Fruithé par Eugène

eugene-fruithe-1-tdg

Dans une petite cassette à bijoux, nous sommes facilement subjugués par l’éclat d’une grosse perle, curieux cadeau de la nature, à chaque fois que nous ouvrons un de ces écrins qui nous sont défendus. Et si l’on osait jouer avec ? À la fois minérale et organique, nous nous amusons à la rouler entre les doigts, la faisant tomber d’une main à une autre, ressentant son empreinte discrète sur la peau tiède, l’observant sillonner avec fascination sous une lumière qui nous en révèle toutes les nuances. Voilà que nous mettons le grappin sur un gâteau paré d’une de ses petites merveilles, un dénommé Fruithé proposé par la pâtisserie Eugène ! Nous nous en emparons pour l’auditionner, et nous vérifierons s’il a autant de charmes à nos yeux qu’un joli bijou.

eugene-fruithe-8-tdg

eugene-fruithe-7-tdg

eugene-fruithe-6-tdg

Le Gâteau se compose d’un biscuit au thé vert sillonné de gelée de framboises puis surmonté d’une crème au thé matcha faite avec un lait pectiné. L’ensemble est recouvert d’une fine plaque et d’une boule de chocolat blanc.

Le Fruithé par Eugène possède une longueur de 117 mm, une largeur de 35 mm et une hauteur de 28 mm. Le spécimen acheté pèse 69 grammes et coûte 3,80€.

eugene-fruithe-2-tdg

Un parfum de thé matcha se dégage du gâteau. Nous croquons la boule de chocolat blanc mise pour la décoration, elle se révèle relativement peu sucrée, ce qui sera le cas aussi pour la plaque de chocolat sous-jacente. Cette dernière incorpore du thé matcha et crée des sortes de veines qui lui donnent un aspect marbré. En bouche, elle laisse une petite amertume après dégustation.

eugene-fruithe-3-tdg

Le lait pectiné utilisé sur le gâteau se révèle moins mousseux et ferme qu’une crème Chantilly par exemple. Une saveur de lait y persiste et demeure en bouche. Le thé matcha y est discret mais reconnaissable, il laisse également derrière lui une petite amertume.

eugene-fruithe-4-tdg

Quant au biscuit au thé vert, il se révèle moelleux comme attendu mais aussi significativement pâteux. Il pourrait être plus léger en bouche et plus friable. Découpé longitudinalement, une petite gelée aux framboises s’incruste entre ses strates. Ce montage est assez réussi, même si l’épaisseur du biscuit pourrait être plus grande. La gelée de framboises nous apporte une petite acidité qui réveille le dessert.

eugene-fruithe-5-tdg

VERDICT

Dans son ensemble, le Fruithé par la pâtisserie Eugène ne nous a pas vraiment convaincu. La saveur dominante dans ce dessert est celle du thé vert et l’équilibre n’est pas atteint avec la framboise plutôt faiblarde dont la saveur se retrouve pratiquement étouffée. L’élément fruit a davantage besoin d’être marqué, en intégrant des framboises fraîches par exemple. Quant au thé vert, il pourrait laisser moins d’amertume en bouche, alors que le biscuit pourrait être plus aérien et moins pâteux. Si la présentation de ce Fruithé peut paraître originale et suffisamment soignée, ses saveurs ne nous semblent pas encore optimisées.

Note : 2,8/5

TDG_28_5

Adresse :

28 rue des Lombards, 75004 Paris
Ouvert du Mardi au Jeudi de 08:00 à 20:00, et le Dimanche de 09:00 à 19:00
Tél : 01 40 27 91 67
www.eugene.paris

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.