Kamasutra Gingerbread par Jean Hwang Carrant

kamasutra gingerbread jean hwang carrant

À ceux qui me croient libertin, je dis : je ne vis que de gourmandise ! Et d’ailleurs, il ne s’agit pas de luxure, mais bien d’un acte de liberté ! C’est tout à fait différent, et parfaitement vertueux. La sagesse exige de goûter à tout, et certainement de tout essayer, même si cela peut parfois nous mettre dans des positions inconfortables. C’est ainsi qu’il faut apprendre. Pour la Saint-Valentin, les Kamasutra Gingerbread de Jean Hwang Carrant nous enseignent l’art d’égayer la conversation, en quatre tableaux épicés : La Levrette, Andromaque, l’Ecrin à Bijoux et La Flûte Enchantée.

kamasutra gingerbread jean hwang carrant
kamasutra gingerbread jean hwang carrant

Ces petits gâteaux sont des biscuits épicés, tous de composition identique, et décorés par un glaçage blanc. Les spécimens achetés font 5 mm d’épaisseur, font en moyenne 32 grammes chacun et coûtent 5,00€ l’unité.

kamasutra gingerbread jean hwang carrant

Une forte odeur de pain d’épices se dégage des biscuits. J’observe leur glaçage, précautionneusement tracé à la main et sans défauts apparents. Ce trait blanc est dur mais fin, je l’entends craquer quand je romps le biscuit. Il be possède qu’une saveur sucrée assez neutre.

kamasutra gingerbread jean hwang carrant
kamasutra gingerbread jean hwang carrant
kamasutra gingerbread jean hwang carrant
kamasutra gingerbread jean hwang carrant

Le biscuit lui-même est relativement tendre, et pas aussi sec qu’on peut l’imaginer. Il se plie un peu avant de casser, et ne s’éparpille pas en mille morceaux, ayant plutôt tendance à se tasser sous les dents.

kamasutra gingerbread jean hwang carrant
kamasutra gingerbread jean hwang carrant

En bouche, je remarque tout de suite à quel point il est parfumé, avec le parfum des épices qui remonte immédiatement dans le nez. Sa couleur est sombre, et il me semble y reconnaître fortement la cannelle et le clou de girofle. Mais le mélange d’épices est plus complexe que cela. Ces arômes laissent un voile chaud sur la langue qui me ramène effectivement à la présence de gingembre.

kamasutra gingerbread jean hwang carrant

VERDICT

Ce qui m’amuse avec les Kamasutra Gingerbread cookies par Jean Hwang Carrant, c’est ce mélange délicat entre quelque chose d’à la fois ludique et sérieux. Ils conviendraient parfaitement à ceux qui veulent offrir une petite douceur de Saint-Valentin tout en évitant les niaiseries. La forme prend clairement l’importance sur le fond, mais cela ne veut pas dire que les biscuits ne sont pas intéressants aussi par leur saveur. Au contraire, je leur trouve une puissance aromatique remarquable, avec des parfums d’épices riches, fortes et capiteuses. Leur réalisation est par ailleurs précise et soignée. En revanche il faut s’attendre à une texture qui n’est pas tout à fait craquante, mais qui a quelque chose de moelleux aussi.

Adresse :

84 rue d’Aboukir, 75002 Paris
Tél : +33 1 42 33 67 38
Page Facebook Jean Hwang Carrant

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.