Baba au Rhum par Cyril Lignac

Comme si nous étions ivres, nous avions découvert quelque chose en nous que nous n’osions pas accepter. C’était l’évidence soudaine qui nous laissait interdits. Être là, dans cet exil du monde, ce n’était rien et c’était beaucoup. C’était un alcool qui nous envoûtait méthodiquement : une gorgée nous allégeait, un verre nous relâchait, une bouteille entrouvrait une porte sur le fond de l’âme. Nous dérivions irrésistiblement… était-ce du courage ou de la lâcheté ? Au gré de nos courants intérieurs, des vagues nous soulevaient et nous échouaient nulle part. Ensemble, ce n’était rien et c’était beaucoup. Maintenant qu’à l’aube tout s’efface, voyons si l’alcool d’une pâtisserie prolongera notre voyage, vers la douceur d’un Baba au Rhum par Cyril Lignac.

Continuer la lecture de « Baba au Rhum par Cyril Lignac »

Dorayaki Baba au Whisky par Tomo

Si la rue Chabanais était aussi célèbre il y a un siècle, ce n’était pas pour ses pâtisseries. Edouard VII, Guy de Maupassant, Salvador Dalí ou encore Marlène Dietrich, pour n’en citer que quelques-uns, font partie de ceux qui ont fréquenté l’illustre Chabanais, autrefois célèbre et luxueuse maison close portant le nom de cette rue. Fauteuil de volupté, baignoire de Champagne, chambres hindoue, mauresque, Directoire ou encore japonaise sont autant d’éléments qui ont fait le bonheur des visiteurs. Mais de nos jours on y va chastement pour se délecter des douceurs franco-japonaises de la pâtisserie Tomo. Grisons-nous d’autres élixirs en toute innocence, et intéressons-nous à leur original Dorayaki Baba au Whisky. Continuer la lecture de « Dorayaki Baba au Whisky par Tomo »

Baba au Rhum par Un Dimanche à Paris

Encore une goutte et nous succomberons, encore une petite goutte et les dés seront jetés, enfin nous lâcherons prise, nous nous abandonnerons au hasard, engloutis par le tumulte d’une soirée où un liquide de feu a coulé à flot. Cette substance monte si facilement à la tête et happe tout sur son passage ! Elle nous emporte dans un tourbillon incessant, comme cette crème qui semble tournoyer sans cesse sur le Baba au Rhum de la pâtisserie Un Dimanche à Paris. Son effet visuel nous prépare-t-il à l’attaque du rhum? Goûtons ce baba et vérifions s’il sait être chaud et doux à la fois. Continuer la lecture de « Baba au Rhum par Un Dimanche à Paris »

Le Baba Fraise par Stohrer

Vous n’imaginez pas dans quel état nous ont mis les dernières vagues de chaleur estivale, c’était comme la langueur après l’effort, comme l’abattement après l’amour, quand le sang bouillone encore et fait rougir la peau en souvenir d’un plaisir qui vient de mourir. En cette fiévreuse saison, certaines pâtisseries commencent elles aussi à rougeoyer. C’est le cas du Baba Fraise de la pâtisserie Stohrer, spécialiste ès-babas, qui fait rougir sa robe dorée avec une variation fruitée. Quelles autres saveurs et quels plaisirs nous cache-t-il? Goûtons pour le savoir. Continuer la lecture de « Le Baba Fraise par Stohrer »

Babarova par Colorova

Nous sommes comme une éponge, nous absorbons les sentiments de notre entourage et restons sensibles à notre environnement. C’est ainsi, qu’on nous parle de chagrin et nous nous attristons, qu’on nous parle de bonheur et nous nous enjouons, qu’on nous parle d’amour et nous nous énamourons ! Ah qui a dit que nous sommes des êtres froids et insensibles, gentils petits cœurs que nous sommes ? Nous nous imprégnons des autres comme un baba se gorge de son sirop ! Mais pas n’importe quel baba, nous sommes évidemment comme un baba impeccablement réalisé ! Qu’en est-il de celui de la pâtisserie Colorova, surnommé Babarova ? Est-il aussi imprégné que nous ? Seule une dégustation minutieuse nous le révèlera. Continuer la lecture de « Babarova par Colorova »