Tartelette à la Pistache par Tartelettes

Claquemurés dans l’espace infini de nos songes, les choses du quotidien nous paraissent maintenant subalternes, et vaines. Les combats que l’on mène jour après jour, les efforts que l’on fait pour sortir de sa condition, pour se construire parfois contre sa nature, ont-ils une valeur quelconque ? Tout perd son sens dans le chaos. On se retrouve à nu, et c’est la simplicité déconcertante de nos besoins réels qui apparaît enfin. Elle fait chanceler tout l’édifice de nos valeurs que l’on croyait solide. Elle nous ramène vers l’essentiel, comme cette tartelette à la pistache par la pâtisserie Tartelettes nous mène vers sa saveur unique, sans artifices et sans détour.

Continuer la lecture de « Tartelette à la Pistache par Tartelettes »

Tarte au Pamplemousse à l’Estragon par Broken Biscuits

Les réveils solitaires ont une saveur particulière. Il y a un sentiment de liberté totale, d’une journée qui commence où tout est possible à nouveau, mais il y a aussi le sentiment d’un déracinement ou d’une perte qui ne tarde pas à poindre. Nous refaisons notre lit comme nous nous refaisons une raison, c’est ainsi. Un lit tout blanc qui porte encore le souvenir de la veille, celui qui donne un sens à sa blancheur insignifiante. Ainsi une tarte toute blanche chez Broken Biscuits prend toute sa saveur quand elle est agrémentée de pamplemousse et d’estragon, des traces sur son lit de crème.

Continuer la lecture de « Tarte au Pamplemousse à l’Estragon par Broken Biscuits »

Frivolité par Pain de Sucre

On nous accuse d’être frivoles, nous qui sommes des ascètes ! On nous montre d’un doigt crochu et vindicatif, et on nous accuse : « Frivoles ! ». Ah ! Mais quelle injustice ! Alors que nous, nous savons mettre de la mesure en toute chose, et nous ne sommes absolument jamais dans l’excès. Sauf peut-être quand c’est indispensable, car parfois la situation l’exige, mais cela est indépendant de notre volonté. Comme par exemple quand nous dégustons une pâtisserie qui s’appelle elle-même « Frivolité » chez Pain de Sucre. Avouez que nous n’y sommes pour rien, ne faut-il pas que nous nous conformions à son intitulé, pour mieux vivre l’expérience ? Cela nous semble tout à fait recommandé.

Continuer la lecture de « Frivolité par Pain de Sucre »

Le Mont-Blanc par Muscade

Quand certains le font parfaitement désordonné, d’autres s’emploient à le tarabiscoter pour notre plus grand appétit. Le Mont-Blanc se prête aux formes les plus travaillées grâce à la crème de marrons qui le recouvre entièrement et qui, correctement pochée, crée motifs et arabesques à volonté. À la pâtisserie Muscade, elle est disposée pointe par pointe sur toute la surface du dessert qui prend une forme pyramidale peu commune ! Nous testons ce Mont-Blanc qui soigne particulièrement son apparence ! 

Continuer la lecture de « Le Mont-Blanc par Muscade »

Tarte au Chocolat par Lastre Sans Apostrophe

Faut-il ne plus se sentir vulnérable ? Ou bien pouvons-nous l’accepter, comprendre ce que l’on a de fragile en nous, et peut-être même l’explorer ? Nous avons tous des failles, des blessures dont le sillon n’est pas encore refermé. Personne n’est parfait, c’est une chose aussi naturelle à dire que difficile à accepter. Et c’est cela qui nous fait comprendre les autres et nous comprendre nous-mêmes au bout du chemin. Un chemin marqué par nos failles qui le creusent comme les craquelures dans la garniture de la Tarte au Chocolat par Lastre Sans Apostrophe.

Continuer la lecture de « Tarte au Chocolat par Lastre Sans Apostrophe »