Millefeuille au Praliné par Jean Millet

jean-millet-millefeuille-1-tdg

N’est-ce pas vrai qu’aussi bonne soit une pâtisserie, il est toujours amusant de lui rechercher de nouvelles saveurs pour se laisser surprendre? Et de manière générale, ne devons-nous pas fuir toute monotonie avant qu’elle ne devienne assommante? Prenez garde des choix évidents vers lesquels on se tourne un peu trop vite, et sachez dévier des chemins maintes fois parcourus ! Certes, un Millefeuille est toujours une bonne idée à toute heure de la journée, mais à sa saveur classique nous lui préfèrerons cette fois le Millefeuille au Praliné proposé chez Jean Millet. Une variation intéressante, voyons si elle sera réussie !

jean-millet-millefeuille-9-tdg

jean-millet-millefeuille-8-tdg

jean-millet-millefeuille-7-tdg

Comme tout millefeuille qui se respecte, cette pâtisserie est fait d’une alternance de pâte feuilletée et de crème. Ici la pâte feuilletée a aussi le chic d’être inversée, et la crème s’enrichit de praliné. Une petite fleur d’amandes effilées sert de décoration à ce millefeuille saupoudré de sucre glace, et ses contours sont parsemés d’éclats d’amandes torréfiées.

Le Millefeuille au Praliné par Jean Millet possède une longueur de 102 mm, une largeur de 37 mm et une hauteur de 48 mm. Le spécimen acheté pèse 112 grammes et coûte 4,20€.

jean-millet-millefeuille-2-tdg

Une bonne odeur de beurre et de fruits secs se dégage du gâteau. Nous lui mangeons sa petite fleur de décoration en premier. Croustillante et faite en amandes effilées, elle n’est pas trop dure à croquer. Elle donne un bel effet visuel et possède une forte saveur d’amande en bouche. Le sucre glace à la surface reste parcimonieux et laisse entrevoir la pâte en dessous.

jean-millet-millefeuille-3-tdg

Cette pâte feuilletée inversée épate par sa couleur brune parfaitement uniforme, bien dorée à tous les endroits, aussi bien dans son cœur qu’à sa surface. Les strates du feuilletage sont bien visibles et se séparent facilement les unes des autres. La pâte croustille doucement sous les dents et possède un léger goût fumé. Nous remarquons que la cuisson des trois couches de pâte est comparable, mais celle du bas se tasse un peu plus que les autres sous le poids du gâteau.

jean-millet-millefeuille-5-tdg

La crème au praliné est disposée en une généreuse quantité entre les couches de pâte feuilletée. Cette crème est proprement déposée en segments juxtaposés perpendiculaires à la longueur du millefeuille. Comme un praliné pur, elle est légèrement collante au toucher. D’une texture lisse et d’une couleur brune, elle dégage une reconnaissable et forte saveur de praliné.

jean-millet-millefeuille-4-tdg

Les éclats d’amandes torréfiées sur les contours du millefeuille enrichissent aussi la palette de textures, donnant plus de craquant sous les dents et accompagnant le côté croustillant de la pâte feuilletée.

jean-millet-millefeuille-6-tdg

VERDICT

Un peu d’originalité sans insolence, mais avec une impeccable réalisation, voilà ce à quoi l’on peut s’attendre en dégustant ce Millefeuille au Praliné proposé chez Jean Millet, une maison aujourd’hui reprise par Sadaharu Aoki. La crème au praliné, savoureuse et onctueuse, se marie parfaitement avec la saveur légèrement fumée de la pâte feuilletée inversée. Cette dernière croustille bien et forme avec les éclats d’amande une structure qui donne de la mâche et prolonge les saveurs en bouche. Si l’on sort du cadre du millefeuille traditionnel fait avec de la crème pâtissière, il reste néanmoins que cette pâtisserie est construite sur le même modèle et n’apporte pas de réelle nouveauté esthétique. Ce n’est pas forcément ce qu’on lui demande, et elle remplit son contrat en ce qui concerne le plaisir gustatif.

Note : 3,9/5

TDG_39_5

Adresse :

103 rue Saint Dominique, 75007 Paris
Ouvert du Mardi au Samedi de 11:00 à 19:00 et le Dimanche de 11:00 à 18:00
Tél : 01 44 18 92 23
www.jeanmilletparis.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.