Éclair au Chocolat par Arnaud Larher

Le visage masqué, nous ne voyions que ses yeux. Un éclair les traversa. C’est alors que son regard nous suivit, d’abord avec curiosité, puis avec insistance. Nous avancions masqués aussi, mais nous sentions dans notre dos ses deux yeux bleus chauffer une empreinte. Quand nous nous retournâmes, nous les rencontrâmes de nouveau, avec la même détermination. En un éclair, tout bascula. C’était imprévu, étonnant. Un éclair nous projeta dans son monde dont ne sortirions pas indemnes, une expérience délicieuse et troublante à la fois. Pourrons-nous en dire autant de l’Éclair au Chocolat par Arnaud Larher ?

Continuer la lecture de « Éclair au Chocolat par Arnaud Larher »

Magie Noire par Maison Mulot

Peut-on se reprocher de s’être fait envoûter ? Parfois les choses les plus délicieuses se trouvent dans l’abandon le plus total. C’est une magie qui opère sur nous, une puissance certainement maléfique, mais irrépressible. Et quand cette sorcellerie porte le parfum d’un chocolat puissant, alors il n’y a rien à regretter, uniquement du plaisir à prendre. Laissons-nous conquérir par la Magie Noire de cet entremets par Maison Mulot, ou du moins essayons !

Continuer la lecture de « Magie Noire par Maison Mulot »

Fleur de Cassis par Pierre Hermé et La Maison du Chocolat

D’où viennent ces paradoxes en nous, d’être à la fois enfants et adultes, rêveurs et désenchantés, heureux et mélancoliques ? C’est comme si le temps s’était arrêté entre deux âges, que nous avions gardé un pied dans chaque monde. Des choses contraires trouvent leur harmonie en nous. La vie passe, ses tempêtes et ses bombes, et nous finissons toujours par trouver un équilibre. L’apaisement, c’est peut-être ce qu’il faut craindre le plus. Car des paradoxes naissent les choses les plus belles et les plus passionnées, comme lorsqu’un dessert tente de joindre le chocolat au cassis. Une entreprise risquée dans laquelle Pierre Hermé s’est vaillamment lancé avec La Maison du Chocolat.

Continuer la lecture de « Fleur de Cassis par Pierre Hermé et La Maison du Chocolat »

Le Béret Basque par Pariès

Il était doux et chaud, peut-être un peu rêche par endroits. Nous passions une main innocente sur son tissu souple, parfois il fallait tirer sur sa tige pour lui redonner un peu de forme. Nous parcourions ensuite toute sa surface pour redescendre sur ses bordures, puis nous ajustions la coiffe sur notre tête. Ainsi, il était bien. La façon dont il allait tomber était primordiale, c’était là tout notre art. Un béret ne pouvait pas être mis n’importe comment ! Pourtant chez Pariès, un Béret Basque ne va pas du tout là où on le pense : non pas sur la tête, mais dans la bouche.

Continuer la lecture de « Le Béret Basque par Pariès »

Tarte au Chocolat et aux Câpres par Jacques Génin

La chose n’a pas été simple. Il a fallu se lancer, d’abord une culbute puis une pirouette suivie d’un sprint puis soudain un volte-face et un grand saut périlleux ! Mais nous retombons sur nos pattes, coussinets intacts. Le tout est de garder son idée en tête et de savoir quel sera son point d’arrivée. Pas de regrets ! Ainsi quand nous dégustons une tarte au chocolat et aux câpres, la proposition a de quoi dérouter ! Jacques Génin a-t-il réussi, malgré ce détour vers un condiment inattendu, à nous mener vers les fondamentaux que l’on attend d’une telle pâtisserie ? Nous vérifions cela avec attention et délectation.

Continuer la lecture de « Tarte au Chocolat et aux Câpres par Jacques Génin »