Casse-Croûte par Muscade

En attendant l’aurore, je m’asseyais toujours près de la fenêtre de ce chalet de montagne, à la lumière du jour naissant. C’était au moment où j’approchais précautionneusement mes lèvres de mon bol de thé que je voyais la faible lumière qui s’y réfléchissait, puis c’était mon visage qui apparaissait et prenait forme à la surface du liquide. Je m’observais, clignant des yeux. J’étais tout au moment présent, tout à mon thé, puis je brouillais aussitôt l’image en y trempant un biscuit. Les petites vaguelettes m’éparpillaient, pendant que je faisais fondre le sablé en le portant sur ma langue. Je le trouvais trop simple ce biscuit, il lui manquait une garniture, du caramel, du praliné, ou autre chose… C’est ce que je trouvai quelques jours plus tard dans les Casse-Croûte de la pâtisserie Muscade.

Continuer la lecture de « Casse-Croûte par Muscade »

Religieuse Chocolat Vanille par La Grande Épicerie de Paris

La beauté est partout, même dans les choses auxquelles nous sommes le plus habitués. Je ne suis pas de ceux qui perdent goût, dont les sens s’émoussent jusqu’à devenir blasé… Tout m’intéresse et tout m’amuse ! Parce qu’au fond, pourquoi laisser libre cours à l’ennui ? Je reste en errance, mais je ne suis pas perdu. Ainsi j’ai beau goûter des religieuses, j’essaye toujours de trouver ce qui est propre à chacune. J’inspecte dévotement celle de La Grande Épicerie de Paris!

Continuer la lecture de « Religieuse Chocolat Vanille par La Grande Épicerie de Paris »

Far Breton par Benoît Castel

Hier me vint une pensée qui m’a troublé, comme une nouvelle inattendue. Je commençai à comprendre que je ne t’avais peut-être jamais cherché ni trouvé. Alors j’eus l’impression que notre rencontre n’en avait pas été une, car en réalité tu semblais avoir toujours été en moi. J’arrivais à retrouver des indices, je reconstruisais le chemin que j’avais suivi, je me rendais compte que tu étais l’image de ce que j’avais gardé en moi d’un passé déserté. Ta présence réactivait des signaux qui me venaient de loin. Pendant tout ce temps où je ne te connaissais pas, est-ce que tu me portais en toi aussi ? Je ne le sais pas, en revanche j’ai une certitude : le Far Breton par Benoît Castel porte bien en lui des pruneaux, et je peux le prouver.

Continuer la lecture de « Far Breton par Benoît Castel »

Fraîcheur d’Agrumes par Dalloyau

Entre la parole et le silence, il existe un espace où nous pouvons nous retrouver. Nul besoin de nous parler ou de nous taire : les deux me font mal. Mais savoir que tu existes me suffit et me rend joyeux. Entre la parole et le silence réside ce que j’ai renoncé à comprendre, cette chose qui m’a ravivé et que je n’ai pas le droit de contempler. Je l’ai ressentie comme un souffle printanier sur une terre brûlée, une fraîcheur d’agrumes qui change la saveur d’une journée morose. C’est chez Dalloyau que j’ai trouvé une telle douceur.

Continuer la lecture de « Fraîcheur d’Agrumes par Dalloyau »

Éclair au Chocolat par Blé Sucré

Ce qui me sauve c’est l’idée que tout reste possible, je le pense et je le ressens. Je sais que je peux me modeler comme je le souhaite, je peux forger mon corps, travailler ma nature, prendre des risques, essayer un rôle, repousser mes limites. Je ne suis pas fait pour un seul moi. Il y a différentes façons d’être, ainsi l’on peut être un éclair au chocolat de plusieurs manières, et si l’on suit la recette de Blé Sucré alors on sera un éclair résolument différent ! Je vous le détaille précisément.

Continuer la lecture de « Éclair au Chocolat par Blé Sucré »