Assortiment de Mochis par La Maison du Mochi

la maison du mochi

Il a cette douceur attentive et calme qui laisse entrevoir l’instant où tout peut basculer. Il manifeste la tiédeur inquiétante des non-dits, ceux qui résonnent encore dans le silence, et possède l’étrangeté d’un cri sourd que l’on pousse dans le vide et que personne n’entend. Tout y est amorti, cotonneux et tendre, avant de se rattraper en intensité. Sa peau se déforme sous nos doigts et n’oppose aucune résistance, nous le prenons dans nos mains et nous le mordons à pleines dents, dans un petit nuage de poudre blanche qui se soulève et nous souffle soudainement sur le visage. Nous savourons ainsi le mochi, et nous en avons trouvé de plusieurs sortes à La Maison du Mochi à Paris. Étudions cette pâtisserie japonaise et tout ce qu’elle nous fait ressentir.

la maison du mochi
la maison du mochi

Ces mochis sont tous faits selon une structure traditionnelle de pâte de riz englobant une purée d’haricots. Les différents arômes que nous avons choisis sont le Matcha, l’Anko, le Sésame noir et le Yuzu-Citron.

la maison du mochi

En moyenne, chaque mochi par La Maison du Mochi mesure 47 mm de diamètre et 23 mm de hauteur. Les spécimens achetés pèsent environ 47 grammes chacun, ils sont mis dans une boîte de 4 unités vendue à 13,00€.

la maison du mochi

Mochi Matcha

Comme c’est le premier que nous dégustons, nous nous attarderons sur la description de sa pâte de riz en sachant que cette dernière est semblable pour tous les autres mochis. Abondamment poudrée d’amidon et molle sous la pression des doigts, cette pâte reste néanmoins intègre. Elle se déforme comme un petit coussin, et l’amidon lui permet de ne pas être collante lors de sa manipulation. Chaque mochi a un petit dessin sur sa surface qui varie selon la saveur choisie.

La garniture est consituté de shiroan bio au thé matcha, une pâte de haricots blancs aromatisée. La saveur du matcha est facilement reconnaissable mais reste judicieusement modérée. Nous y ressentons les notes végétales et iodées attendues, ainsi qu’une pointe d’amertume en fin de bouche qui peut heureusement passer inaperçue. La texture du shiroan est très fine, comme une purée. Il est élastique et un peu collant, il adhère d’ailleurs fortement à la pâte et se déforme avec.

la maison du mochi
la maison du mochi

Mochi Anko

La pâte de riz de ce mochi est un peu plus épaisse que celle du précédent, et la garniture y adhère notamment moins tout en étant plus ferme. C’est une pâte de haricots rouges dont la saveur est très sucrée. Cette purée est moins fine que le shiroan, et nous pensions même y trouver de petits morceaux d’haricots dont nous ressentirions la texture, mais ce ne fut pas le cas.

la maison du mochi
la maison du mochi

Sésame Noir

La garniture de ce mochi est très abondant et adhère fortement à la pâte de riz. Nous y retrouvons aussi la consistance du shiroan et sa texture très fine, avec une saveur de sésame assez forte et facile à reconnaître. Elle laisse d’ailleurs un agréable arrière-goût en bouche, préservé par une quantité de sucre relativement modérée.

la maison du mochi
la maison du mochi

Yuzu-Citron

Dès la découpe, nous ressentons l’odeur d’agrume de ce mochi. Sa garniture de shiroan aromatisé est très souple, comme les autres garnitures de même nature. La saveur citronnée y est forte, peut-être même trop envahissante selon nous. Ainsi nous lui reprochons un manque de délicatesse, car son parfum mériterait d’être atténué, et à cause d’une légère amertume qu’il laisse en bouche.

la maison du mochi
la maison du mochi

VERDICT

Le secret des mochis en général, et de ceux de La Maison du Mochi en particulier, réside probablement dans leurs textures plus que dans leurs saveurs. En effet, la dégustation commence avec les mains, quand nous manipulons cette pâte de riz poudrée et douce qui se déforme sous les doigts comme un petit coussin à mémoire de forme, et se prolonge avec l’élasticité de la pâte qui, en s’affaissant, libère une purée de haricots souple et enveloppante. Les saveurs nous semblent ainsi jouer un rôle secondaire tant les sensations liées aux textures sont caractéristiques de ce dessert. Les parfums les plus japonisants nous semblent plus réussis que le Yuzu-Citron plus brutal, et l’ensemble pourrait à notre avis être allégé en sucre. Ces gourmandises restent néanmoins intéressantes à découvrir et se distinguent de l’offre pâtissière classique à Paris.

Note : 6,6/10

Adresse :

39 rue du Cherche-Midi, 75006 Paris
Ouvert du Mardi au Dimanche de 11:00 à 19:30
Tél (Atelier) : +33 2 47 34 05 59
www.maisondumochi.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.