Tonka par Philippe Conticini

S’asseoir près de la fenêtre et regarder les nuages… les laisser flotter, solitaires dans le ciel bleu, les uns après les autres. Et pendant qu’une brise nous caresse le visage, écouter les oiseaux de la ville gazouiller, et les laisser chanter. Puis se délecter du temps qui s’écoule, dans le silence, dans cet espace sans bornes, et choir dans une indolence qui nous ramène à des jours qu’on avait oubliés. Se laisser rêver. Et enfin, suspendre le monde avec une pâtisserie, réveiller ses sens avec du chocolat, de la fève Tonka et des noisettes… Se laisser emporter. C’est ce que nous ferons avec cet entremets par Philippe Conticini.

Continuer la lecture de « Tonka par Philippe Conticini »

Bogue par Des Gâteaux et du Pain

Bien rondouillet et content de lui-même, ce petit dessert brillant et lisse ne ressemble point à une bogue dont il porte le nom ! Il en est même l’antithèse ! Sauf qu’au niveau de ses saveurs, il va droit au but : on trouve de la châtaigne dans pratiquement tous ses composants. Et ce n’est pas pour nous déplaire ! Dégustons ce « Bogue » qui sied encore à la saison, nous l’avons trouvé à la pâtisserie Des Gâteaux et du Pain.

Continuer la lecture de « Bogue par Des Gâteaux et du Pain »

Fleur Noire par Ladurée

On l’imagine dans les sombres antres des alchimistes, née d’innombrables sorcelleries ! Elle nous fascine comme une chose défendue qui nous appelle et nous effraie à la fois ! On pense qu’elle est rare et précieuse, qu’elle peut mener à toutes les folies, et on la tient craintivement dans la main. C’est une œuvre qui se veut mystérieuse et envoûtante ! Mais nous savons garder notre sang froid. Dégustons cette Fleur Noire par Ladurée et voyons ce qu’elle nous cache dans son obscur chocolat.

Continuer la lecture de « Fleur Noire par Ladurée »

Symphonie par L’Osmanthe

Quand les premières notes de l’orgue retentirent dans l’église, nous tressaillîmes de tout notre être. Il nous semblait que les pierres de l’édifice bougeaient, les ondes traversaient la matière et nous traversaient indifféremment. Au fur et à mesure que l’organiste jouait, c’était Bach lui-même qui nous racontait une histoire, qui susurrait à nos oreilles le début et la fin, avec ses repos et ses soubresauts, ses joies et ses chagrins. Toutes les émotions venaient en nous, apparaissaient puis disparaissaient, et c’était troublant de réaliser à quel point la musique fait flotter la conscience sur une mer agitée et hors de contrôle. C’est cela le pouvoir d’une symphonie, un mystère que nul n’a encore percé. Une symphonie pâtissière aura-t-elle le même effet sur nous ? Seule une audition de cet entremets provenant de la pâtisserie L’Osmanthe nous le dira vraiment.

Continuer la lecture de « Symphonie par L’Osmanthe »

Délice de Poire par Nelly Julien

L’Adieu est écrit dans l’instant même d’une première rencontre. Chaque joie contient en elle sa peine, chaque espoir sème la graine d’un désenchantement futur. Ainsi l’amour nous transcende et nous menace à la fois, en nous donnant le bonheur tout en nous laissant entrevoir sa sombre fin où l’on souffre de tout ce qui a été cassé dans notre cœur. L’été nous a donné un soleil infini alors que c’est l’automne qui nous attend, et nous le voyons poindre avec ses couleurs et ses saveurs. La poire commence alors à s’inviter dans les pâtisseries, comme dans ce délice de poire par Nelly Julien.

Continuer la lecture de « Délice de Poire par Nelly Julien »