L’Opéra par Julhès

opéra julhès

Il est intéressant de voir à quel point la voix que nous portons est un élément sensible de la personnalité, combien elle nous met à nu et dévoile notre état intérieur sans même que nous nous en rendions compte. N’est-il pas curieux de remarquer que l’on se souvient toujours de la première critique que l’on a reçue dans l’enfance sur sa manière de chanter ? Et n’est-il pas encore plus troublant de se rendre compte que l’on n’ose plus chanter après cela, des années ou des décennies plus tard ? C’est assurément une liberté à reconquérir, un jugement de plus dont il faut s’affranchir ! Chantons de nouveau à tue-tête peu importe les conséquences ! Essayons-nous à l’opéra ! Et pour nous réchauffer, commençons par l’entremets Opéra proposé chez Julhès.

opéra julhès

opéra julhès

Cet entremets se compose de haut en bas d’une couche de chocolat noir, de crème au beurre au café, d’un biscuit moelleux imbibé, d’une ganache, d’un deuxième biscuit, d’une deuxième couche de crème au café et d’un troisième biscuit moelleux enduit de chocolat noir sur sa face inférieure.

L’Opéra par Julhès mesure 75 mm de longueur, 49 mm de largeur et 31 mm de hauteur. Le spécimen acheté pèse 112 grammes et coûte 4,00€.

opéra julhès

Une odeur de chocolat et de café se dégage de l’entremets, annonçant les saveurs attendues dans cette composition classique. La surface supérieure du gâteau est consituté d’une première couche de chocolat noir un peu fondante comme une ganache très ferme. Sa saveur est intense et la couche est épaisse, un peu difficile à casser. Le chocolat y est fortement sucré.

opéra julhès

Sous le chocolat une première couche de crème au beurre au café fait la liaison avec un biscuit moelleux. La crème est un peu grasse mais la saveur du café y est facilement reconnaissable et s’exprime en douceur. Quant au biscuit, il n’est imbibé que partiellement sur sa face supérieure avec ce qui nous semble être un sirop cacaoté. Moelleux et développant une saveur d’amande, nous ne lui reprocherons que son revers sec.

opéra julhès

Une généreuse ganache au chocolat noir s’intercale entre ce biscuit et un deuxième. Assez souple et chocolatée, sa saveur s’exprime plus fortement que le café, surtout avec le renfort du chocolat présent en surface. Néanmoins le biscuit sur lequel elle repose a l’avantage d’être entièrement imbibé.

opéra julhès

Une couche plus généreuse de crème au beurre au café se trouve sous ce deuxième biscuit. Elle permet de consolider la saveur du café sans toutefois l’équilibrer suffisamment avec le chocolat. Ce dernier est de nouveau renforcé avec le troisième biscuit imbibé dont le revers est entièrement enduit de chocolat noir.

opéra julhès

VERDICT

L’Opéra par Julhès prend la forme d’un entremets à tendance crémeuse en bouche, étant donné que le volume des crèmes est supérieur dans l’ensemble aux biscuits fins. Il tire davantage vers le chocolat plutôt que le café, et l’équilibre entre ces deux saveurs nous semble encore perfectible. C’est pourtant cela le défi d’un entremets Opéra. Par ailleurs, l’imbibition des biscuits gagnerait à être plus homogène, et leur épaisseur légèrement augmentée pour contrebalance les crèmes abondantes. Il reste que ce dessert fait preuve de gourmandise par sa générosité. Il n’a pas forcément besoin d’innover car il respecte les codes de la recette traditionnelle mais il pourrait avoir une meilleure harmonie des saveurs et des textures.

Note : 4,0/10

Adresse :

56 rue du Faubourg Saint-Denis, 75010 Paris
Ouvert du Lundi au Vendredi de 7:30 à 20:00, le Samedi de 8:00 à 20:00 et le Dimanche de 8:00 à 13:00
Tél : +33 1 48 00 01 40
www.julhesparis.fr

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.