Flan au Chocolat et au Praliné par Le Burgundy

Hélas ! Je crains qu’un nouveau bourreau de nos cœurs pâtissiers ne soit en train de sévir à présent au Burgundy ! Je ne sais pas où ils l’ont déniché, mais ce Pierre-Jean Quinonero est un chef qui ne laisse pas indifférent. Ceux qui n’ont pas encore entendu parler de son Flan au Chocolat et au Praliné devraient lire ce qui suit avec attention. Car ce talentueux artisan, tout perfide qu’il est, semble avoir mis au point un flan qui peut nous faire choir ! Bien sûr, je le dégusterai et je jugerai sur pièce.

Continuer la lecture de « Flan au Chocolat et au Praliné par Le Burgundy »

L’Allumette par Oh Oui !

Flamboyant et stupéfiant Robescake, m’a-t-il dit en me jetant un regard concupiscent, vous qui êtes si beau et si extraordinaire, comment faites-vous pour juger tant de pâtisseries sans coup férir ? J’ai souri et j’ai failli prétendre au don du Ciel, mais je suis quelqu’un de sincère, hélas. Mon secret est d’une simplicité affligeante : il faut s’abandonner aux excès de façon totalement déraisonnable ! Il n’y a pas d’autre salut. Et surtout, la pratique assidue de ces délicieux excès permet de trouver la juste mesure dans toute démesure. Cette Allumette de la pâtisserie « Oh Oui ! » en est en un exemple suffisamment éloquent. Résolument gourmande, elle jouit cependant d’un indice glycémique tout à fait contenu.

Continuer la lecture de « L’Allumette par Oh Oui ! »

Sensation par Dassaï Joël Robuchon

Je m’assoupis dans ce train qui m’emmène loin de ma ville et qui me berce patiemment. Mes paupières s’alourdissent, elles se ferment enfin et le sommeil m’emporte. C’est alors que je fais un rêve dont je garde encore l’empreinte. Le rêve me resitue pourtant dans le même train, dans le même moment vécu, mais soudain je sens sa main qui m’effleure les doigts. Je n’ose pas bouger, car n’ayant pas rencontré de résistance, sa main continue à avancer et se referme sur la mienne. Elle m’enveloppe alors et une sensation de chaleur et de bien-être naît dans ma paume, elle se propage en moi, elle remonte mon bras, m’envahit tout entier. Je sais maintenant que c’est cela le bonheur, sa main dans la mienne. De ce rêve la sensation a survécu au réveil, et j’espère retrouver sa chaleur dans un entremets proposé à la boutique Dassaï Joël Robuchon.

Continuer la lecture de « Sensation par Dassaï Joël Robuchon »

Le Tiramisu d’Edou par La Fabrique à Gâteaux

En une phrase elle avait changé ma vie. Elle comprenait ma sensibilité et, en m’apprenant à m’exprimer, elle m’avait redonné ma légitimité d’être. J’avais enfin l’impression de posséder mon âme, d’habiter mon corps, d’exister autrement que par le regard des autres. Et sans rien lui dire, je n’avais plus de secrets en sa présence, je réapprenais la liberté. Car elle était la première qui m’avait montré que l’amour était normal, qu’il pouvait être vécu simplement et avec joie, et qu’il pouvait prendre différentes formes. Lui aussi peut prendre différentes formes, le Tiramisu, tout en étant délicieux à chaque fois. À La Fabrique à Gâteaux, il est proposé comme un petit entremets individuel que je vais déguster.

Continuer la lecture de « Le Tiramisu d’Edou par La Fabrique à Gâteaux »

Dorayaki Choco-Soba par Tomo

J’ai eu la chance de te connaître, car grâce à toi j’ai appris très tôt à pardonner. Si je ne connais pas la rancune, si je ne connais pas la haine, c’est parce que tu as croisé mon chemin. Car toi, tu n’as pas cherché à me comprendre, tu n’as pas vu à quel point tu m’as meurtri. Tu m’as laissé me débattre, seul. De mes sentiments tu as fait un amusement, tu as nourri ta fierté de ce qui a été mon désespoir. Alors pour te survivre il a fallu apprendre à pardonner, à oublier et à construire un avenir. Merci de m’avoir donné cette force, aujourd’hui j’ai de l’affection pour toi, et de l’amitié. Il paraît qu’un ami en japonais se dit « Tomo », du nom de cette enseigne parisienne où j’ai trouvé un Dorayaki Choco-Soba.

Continuer la lecture de « Dorayaki Choco-Soba par Tomo »