Tarte à l’Orange par Gérard Mulot

La carapace que l’on forme autour de soi a tendance à se durcir avec le temps, car on se protège du monde, on apprend le prix des choses. Mais au fond, c’est toujours le même enfant frêle et maladroit qui habite notre corps adulte. Et parfois il suffit d’un souffle pour briser les carapaces les plus solides, pour disloquer nos armures chimériques. Se retrouver ainsi, à nu, peut sauver la vie, réparer l’irréparable, et révéler la douceur chez les personnes qui semblent les plus difficiles à étreindre. Nous sommes alors comme cette Tarte à l’Orange par Gérard Mulot, scellée par une couche de caramel qui, en se brisant, révèle sa douceur insoupçonnée. Nous nous employons à juger sa vraie nature. Continuer la lecture de « Tarte à l’Orange par Gérard Mulot »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Religieuse au Caramel au Beurre Salé par De Belles Manières

Haute comme deux choux et souvent désirable, la religieuse occupe une place à part dans la pâtisserie française. En effet, qu’est-ce qui la distingue vraiment des choux à la crème, si ce n’est seulement sa construction ? Le reste est similaire pour toute pensée dénuée de passions, mais heureusement nous sommes préservés d’une telle hérésie. Car en pleine exaltation nous y voyons bien plus que deux choux, nous y voyons une histoire, une promesse de gourmandise décuplée, et nous la mangeons en haut puis nous la mangeons en bas dans un vague espoir de satisfaction. La Religieuse au Caramel au Beurre Salé proposée à la boulangerie De Belles Manières sera-t-elle à la hauteur de la mission dont elle est investie ? Continuer la lecture de « Religieuse au Caramel au Beurre Salé par De Belles Manières »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Tarte Tatin par Acide

Sous l’action du feu le beurre se ramollit et ne tarde pas à se liquéfier doucement en exhalant son parfum : c’est le début de l’action, et nous laissons échapper un petit rire d’excitation. Nous nous emparons du sucre et nous le balançons dessus avec fracas, et nous chauffons encore ! La chaleur nous tiédit les mains, les vapeurs nous lèchent les doigts, et le sucre fond dans le beurre langoureusement en se colorant. Ah, il ne manque que ces satanées pommes ! Nous les tranchons frénétiquement de notre lame avant de les jeter en proie au caramel qui pousse un soupir de soulagement, les fruits abondants ne tardant pas à l’étouffer. Enfin ! Que tout cuise à feu vif, que tout fonde, que les jus se mélangent ! Les Tartes Tatin sont tellement dramatiques à préparer, et font partie de nos exercices favoris. Nous en avons déniché une à la pâtisserie Acide de Jonathan Blot, et nous allons voir si elle nous donne autant de sensations que lorsque nous préparons la recette nous-même. Continuer la lecture de « Tarte Tatin par Acide »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

[Montréal] Beigne au Caramel et Fleur de Sel par Crémy

Gare à vous si vous confondez beigne et beignet au Québec : ce n’est strictement pas la même chose ! Un beignet est tout rond mais un beigne s’enorgueillit d’avoir un trou au centre. On peut y glisser un doigt pour l’attraper avant de le mordre avec gourmandise, le beigne se laisse faire sans opposer de résistance. Et quand il est recouvert de caramel, il est probablement encore plus gourmand. Chez l’enseigne Montréalaise et artisanale Crémy, nous sommes allés quérir ce beigne qui nous faisait de l’œil. Son heure est arrivée. Continuer la lecture de « [Montréal] Beigne au Caramel et Fleur de Sel par Crémy »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Madeleines par Mamy Thérèse

Elles sont dodues au point qu’on a envie de les pincer, rondes et gonflées comme des boules de gourmandise, et elles fleurent bon les parfums les plus régressifs… Qui peut dire non à une gentille madeleine ? Ciel, pas nous ! Chez Mamy Thérèse, elles sont dorlotées et emballées sagement dans les rangées de leur boîte, laissant effrontément dépasser leur bosse comme un appel aux sens. C’est par leur bosse que nous allons les mordre, vous pouvez nous croire ! Et, croquignolettes ou pas, nous saurons les juger à leur juste valeur. Continuer la lecture de « Madeleines par Mamy Thérèse »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.