Grand Cru Vanille par La Pâtisserie des Rêves

patisserie-des-reves-vanille-grand-cru-1-tdg

Notre invitée Maïa Mazaurette goûte et donne son avis sur cette pâtisserie

Dans mon domaine de prédilection (la sexualité), on appelle « vanille » les pratiques un peu gentilles. Un peu douces. Saint-Valentin oblige : un peu mièvres. La vanille a ceci d’exaspérant qu’elle met tout le monde d’accord – c’est un basique, c’est une petite robe blanche, trop pure pour être honnête. Alors, va-t-on dire oui à ce gâteau qu’on pourrait servir à un mariage ?

patisserie-des-reves-vanille-grand-cru-9-tdg

patisserie-des-reves-vanille-grand-cru-8-tdg

patisserie-des-reves-vanille-grand-cru-7-tdg

Ha, la vanille ! Le sujet est plus risqué qu’il n’y paraît. Les papilles peuvent nous emmener sous les cocotiers autant qu’au laboratoire de chimie, c’est quitte ou double… ou l’ennui profond. De la part de la Pâtisserie des Rêves, j’arrive avec un a-priori positif, confirmé par l’excellent look du gâteau : blanc relevé d’une toison noire à l’angle, tout en élégance, tout en sous-entendus. Je m’attends à de l’astuce, de la créativité, une explosion en bouche, la grande échappée blanche.

patisserie-des-reves-vanille-grand-cru-6-tdg

patisserie-des-reves-vanille-grand-cru-2-tdg

Manque de chance au goût, la vanille choisie ne surprend pas. Moi qui voulais être caressée à rebrousse-poil ! J’espérais des accords entre différentes vanilles, des saveurs qui partent dans plusieurs directions. Surtout que le nom de « grand cru » évoque des ivresses. Du moins de la qualité. Mais bof. Gustativement, on n’est ni dans le chimique ultra-sucré, ni dans l’envolée lyrique qui ferait pousser des grands cris. Cela dit, précisons que je ne suis pas une fanatique de vanille (au contraire de ma belle-soeur qui a coulé sous la table comme une meringue ratée).

patisserie-des-reves-vanille-grand-cru-3-tdg

Ce qui n’a pas été tenté au niveau du goût aurait logiquement dû être rattrapé du côté des textures. Or pas du tout. A la découpe, on le sent déjà : cette pâtisserie n’a pas envie de faire de la résistance. Dommage pour une conception mettant en scène du croustillant, du biscuit et des crèmes – la consistance reste finalement assez uniforme, molle en bouche. Personnellement la mollesse ne me dérange pas, mais à un moment, on m’a trompée sur la marchandise : je voulais croquer, la texture fond, je voulais être surprise par du liquide, on me donne du gâteau plat, pour invertébrés. Voilà autre chose !

patisserie-des-reves-vanille-grand-cru-4-tdg

patisserie-des-reves-vanille-grand-cru-5-tdg

Verdict

Que les choses soient claires : si on n’est pas au niveau attendu pour la Pâtisserie des Rêves, ce grand cru reste un très bon gâteau. On sent qu’il y a eu de l’effort. Peut-être est-il à réserver à des accros à la vanille, mais pour mon goût personnel, on reste dans la friandise inoffensive, gentille, soumise : une pâtisserie pour ceux qui n’aiment pas trop prendre de risque, et qui ont peur d’y mettre les dents.

Côté amélioration, difficile de demander à un gâteau tout-vanille de renoncer au tout-vanille – alors très bien, restons-y. Mais dans ce cas, accélérons toutes les commandes : des grains de vanille plus granuleux, du croustillant qui crépite, de la crème qui dégouline. Osons aller trop loin. On est au bord du saut dans le vide : il suffirait qu’on nous pousse encore d’un cran. Et moi, j’ai envie d’être poussée.

Note: 3,5/5

TDG_35_5

Caractéristiques

Prix 7,00€, Poids 87 grammes, Longueur 62 mm, Largeur 62 mm, Hauteur 28 mm

Adresse:

93 rue du Bac, 75007 Paris
Ouvert du Mardi au Samedi de 9:00 à 20:00 et le Dimanche de 9:00 à 18:00
Tél: 01 42 84 00 82
www.lapatisseriedesreves.com

Auteur : Maïa Mazaurette

NewYorkaise d'adoption, Maïa Mazaurette est "sexperte" pour GQ magazine et pour Le Monde - en vrai, ça veut dire qu'elle écrit des chroniques. Pendant son temps libre, elle écrit des romans, essais, nouvelles et bandes dessinées, avant de se consacrer à sa passion pour les crèmes glacées.

2 réflexions sur « Grand Cru Vanille par La Pâtisserie des Rêves »

  1. Les photos font envie, l’avis de la gouteuse est bien emporte, mais on aurait voulu une description du gateau pour savoir de quoi il s’agissait.

    1. Bonjour Catherine, cet entremets se compose d’un « croustillant duja vanille », d’un biscuit à la vanille, d’un crémeux à la vanille coloré en noir et d’une mousse au chocolat blanc et à la vanille!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.