Dorayaki Baba au Whisky par Tomo

Si la rue Chabanais était aussi célèbre il y a un siècle, ce n’était pas pour ses pâtisseries. Edouard VII, Guy de Maupassant, Salvador Dalí ou encore Marlène Dietrich, pour n’en citer que quelques-uns, font partie de ceux qui ont fréquenté l’illustre Chabanais, autrefois célèbre et luxueuse maison close portant le nom de cette rue. Fauteuil de volupté, baignoire de Champagne, chambres hindoue, mauresque, Directoire ou encore japonaise sont autant d’éléments qui ont fait le bonheur des visiteurs. Mais de nos jours on y va chastement pour se délecter des douceurs franco-japonaises de la pâtisserie Tomo. Grisons-nous d’autres élixirs en toute innocence, et intéressons-nous à leur original Dorayaki Baba au Whisky. Continuer la lecture de « Dorayaki Baba au Whisky par Tomo »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Les Trois Chocolats par Les 3 Chocolats

Créer un dessert qui porte le nom de son enseigne, c’est lier son destin à l’une des pâtisseries vendues, et s’exposer sans crainte à la satisfaction des clients comme à leur courroux ! Cela n’effraie pas la pâtissière à l’œuvre chez Les Trois Chocolats où nous avons découvert un dessert du même nom prenant la forme d’un mystérieux cube cacaoté. Que contient-il en son intérieur et que nous fera-t-il ressentir au plus profond de nous-même ? Nous vous disons et vous montrons tout. Continuer la lecture de « Les Trois Chocolats par Les 3 Chocolats »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Tarte à la Rhubarbe par Utopie

L’heure de la rhubarbe a sonné de nouveau au Tribunal des Gâteaux, mais comment la manger sans aller mâchouiller des tiges dans le jardin ? En tarte pardi ! Rheum rhaponticum de son petit nom, cette plante qui varie du vert au rouge présente la bonne acidité qu’il nous faut pour nous requinquer en cette saison. Et n’est-elle pas aussi une curiosité pâtissière ? Peu de desserts sont faits avec d’autres types de pétioles. Profitons-en tant qu’il est encore temps, et auditionnons à cette occasion la Tarte à la Rhubarbe de la boulangerie et pâtisserie Utopie. Continuer la lecture de « Tarte à la Rhubarbe par Utopie »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Choco-Lisa par Gilles Marchal

Ils nous ramènent à notre enfance, par leur simplicité, par leur douceur, par leur justesse… Certains desserts nous projettent loin derrière les barrières construites dans nos vies d’adultes, nous font revenir à ce temps où l’on léchait la cuillère avec délice en gardant un œil inquiet sur le dessert qui diminuait petit à petit, raclant ensuite le fond du pot, le retournant et le secouant, essayant de rassembler les dernières coulures de crème qui nous échappaient malgré nos efforts redoublés. Le monde se résumait pendant quelques instants à ce petit pot de crème qui emportait toute notre attention quand on arrivait à mettre la main dessus. Mi-chocolat et mi-vanille, le Choco-Lisa par Gilles Marchal se rapproche de ces douceurs simples qui nous ont marqués. Mais quel effet nous fera-t-il à sa dégustation ? Continuer la lecture de « Choco-Lisa par Gilles Marchal »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Forêt-Noire par Sébastien Gaudard

Dans notre sommeil nous rêvions d’une douce lumière qui nous baignait et nous réchauffait tendrement. Une clarté divine nous éclairait, une voix douce nous murmurait à l’oreille et nous appelait à la rejoindre. C’était un sentiment de joie, et de certitude, que rien ne bouleversait à part de temps en temps la sensation d’un feuillage qui nous caressait la peau. Cette caresse, timide au commencement, devenait de plus en plus soutenue, quand soudain une odeur de terre humide atteignit notre nez. D’abord légère, elle devint rapidement entêtante. Au moment où elle s’intensifiait les feuilles qui nous effleuraient devinrent progressivement des branchages entiers qui nous râpaient la peau, des épines jaillissaient et piquaient nos flancs. Nous ouvrîmes les yeux et la lumière s’éteignit, la nuit augmenta et toute une forêt enténébrée nous engloutit et nous happa dans un voyage sans retour. Comment sortir de cette forêt, et faut-il vraiment s’en échapper ? Y a-t-il un plaisir à faire ce voyage, est-il aussi intense que son obscurité ? Une Forêt Noire peut être pleines de surprises, voyons si celle de Sébastien Gaudard tient ses promesses. Continuer la lecture de « Forêt-Noire par Sébastien Gaudard »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.