Le Muguet par Patrick Roger

le muguet patrick roger

Petites cloches blanchâtres qui apparaissent dans les sous-bois à cette saison, les fleurs du muguet regardent timidement la terre et ne semblent pas vouloir relever leur petite tête, comme n’osant pas croire qu’on puisse les apprécier autant, de peur qu’une réalité plus sombre ne les rattrape. Mais la déception est-elle forcément au bout de nos sentiments ? Parfois il faut oublier ces questionnements, car la beauté n’est que trop éphémère, et pendant ces brefs moments où elle nous est donnée sachons l’accepter et l’aimer telle qu’elle s’offre à nous, aujourd’hui, au lieu où nous sommes, et demain sera loin. En ce premier Mai, ces petites fleurs si belles et si fugaces se trouvent aussi chez les chocolatiers parisiens dans des versions bien gourmandes ! C’est ce que propose en ce moment le chocolatier Patrick Roger, et c’est bien ce que nous comptons déguster attentivement.

le muguet patrick roger

le muguet patrick roger

 

Cette création se compose d’une coupelle en chocolat noir remplie de praliné de noisettes incrusté de noisettes entières torréfiées et parsemé de grué de cacao, dans laquelle sont plantées deux feuilles de chocolat noir recouvertes de chocolat blanc et décorées par des points de glace royale.

Le Muguet par Patrick Roger mesure 75 mm de diamètre et 114 mm de hauteur. Le spécimen acheté pèse 105 grammes et coûte 16,00€. Il existe également un modèle plus petit à 12,00€.

le muguet patrick roger

Une forte odeur de praliné accompagnée de notes de chocolat est ressentie à l’ouverture de la boîte contenant le muguet. Nous commençons par l’observer et remarquons qu’il n’est pas exempt de marques de manipulation avec quelques éraflures sur la coupelle et de petites empreintes digitales en haut des feuilles vertes. L’ensemble reste néanmoins soigné et acceptable. Les feuilles sont bien luisantes et cela est aussi le cas pour la coupelle, mais dans une moindre mesure. Les feuilles sont bien centrées dans le praliné, ce dernier bénéficie d’un niveau homogène et rien ne déborde de la coupelle à part quelques petites traces de praliné sur la bordure.

le muguet patrick roger

Les fleurs de muguet faites avec la glace royale sont comme de petits bonbons qu’on peut facilement détacher du chocolat sur lequel ils sont fixés. Très sucrés, ils se cassent facilement sous les dents et s’effritent rapidement.

le muguet patrick roger

Les feuilles sont faites avec une base ouvragée de chocolat noir recouverte d’une couche plus fine de chocolat blanc, elle-même enduite de beurre de cacao coloré qui lui donne cet effet vert et nuancé. Les formes sont découpées nettement dans le chocolat sans bavures ni à-coups, et l’épaisseur générale reste raisonnable pour faciliter la fonte en bouche. La saveur dominante est celle du chocolat noir qui se manifeste en douceur.

le muguet patrick roger

Dans la coupelle, le grué de cacao apporte sa saveur caractéristique de fève torréfiée et surtout une texture craquante qui s’ajoute à celle du praliné. Ce dernier, exclusivement fait avec des noisettes, possède un parfum caractéristique et assez doux. Sa texture est très finement granuleuse et il est bien dense, nécessitant une pression appuyée de la langue pour l’étaler contre le palais.

le muguet patrick roger

Notons que le sucre employé reste relativement modéré, bien qu’il s’agisse évidemment d’une préparation très sucrée par nature. Les noisettes entières torréfiées que l’on trouve en grande quantité dans le praliné sont une belle surprise qui renforce la saveur de ce fruit sec et qui apporte du craquant et de la mâche à l’ensemble, tout en donnant valorisant la composition.

le muguet patrick roger

Enfin, la coupelle entièrement faite en chocolat noir possède des parois assez fines, bien que solides, et d’une épaisseur homogène. Son socle est renforcé pour qu’elle tienne droite et qu’elle adhère bien à son socle de présentation. Son chocolat envoie d’abord des notes acides en commençant à fondre sur la langue puis ne tarde pas à rapidement s’adoucir, aidé par la proéminence et la générosité du praliné.

le muguet patrick roger

VERDICT

Dans ce Muguet par Patrick Roger, la saveur du praliné est très forte et nous semble être la vedette de la composition. Les amoureux du praliné seront ravis de le déguster, mais il faut garder en tête que le chocolat apparaît selon nous comme une saveur qui vient en soutien au praliné et non une saveur principale. Nous apprécions le soin apporté au montage de cette création et la propreté de l’ensemble. Les textures y sont plus variées qu’attendu, et c’est une bonne surprise, avec le craquant du chocolat et son fondant en bouche, le côté dense et micro-granuleux du praliné, ainsi que le croquant des noisettes entières et du grué de cacao. Tout cela apporte de la mâche en bouche qui soutient des saveurs gourmandes et généreuses, comme tout cadeau devrait l’être !

Note : 7,9/10

Adresse :

3 place de la Madeleine, 75008 Paris
Ouvert tous les jours de 10:30 à 19:30
Tél : +33 9 67 08 24 47
www.patrickroger.com

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Laisser un commentaire