La Merveille par Yann Couvreur

La Merveille Yann Couvreur

Ce renard de Yann Couvreur est doué pour faire
Des gâteaux qui inspirent la joie, les plaisirs,
L’amour ! Qu’il nous prenne alors, sans trop nous déplaire,
À parti dans son doux et délicieux délire.

Dans tous les sens que l’on peut bien imaginer,
Une pâtisserie accomplira son dessein :
En ces conditions il est sot de se priver !
Nous avons choisi, mise dans son bel écrin,

Sa fameuse Merveille. C’est en réalité
Une association de saveurs qui nous est chère !
Ce que l’on trouve caché sous son tablier
De chocolat, ce sont des meringues légères !

La Merveille Yann Couvreur
La Merveille Yann Couvreur

Cet entremets se compose de mousse au chocolat, de meringues et de praliné. Le tout est recouvert d’une coque de chocolat et nappé d’un glaçage sur lequel sont fixées des moitiés et des pelures de noisettes.

La Merveille Yann Couvreur

La Merveille par Yann Couvreur mesure 41 mm de diamètre et 47 mm de hauteur. Le spécimen acheté pèse 66 grammes et coûte 6,50€.

La Merveille Yann Couvreur

Une odeur de noisettes et de chocolat se dégage du dessert. Nous remarquons sur sa surface trop de pelures de noisettes, par rapport à la quantité de noisettes réelles. Cela enlève un peu de l’aspect qualitatif, même si ces pelures sont jolies à voir. Quand il y en a trop cela crée un effet inverse. Le glaçage sur lequel elles sont fixées est bien lisse et sans bulles, un peu collant au toucher.

La Merveille Yann Couvreur

Sous le glaçage se trouve une coque de chocolat noir. Agréablement fine, elle craque facilement et forme des fragments qui fondent rapidement en bouche. Sa saveur développe une petite amertume. Elle protège une mousse au chocolat disposée en une quantité limitée mais suffisante. Moyennement sucrée, la saveur de cette mousse est forte. Ses bulles sont bien serrées sans qu’elle ne devienne trop ferme.

La Merveille Yann Couvreur

Deux meringues se trouvent au cœur de l’entremets, protégées par un isolant chocolat noir pour ne pas fondre. Elles se brisent à la découpe en mille morceaux et révèlent leur nature friable et pulvérulente. Sèches comme des meringues françaises, elles sont par nature fortement sucrées. Entre elles se trouve praliné rustique et coulant qui a l’avantage d’être étonnamment peu sucré, ce qui l’équilibre avec les meringues. Très gourmand et abondant, il est même un peu salé sur la langue.

La Merveille Yann Couvreur

VERDICT

La Merveille de Yann Couvreur est un petit entremets qui nous semble bien équilibré, fort en chocolat et en noisettes, tout en profitant de la légèreté de deux meringues qu’il incorpore. Sa conception nous paraît réfléchie, car le sucre est manifestement équilibré entre ses composants, alors que les textures se répondent en alternant légèreté et densité. Son exécution nous semble par ailleurs précise et soigneuse. Sa coque de chocolat noir pourrait être moins amère, et les noisettes torréfiées à sa surface plus abondantes pour remplacer le surplus de pelures qui lui enlèvent un peu de son aspect qualitatif. Il ne lui manquerait alors qu’une mousse au chocolat un peu plus légère pour nous convaincre totalement, et profondément.

Note : 7,5/10

Adresse :

137 avenue Parmentier, 75010 Paris
www.yanncouvreur.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.