Tartelette aux Figues par Le Boulanger de la Tour

La figue, si désirable en cette fin de saison, n’est pas le fruit le plus simple à intégrer dans une pâtisserie. Gardée fraîche, sa saveur peut parfois être trop discrète dans une composition. Présentée confite, son parfum peut être significativement transformé par rapport à la version crue. Comment sortir de cette situation inextricable ? Certaines pâtisseries réussissent à trouver l’équilibre entre la fraîcheur végétale du fruit et son côté sirupeux une fois confit. Le Boulanger de la Tour y arrivera-t-il avec une Tartelette aux Figues ? Nous le vérifions.

Continuer la lecture de « Tartelette aux Figues par Le Boulanger de la Tour »

Saint-Honoré au Chocolat par Liberté

Nous recomposons les choses, avec des éléments épars nous reconstruisons une structure, un monde pour tous, nous redonnons un sens à la vie. L’être peut s’adapter, peut endurer et renaître quand il y a l’amour. Et parfois c’est tout ce qui reste, et c’est à ce moment que la vérité surgit. Tout assemblage crée une nouvelle réalité : en prenant une pâte sablée, des choux et différentes crèmes, l’on réussit à monter l’un des desserts les plus emblématiques de la pâtisserie française, le Saint-Honoré. Nous en dégustons une version chocolatée chez Liberté. Continuer la lecture de « Saint-Honoré au Chocolat par Liberté »

Saint-Honoré à la Vanille par la boulangerie d’Alésia

Il nous arrive de trouver des choses que nous ne cherchons pas ! Quand nous allons par exemple à Alésia à Paris, pensant nous sustenter à la boulangerie de Dominique Saibron, nous découvrons que son enseigne n’existe plus ! Son nom a été enlevé de la devanture, mais la boulangerie désormais anonyme est toujours là. Nous en concluons qu’elle a été reprise par quelqu’un qui ne se présente pas pour le moment… Cela ne nous empêche pas d’y acheter un petit Saint-Honoré à la Vanille que nous inspecterons minutieusement ! Continuer la lecture de « Saint-Honoré à la Vanille par la boulangerie d’Alésia »

Le Millefeuille par Notre Pâtisserie

Cela commence avec la couverture, la main glisse dessus sans résistance. Parfois elle est souple, parfois elle est dure, mais elle renferme toujours un monde à découvrir. Nos doigts se promènent alors sur la tranche, de haut en bas, puis ils s’enfoncent entre les pages et les font défiler. Le papier est doux, parfois rêche. Il est noirci par les caractères qui se succèdent inlassablement. L’air secoué entre les pages nous souffle une odeur capiteuse : c’est ce parfum caractéristique et chaleureux qui nous envahit dans les bibliothèques et qui nous annonce le début d’une nouvelle aventure. Ainsi l’odeur d’une pâtisserie est également annonciatrice d’une histoire à découvrir, surtout quand il s’agit d’un millefeuille dont le feuilletage se développe comme un livre aux pages ouvertes. C’est celui de l’enseigne « Notre Pâtisserie » que nous voulons déguster. Continuer la lecture de « Le Millefeuille par Notre Pâtisserie »

Forêt-Noire par Stohrer

Dans l’obscurité du monde, n’oublions jamais que nous sommes tous dans la même caravane, que c’est le même vent qui souffle sur nous, malgré nos différences qui parfois nous unissent et parfois nous séparent. C’est comme une forêt noire où nous avançons, nous n’avons pas tous la même destination, mais nous savons qu’il faut essayer de nous éclairer les uns les autres, que nous gagnerons à nous aimer… Les ténèbres ne sont jamais loin sous nos pieds, le gouffre est aveugle et nous menace tous, mais la lumière si nous la voulons jaillira sur nous tous aussi comme une coruscation salvatrice. Éclairons notre connaissance de cette Forêt-Noire, essayons celle de la pâtisserie Stohrer de nos papilles empressées. Continuer la lecture de « Forêt-Noire par Stohrer »