Les Titis Parisiens par Les 3 Chocolats

« Il n’avait pas de gîte, pas de pain, pas de feu, pas d’amour ; mais il était joyeux parce qu’il était libre. » C’est avec ces mots que Victor Hugo dresse un émouvant portrait du personnage de Gavroche, archétype du titi parisien, dans son roman Les Misérables. Comme ce célèbre gamin, les personnes qui savent être vraiment joyeuses sont en réalité celles dont le cœur cache des abysses insoupçonnés. La joie de vivre se nourrit de l’ombre qui nous habite, elle se réalise grâce une tension permanente émanant de cette mise en contraste. Elle sauve du piège du bonheur. Chez Les 3 Chocolats, les Titis Parisiens sont aussi le nom d’une spécialité à mi-chemin entre le chocolat et la pâtisserie. Ce sont des bonbons où l’on retrouve ce contraste entre une apparence décorée et colorée, et un cœur dense aux saveurs profondes. Nous en avons interpellé six dans leur boutique pour les passer en revue ! Continuer la lecture de « Les Titis Parisiens par Les 3 Chocolats »

L’Opérette par Foucade

La voix est précieuse, et pour chanter merveilleusement bien comme nous, il faut la préserver, la protéger, ne surtout pas la contrarier. Les airs d’Opérette n’ont aucun secret pour nous ! Qu’on nous donne de l’Offenbach, sa Grande Duchesse de Gerolstein ou sa Périchole, qu’on nous donne du Donizetti, son Elisir D’Amore ou son Don Pasquale, qu’on nous envoie du Rossini, du Haydn ou même du Poulenc ! Nous chantons tout avec une remarquable aisance innée, et tout sonne incroyablement juste… Dans nos têtes. Vous demandez-vous comment nous faisons pour chauffer nos voix opératiques ? Avec du chocolat, tout simplement. Du chocolat sombre, abyssal, tellement noir qu’aucune lumière ne s’échappe de sa surface. Du chocolat sauvage, intense et cru comme celui que l’on trouve dans l’entremets Opérette par la pâtisserie Foucade. Goûtons-le et faisons nos vocalises. Continuer la lecture de « L’Opérette par Foucade »

[Pâques] L’Œuf Grain par Edwart Chocolatier

Comment vous souhaiter de Joyeuses Pâques sans l’œuf en chocolat qui va avec? Impossible! Mais cette année nous délaissons les créations farfelues pour rechercher des saveurs brutes, nous nous mettons en quête d’intensité, d’absolu, de vérité! Cette vérité, nous la trouverons dans le praliné et nulle part ailleurs. Voilà pourquoi nous nous intéresserons à l’Œuf Grain par Edwart Chocolatier, qui en est insolemment fourré jusqu’au débordement. Continuer la lecture de « [Pâques] L’Œuf Grain par Edwart Chocolatier »

Fondue Chocolat au Lait Caramel par Les Anysetiers du Roy

Ah ! Fondre de joie, fondre d’amour, fondre de plaisir, fondre de tout ! Notre âme incorrigiblement romantique ne réclame que cela… Et enfin être comme un chocolat tiède qui coule langoureusement sur les doigts, qui contourne l’éminence de la main et que l’on rattrape d’un coup de langue immodérément gourmand. Y a-t-il meilleur moyen de le déguster que de la sorte, lorsqu’il devient liquide, insaisissable dans son intensité ? Il couvre le palais de son velours, enveloppe les papilles et les réchauffe à son contact pour ensuite disparaître en laissant sa marque autant dans la bouche que dans l’esprit. Chez les Anysetiers du Roy, le chocolat n’est proposé que sous la forme de fondues aux multiples saveurs. En cette semaine de Pâques, mettons-le à l’honneur en dégustant la fondue Chocolat au Lait et Caramel. Continuer la lecture de « Fondue Chocolat au Lait Caramel par Les Anysetiers du Roy »

Marius par La Petite Rose

L’élégance et l’équilibre, voilà à quoi nous fait penser le prénom Marius qui a été porté par l’un des plus célèbres chorégraphes classiques français. Nous pensons bien sûr au danseur à Marius Petipa et à la rigueur tarabiscotée de ses chorégraphies dont l’influence est encore présente dans la danse classique. C’est dans la pâtisserie La Petite Rose que nous avons déniché un entremets portant ce même prénom, voyons si nous y retrouvons cet équilibre et cette minutie que son appellation nous suggère. Continuer la lecture de « Marius par La Petite Rose »