Tarte au Chocolat par Lastre Sans Apostrophe

Faut-il ne plus se sentir vulnérable ? Ou bien pouvons-nous l’accepter, comprendre ce que l’on a de fragile en nous, et peut-être même l’explorer ? Nous avons tous des failles, des blessures dont le sillon n’est pas encore refermé. Personne n’est parfait, c’est une chose aussi naturelle à dire que difficile à accepter. Et c’est cela qui nous fait comprendre les autres et nous comprendre nous-mêmes au bout du chemin. Un chemin marqué par nos failles qui le creusent comme les craquelures dans la garniture de la Tarte au Chocolat par Lastre Sans Apostrophe.

Continuer la lecture de « Tarte au Chocolat par Lastre Sans Apostrophe »

Dessert Signature par La Chocolaterie Plaq

Regardons le ciel noir de la nuit sans étoiles, il ne brille pas mais il semble descendre sur nous. Il s’écoule doucement sur le monde et nous enveloppe de sa caresse insidieuse, voile nos yeux qui recherchent une réponse, qui demandent avidement une vision. Y a-t-il une voix qui nous appelle à travers son épaisseur, ou sommes-nous seuls, perdus dans notre écho à travers l’univers ? Nos bras veulent le traverser, veulent étreindre quelque chose par-delà son écran opaque, mais ils se referment sur le néant. C’est le noir toujours, de l’épaisseur et de la densité d’un chocolat noir Chuao mis à l’honneur dans un dessert signature de la chocolaterie parisienne Plaq.

Continuer la lecture de « Dessert Signature par La Chocolaterie Plaq »

Le Mini Klassik Chocolat Pécan par Christophe Michalak

L’enfance et la jeunesse ne sont pas la même chose. La première nous accompagne – parfois comme une ressource, parfois comme un fardeau – bien plus longtemps que ses limites temporelles ne sont généralement admises, alors que la deuxième n’est atteinte qu’au bout d’un parcours pouvant durer jusqu’à la fin de la vie. Alors, nous n’avons sans doute pas encore la sagesse de devenir jeunes… Mais si nous parlons à l’enfant qui est en nous, que lui dirons-nous ? Lui ressemblons-nous encore, est-il une petite version de nous-mêmes, ou bien sommes-nous étrangers à lui maintenant ? La question de la fidélité se pose aussi à travers le temps. Et si nous prenons une version miniature d’une pâtisserie, sera-t-elle encore fidèle à la vision que le chef a voulu concrétiser ? Nous vérifions cela avec le Mini Klassik Chocolat Pécan par Christophe Michalak.

Continuer la lecture de « Le Mini Klassik Chocolat Pécan par Christophe Michalak »

Le VSD par Chocolat Chapon

Le chocolat est une religion sans salut. Quand nous pensons qu’il est suffisamment intense et qu’il va nous transcender de plaisir, il nous expédie alors dans un gouffre qui n’est jamais assez profond. C’est la surenchère, c’est auquel sera le plus cacaoté, le plus pur, le plus fondant, le plus puissant, le plus intense ! Mais cette quête sans merci n’est-elle pas le glas d’un ailleurs que nous avons fait disparaître ? Si rien n’atteint son paroxysme dans l’au-delà, alors ne faut-il pas se tuer à chercher l’intensité dans ce bas monde ? Pauvres de nous et de notre condition humaine ! C’est le prix de la lucidité, et c’est cela que le chocolat noir nous jette à la figure. Pourtant nous y revenons comme à une mer dont les flots nous mèneraient à bon port, et nous tentons une traversée avec le gâteau VSD par Chocolat Chapon.

Continuer la lecture de « Le VSD par Chocolat Chapon »

Tartelette au Chocolat par La Maison du Chocolat

Nous nous étions un peu lassés de tout, et ce péril où l’on nous avait laissés nous semblait insurmontable. Quoi ! Toujours la même chose, toutes les tartes au chocolat à Paris se ressemblaient, et elles se faisaient toutes manger de la même façon ! L’on ne pouvait avoir plus besoin d’une surprise que nous, bien qu’elle tardât à venir. Et ce mal, que nous trouvions insupportable, nous faisait voyager d’une pâtisserie à une autre en quête de la Tarte au Chocolat qui nous fît revenir de notre deuil pâtissier. Notre quête arriva-t-elle à son terme à La Maison du Chocolat ?

Continuer la lecture de « Tartelette au Chocolat par La Maison du Chocolat »