L’Opéra par Julhès

Il est intéressant de voir à quel point la voix que nous portons est un élément sensible de la personnalité, combien elle nous met à nu et dévoile notre état intérieur sans même que nous nous en rendions compte. N’est-il pas curieux de remarquer que l’on se souvient toujours de la première critique que l’on a reçue dans l’enfance sur sa manière de chanter ? Et n’est-il pas encore plus troublant de se rendre compte que l’on n’ose plus chanter après cela, des années ou des décennies plus tard ? C’est assurément une liberté à reconquérir, un jugement de plus dont il faut s’affranchir ! Chantons de nouveau à tue-tête peu importe les conséquences ! Essayons-nous à l’opéra ! Et pour nous réchauffer, commençons par l’entremets Opéra proposé chez Julhès. Continuer la lecture de « L’Opéra par Julhès »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Bisou-Bisou par Fauchon

C’est si bon parfois les bisous… Sur les mains, dans le cou, sur les joues ou sur les lèvres… Rien ne les arrête une fois leur besogne commencée. Bien sûr nous faisons mine de résister, et même de les refuser, mais si nous n’accordons pas facilement nos faveurs ce n’est évidemment que pour en augmenter le prix, et pour mieux savourer le moment en fin de compte. Car en réalité, nous aimons les bisous sous toutes les formes, et certains se prêtent même à une attentive dégustation. Ainsi nous nous sommes épris d’un soudain caprice pour l’entremets Bisou-Bisou proposé chez Fauchon ! Dégustons-le pour voir s’il est juste comme nous l’imaginons. Continuer la lecture de « Bisou-Bisou par Fauchon »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Opéra Yuzu par Pain Pain

Il est presque vingt heures quand nous entrons dans la salle et les spectateurs sont déjà bien installés. Dans le frou-frou de leurs vêtements contre les fauteuils résonnent des chuchotements de dernière minute, et de la fosse nous proviennent les notes des musiciens qui font leurs ultimes accords. Bien qu’elles ne soient pas les meilleures places du Palais Garnier, nous aimons les loges du premier étage. Elles offrent un semblant d’intimité et permettent de mieux promener notre regard sur l’orchestre et le balcon, de voir qui s’est dépêché ce soir à l’Opéra, de remarquer parfois certaines toilettes extravagantes. Mais aussi, quand le spectacle commencera, c’est sur le velours de leur rampe que nous pourrons nous échouer, transportés par nos émotions comme des feuilles sur un cours d’eau. Et bien que les histoires soient parfois bêtes à pleurer, il n’y a que l’opéra pour nous faire vivre cela. Mais peut-être aussi certaines pâtisseries… Tentons cet Opéra Yuzu par la boulangerie et pâtisserie Pain Pain et voyons ce qu’il nous fera ressentir.

Continuer la lecture de « Opéra Yuzu par Pain Pain »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Désir Fruits Rouges par Pierre Marcolini

Qu’y a-t-il de plus émoustillant dans le désir ? Est-ce forcément son accomplissement ? Nous soutenons le contraire, car ce mouvement de l’âme tarit et s’évanouit souvent quand on lui permet d’aboutir. Ce qui est grisant, c’est tout ce qui empêche sa réalisation, c’est la lutte constante qu’il génère et qui donne à certains moments de la vie une saveur particulière. Souvent, la clef du désir n’est donnée que quand son objet n’est plus au centre de nos intérêts et de nos pensées. Comprendre cela évite bien des déceptions aux plus avertis, mais goûtons quand même le Désir selon Pierre Marcolini, dans un entremets aux fruits rouges. Qu’éveillera-t-il en nous ? Continuer la lecture de « Désir Fruits Rouges par Pierre Marcolini »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Élégance par Frédéric Comyn

Dans ce que l’on dit clairement sans rien exagérer, dans ce que l’on montre de soi sans s’épancher, dans la mesure qu’il faut savoir mettre dans tout ce que l’on entreprend, n’est-ce pas à ces choses-là que l’on reconnaît la vraie élégance ? Mais comment se manifeste-t-elle dans un entremets ? Frédéric Comyn propose une réponse avec son entremets Élégance au chocolat et au praliné. Goûtons-voir si sa promesse est tenue. Continuer la lecture de « Élégance par Frédéric Comyn »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.