Le Millefeuille par Kevin Lacote

Quand les épreuves passeront – et elles passeront – la vie aura une saveur toute nouvelle. Plus aucune poignée de main ne sera insignifiante, plus aucune étreinte ne sera indifférente, plus aucun échange ne sera discrédité. Ce sera un bouillonnement, une énergie qui jaillit comme le printemps qui se fait attendre, et qui se manifestera enfin dans toute sa force. C’est alors que les choses naguère habituelles auront un goût qui nous semblera surprenant à nouveau, et nous nous délecterons de toutes les douceurs qui nous avons trouvées anodines avant. Même parmi les pâtisseries les plus classiques nous trouverons peut-être une originalité saisissante, et c’est ce que nous rechercherons dans ce Millefeuille par Kevin Lacote.

millefeuille kevin lacote

Cette pâtisserie se compose de pâte feuilletée caramélisée et de crème à la vanille accompagnée d’un peu de caramel.

millefeuille kevin lacote

Le Millefeuille par Kevin Lacote mesure 117 mm de longueur, 41 mm de largeur et 43 mm de hauteur. Le spécimen acheté pèse 122 grammes et coûte 6,50€.

millefeuille kevin lacote

Une odeur de pâte feuilletée cuite se dégage du gâteau, sans surprise puisqu’il s’agit de l’élément le plus présent dans la composition, en trois couches relativement épaisses. Les discrets parfums de la vanille et du caramel l’accompagnent.

millefeuille kevin lacote

La cuisson de la pâte feuilletée est similaire dans les trois couches, elle est plutôt poussée jusqu’au brunissement total de la pâte, même dans son épaisseur, sans qu’elle ne soit exagérée. Le feuilletage est ainsi bien développé et serré, avec des strates très friables qui se détachent facilement les unes des autres. La saveur de la pâte manifeste un goût marqué de céréales torréfiées et de beurre. Sa surface caramélisée et luisante a tendance à coller aux doigts.

millefeuille kevin lacote

La crème à la vanille possède l’onctuosité attendue, tout en étant assez dense. Cela n’est pas tout à fait conforme avec sa description de crème légère lors de la vente, mais nous ne le voyons pas comme un désavantage. Riche en grains de vanille, son parfum marqué est facilement ressenti. Elle laisse un léger film gras sur la langue, et elle est modérément sucrée.

millefeuille kevin lacote

Cette crème est accompagnée d’un peu de caramel à la saveur douce. Dans cette composition, nous ne le trouvons pas indispensable. En effet, sa faible quantité ne le rend pas très évident à la dégustation, et s’il fait partie de l’intention du chef pâtissier alors nous préférons le ressentir plus fortement. Même à la découpe, nous le voyons à peine entre les couches de pâte feuilletée.

millefeuille kevin lacote

VERDICT

Malgré ses désirs d’originalité, ce Millefeuille au caramel par Kevin Lacote ressemble en réalité beaucoup à la version classique de ce dessert. Ce n’est pas une tare, mais ce n’est pas non plus sa promesse. Nous pensons que le caramel pourrait y être davantage assumé, et sa quantité plus abondante, pour être mieux ressenti. Toutefois, cela n’enlève pas tout intérêt à ce millefeuille où nous apprécions la texture craquante et la friabilité de la pâte feuilletée bien beurrée et caramélisée, ainsi que l’onctuosité de la crème légèrement grasse et fortement vanillée. Pour cette réalisation soignée, nous voudrions simplement qu’elle soit plus fidèle à son ambition d’origine qui est de donner une petite tournure différente au millefeuille classique.

Note : 6,9/10

Adresse :

78 avenue de Villiers, 75017 Paris
Ouvert du Mercredi au Vendredi de 9:00 à 19:30, le Samedi de 9:30 à 19:30 et le Dimanche de 9:30 à 18:30
Tél : +33 1 45 71 64 84
www.klpatisserie.com


Publié

dans

par

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.