La Bûche Boréale par Angelina

bûche boréale angelina

Tout au bout, il y a pour chacun de nous un endroit qui nous appelle, un port qui attend patiemment notre bateau emporté par un fluide boréal. Alors soyons persévérants, volontairement et incorrigiblement optimistes. Soyons persévérants toujours, mettons de la gaieté dans tout ce que nous faisons et tâchons d’agir librement. C’est la confiance qui nous mènera vers notre Nord. Il y a une bûche de Noël qui semble y pointer, c’est la bûche Boréale par Angelina. Dégustons-la et étudions les sensations qu’elle nous procure.

bûche boréale angelina
bûche boréale angelina

Cet entremets se compose d’une mousse au chocolat au lait et à la noisette où logent un insert de marmelade d’orange à la fève tonka, un crémeux au praliné, un biscuit joconde au chocolat, une ganache au chocolat et un croustillant noisette. Deux plaques de chocolat noir se trouvent sur ses extrémités.

bûche boréale angelina

La Bûche Boréale par Angelina dans sa taille individuelle mesure 60 mm de longueur, 65 mm de largeur et 50 mm de hauteur. Le spécimen acheté pèse 160 grammes et coûte 8,50€.

bûche boréale angelina

Nous commençons par déguster le chocolat se trouvant de part et d’autre de la bûchette. Les deux plaques découpées comme des pics sont assez épaisses, avec des bordures mal ébavurées. Le chocolat présente quelques marques de manipulation, et un peu d’amertume au goût. 

bûche boréale angelina

Le glaçage cacaoté de l’entremets est bien luisant et sans bulles apparentes, assez souple et pas trop gélifié. Il recouvre une mousse où la saveur du chocolat au lait est évidente, plus que celle de la noisette annoncée qui ne nous semble pas trop perceptible. La mousse est plutôt ferme, se détachant en blocs. Nous la trouvons moyennement sucrée.

bûche boréale angelina

L’insert de marmelade d’orange est très parfumé et agréablement ressenti grâce au grand volume qu’il occupe. Sa texture fibreuse rappelle le fruit employé, sa saveur est reconnaissable et possède une pointe d’amertume. Il apporte une fraîcheur bienvenue dans la composition. En revanche la saveur de la fève tonka y passe malheureusement inaperçue.

bûche boréale angelina

Le crémeux au praliné est onctueux et riche. Sa saveur douce s’accorde facilement avec les autres composants de l’entremets. Quant au biscuit joconde au chocolat, il est bien moelleux et cacaoté. Humide, il a tendance aussi à se tasser alors que nous aimerions le trouver plus aéré avec une texture où l’on pourrait un peu ressentir la poudre d’amande.

bûche boréale angelina

La dégustation continue avec une ganache au chocolat fondante qui accentue cette saveur et mène vers le croustillant noisette sous-jacent. Ce dernier est agréablement texturé, apportant une saveur de noisette forte accompagnée de notes fumées.

bûche boréale angelina

VERDICT

La Bûche Boréale par Angelina bénéficie d’une belle combinaison de saveurs, la fraîcheur de la marmelade d’orange étant particulièrement bienvenue et bien placée. Ses composants sont nombreux et leurs textures variées, globalement toutes réussies, bien que la mousse au chocolat au lait puisse être plus souple. Nous regrettons la découpe des plaques de chocolat de part et d’autre de la bûche qui ne donnent pas une impression de qualité telle que celle que l’entremets lui-même nous en laisse une, et le biscuit Joconde un peu trop tassé. La proposition reste néanmoins honnête et vaut le détour pour ceux qui recherchent une bûche à la fois chocolatée et fruitée.

Note : 6,4/10

Adresse :

226 rue de Rivoli, 75001 Paris
Ouvert du Lundi au Vendredi de 7:30 à 19:00, le Samedi et le Dimanche de 8:30 à 19:30
Tél : +33 1 42 60 82 00
www.angelina-paris.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.