Le Mont-Blanc par Boulangerie Bo

Pourquoi je l’aime ? Il n’y a qu’une seule réponse vraie : je ne sais pas. Pourtant, j’ai été persuadé pendant longtemps que, toute chose pouvant être expliquée, il y aura toujours une raison à mes sentiments. Mais je me retrouve bien plus humble face à la réalité : je ne sais pas ! Je ne connais pas ce mécanisme intérieur qui s’est enclenché, je me rends compte qu’il y a encore en moi une part mystérieuse qui a résonné avec quelque chose de l’autre, et que cela échappe à ma conscience. Sachant que j’ignore les arcanes de mes émotions, je peux néanmoins essayer de comprendre pourquoi j’aime une pâtisserie. Cela est peut-être plus à ma portée, alors je tenterai de décoder ce Mont-Blanc de la Boulangerie Bo.

Continuer la lecture de « Le Mont-Blanc par Boulangerie Bo »

Le Mont-Blanc par Carl Marletti

En fermant les yeux nous pouvons encore ressentir sa présence aujourd’hui, revenir dans notre mémoire au point de faire réapparaître sa silhouette à notre conscience. Son sourire se dessine alors devant nous, et son regard s’illumine pour nous fixer en retour. Il est d’un bleu qui nous bouleverse, d’une profondeur mystérieuse que nous n’avons jamais comprise. Ses yeux clairs semblent refuser la tristesse, ils s’obstinent à ne rien regarder d’autre que la lumière. Et nous revoyons ses cheveux, d’une couleur de châtaigne sous la lumière qui entre par la fenêtre toujours ouverte. Leur couleur c’est l’automne qui a refroidi nos plaies depuis longtemps, c’est la réminiscence de saveurs que nous retrouverons dans un Mont-Blanc par Carl Marletti.

Continuer la lecture de « Le Mont-Blanc par Carl Marletti »

Les Marrons Glacés par Boissier

Les choses prennent de la valeur par l’énergie que nous y mettons et par le temps qu’elles nécessitent. C’est ainsi qu’un produit simple comme la châtaigne peut devenir l’objet d’un raffinement et d’un processus notoirement long pour donner des marrons glacés. C’est le travail patient et l’engagement pour un résultat qui comptent ! La Maison Boissier met en avant ses marrons glacés comme étant sa spécialité, alors dégustons ces confiseries et voyons quelles sont les différences entre une variété de marrons ! Continuer la lecture de « Les Marrons Glacés par Boissier »

Le Mont-Marron par Dalloyau

Il ne faut jamais regarder en arrière si l’on veut atteindre le sommet de la montagne, ne jamais se dire que le chemin était dur, ne jamais penser à ce que l’on a perdu durant l’ascension, ne jamais regretter ses erreurs. La montée est rude mais nous voulons seulement garder le cap, ne penser qu’à l’arrivée même si nous savons déjà que le port d’attache sera loin, que le monde tel que nous l’avons connu ne sera plus qu’un souvenir et qu’au bout du chemin nous attendra peut-être la solitude, celle qui accompagne toujours les rêveurs. L’aventure est pourtant belle, la montagne est une découverte de la nature et de soi, les monts que nous gravissons sont autant de voyages intérieurs que de déplacements physiques. Prenons nos papilles en voyage sur un Mont-Marron par Dalloyau, et soyons attentifs à ce qu’il nous fera ressentir. Continuer la lecture de « Le Mont-Marron par Dalloyau »

Paris-Brest aux Marrons et au Matcha par Sadaharu Aoki

Sadaharu Aoki propose dans ses boutiques parisiennes un Paris-Brest qui représenterait plutôt un voyage entre l’Ardèche et le Japon. En effet cette pâtisserie associe le marron au thé matcha dans un mariage de saveurs assez peu commun. Quel effet cela nous procure, et quels sentiments fait-il naître en nous ? Nous nous penchons sur la question dans une audition détaillée de cette petite douceur à mi-chemin entre deux mondes. Continuer la lecture de « Paris-Brest aux Marrons et au Matcha par Sadaharu Aoki »