Tarte Tatin par Benoît Castel

Nous nous souvenons encore distinctement de notre premier voyage. Nous sommes encore trop jeunes, à peine éclos et seuls dans l’immense aéroport. Confus, nous tenons fermement notre sac à dos et nous nous ressassons les instructions qui nous ont été données : enregistrement des bagages, puis contrôle des passeports, puis fouille de sécurité… Surtout ne pas se tromper! La vitesse de l’avion au décollage nous a surpris, cette sensation de notre dos qui se colle contre le siège suite à l’accélération. Dans notre hublot le paysage s’est progressivement éloigné, puis il a disparu pour ne plus jamais revenir. Nous avons fait un saut dans l’inconnu, un saut hors de l’enfance. Et malgré les centaines de vols qui ont suivi, cette première fois est celle qui nous revient encore du passé. Sa saveur a diffusé dans tous nos autres voyages, comme la saveur d’une première tarte tatin. Nous tentons de la retrouver dans toutes les autres que nous avons dégustées, alors quelle émotion réveillera en nous la Tarte Tatin de Benoît Castel ?

Continuer la lecture de « Tarte Tatin par Benoît Castel »

Tarte Tatin Revisitée par Bo & Mie

Reviens à notre mémoire, temps à jamais figé dans l’ambre. La lumière y entre si peu, mais elle rend la matière flamboyante. Les rayons sont filtrés, ils rejaillissent dans des tons orangés et chauds. Et les choses enfouies n’en ressortent jamais, ce qui a vécu, ce qui a voyagé, ce qui est tombé par hasard restera dans cette goutte visqueuse devenue pierre pour l’éternité. C’est un monde qui ralentit, c’est une émotion qui ne s’effacera plus… Tout s’arrête petit à petit, comme les dés de pomme figés dans leur gelée sur la Tarte Tatin revisitée par Bo & Mie. Continuer la lecture de « Tarte Tatin Revisitée par Bo & Mie »

Tarte aux Pommes par La Grande Epicerie de Paris

Sorti de l’eau, il nous avait dit devant notre regard médusé que le secret pour avancer au large est de piquer dans les vagues. Si l’on ne veut pas être enfoncé par le roulement de l’eau, on plonge dedans et on ressort derrière la crête. Ne pas avoir peur du danger et s’y jeter était la bonne façon de faire. Nous revoyons encore les vagues de ce matin au bord de l’océan, apparaissant soudain quand la brume s’est levée, révélant des dizaines de têtes qui flottent. Elles nous reviennent, caressent sa mémoire de leur force inoubliable, se retirent… Et quand nous suivons les contours de la tarte aux pommes par La Grande Épicerie de Paris, nous revoyons les vagues qui se suivent, régulières, paisibles de loin et fracassantes de près. Serons-nous bouleversés par cette pâtisserie si commune et pourtant pas forcément simpliste ? Continuer la lecture de « Tarte aux Pommes par La Grande Epicerie de Paris »

Tarte Tatin par Senoble

Le quai de la gare est bondé, au loin les cris des manifestants retentissent, et ce train à très grande vitesse qui va nous prendre vient tout juste d’ouvrir ses portes avec une lenteur alanguie. Nous nous y jetons à corps perdu et avec nous c’est la cohue ! Une marée humaine pénètre dans la rame, on y entre de force par les portes, par les fenêtres, par toutes les ouvertures possibles ! Et quand le train se met en branle pour partir, nous nous demandons déjà quand il va arriver. Car nous y sommes intimement serrés les uns contre les autres dans une provocatrice promiscuité, baignant dans une chaleur qui nous gagne en s’intensifiant, nous rappelant les pommes encaquées d’une tarte Tatin qui passe au four comme celle de la pâtisserie Senoble. Sera-t-elle délicieuse ? Continuer la lecture de « Tarte Tatin par Senoble »

Tarte aux Pommes par Sucré Cacao

Elle passe sous les ponts de Paris indifférente au monde, l’eau de la Seine coule et avance vers la mer sans entrave, quoiqu’il arrive, qu’il fasse beau ou qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, elle reste indifférente. Assis sur la balustrade, nous la regardons passer, avec sa surface qui évolue, crée de petits creux et tourbillonne par endroits, et ses vaguelettes dont la pointe s’illumine quand elle est traversée par la lumière du jour. Cette eau porte en elle tant de choses, muette dans sa froideur, et si par mégarde nous y basculions elle nous porterait aussi. Elle effacerait tout, le passé, le futur, tout ce qui a été et serait possible. De la même façon la surface de la Tarte aux Pommes de James Berthier proposée chez Sucré Cacao ondule et luit sous la lumière que nous posons sur elle. Saura-t-elle nous happer complètement ? Continuer la lecture de « Tarte aux Pommes par Sucré Cacao »