand tout expire et que la lumière tombe petit à petit, c’est à ce moment précis qu’elle entre en action. Les ombres inquiétantes s’épanchent doucement sur les pierres, les ténèbres avancent et nous poussent vers l’inconnu. Pourtant nos sentiments se manifestent dans cette pénombre. Les saules se rapprochent et frottent leurs feuilles dans la brise tiède, les roses relâchent leur coeur moite et exhalent dans l’air un souffle séducteur, et l’eau de la fontaine jaillit, coule dans un clapotis qui semble occuper tout l’espace, toute l’obscurité. Sous la lune qui monte Vénus s’incarne alors dans toute sa puissance, et ce sont nos regards, nos lèvres et nos mains qui feront son œuvre irrésistible. Sous l’astre resplendissant nous boirons sa coupe jusqu’à la lie, comme nous dégusterons ce Téton de Vénus proposé chez Bogato. Continuer la lecture de « Le Téton de Vénus par Bogato »

Longchamp Feuilleté par Jean-Paul Hévin

Dans une grande ville où des millions de personnes se côtoient, ce qui nous frappe le plus c’est l’absence. L’absence de l’autre certes, du confident, du messager, alors que tant de connexions semblent à portée de main, mais aussi et surtout l’absence de soi à son propre corps. Nous habitons nos maisons, nous habitons nos professions, nous habitons nos préoccupations, mais nous avons déserté notre corps. C’est un étranger. Il faut se le réapproprier, le reconsidérer, se recentrer sur ses réactions. Sentir les textures, sentir les saveurs et les analyser, c’est une façon d’honorer chacune des sensations que nous procure un entremets fort en chocolat comme le Longchamp Feuilleté par Jean-Paul Hévin, et une façon de se reconnaître soi-même. Continuer la lecture de « Longchamp Feuilleté par Jean-Paul Hévin »

Lotus Noir par Sitron

Ce qui nous attire, ce qui nous fait rêver, et ce qui enflamme notre envie n’est-il pas souvent inatteignable ? C’est cette distance entre nous et l’objet du désir qui est intéressante, c’est en elle que réside la tension qui nous fait avancer, l’arc électrique qui surgit et qui nous maintient en vie. Un lotus noir n’a peut-être jamais existé en vrai mais cela ne fait qu’accroître son attrait, nous le voulons et nous en dégusterons un à la pâtisserie sans gluten Sitron. Continuer la lecture de « Lotus Noir par Sitron »

Douceur d’Hiver par Lenôtre

Cela vient sans prévenir, un jour de mélancolie. La fenêtre s’embrume, la pluie commence à perler sur les carreaux puis soudain les fouette en rafales, le temps part en bourrasques, le ciel gronde : c’est la tempête dehors qui nous menace. Ou est-ce la tempête dedans ? C’est l’hiver, et ce mouvement de la nature est le nôtre aussi. Nous sommes l’orage et nous sommes le vent. En cette saison, une pause s’impose, une petite douceur qui réconforte. C’est ce que propose la maison Lenôtre avec l’entremets Douceur d’Hiver que nous nous employons à inspecter. Continuer la lecture de « Douceur d’Hiver par Lenôtre »

[Sydney] Chapitre 7: Dans le Piège – Pavlova par Saga Enmore

Dans la pénombre de la chambre, seul un rayon de lumière entrait par la porte que nous avions gardée entrouverte. Faiblement il éclairait notre peau, quand tout le reste baignait dans une vaste obscurité. Et dans le silence quelque chose bougea autour de nous, une étreinte se renforça : quelles étaient ces mains étranges que nous ressentions sur notre cou ? Même après avoir parcouru des milliers de kilomètres nous en restions prisonniers… Impossible de s’évader. C’est alors la honte qui nous submergea, celle d’avoir cru pouvoir nous échapper. Tout nous criait : imbéciles ! Les mains se resserrèrent et quelque chose se brisa en nous, craqua doucement mais profondément. C’était l’effondrement d’un rêve, la faille qui brise à jamais la meringue d’une Pavlova qui cède tout à coup, comme celle que nous auditionnons chez Saga Enmore. Continuer la lecture de « [Sydney] Chapitre 7: Dans le Piège – Pavlova par Saga Enmore »