Le Saint-Honoré par Le Mandarin Oriental

Si vous pensez que c’est le premier Saint-Honoré que nous fréquentons au Mandarin Oriental, vous vous fourvoyez ! Nous avons déjà essayé celui du chef Pierre Mathieu il y a quelques années, tout en horizontalité, et nous voilà maintenant face à celui du chef Adrien Bozzolo, tout en verticalité, droit, inflexible ! Lequel préférer, comment prendre parti ?! Nous ne le savons pas, tant les deux positions nous sembles avantageuses chacune à sa manière ! Alors que l’un se couche ou que l’autre soit au garde-à-vous, nous saurons toujours trouver notre intérêt dans cette affaire. Inspectons cette création emblématique du palace parisien, et voyons ce qu’elle nous fait ressentir.

Continuer la lecture de « Le Saint-Honoré par Le Mandarin Oriental »

Le Mont-Blanc par Le Moulin de la Vierge

Une dernière étreinte, une dernière accolade qui protège et qui rassure. Un tourbillon dans ses bras : c’est ce que nous n’aurons plus jamais. Il est trop tard, l’horloge ricane doucement. Le temps s’est écoulé et tout a fui sans retour, lentement et doucement, sans que nous nous en rendions compte. Et pour retrouver cette étreinte il faudra maintenant la chercher en vain partout, s’emporter dans des tourbillons émotionnels factices, comme si nous suivions la trajectoire chaotique des vermicelles de crème de marrons qui s’enchevêtrent et qui tournent autour d’un Mont-Blanc par Le Moulin de la Vierge. Tournoyer pour vivre, peut-être pour fuir, pour oublier.

Continuer la lecture de « Le Mont-Blanc par Le Moulin de la Vierge »

Saint-Honoré à la Vanille par Stohrer

Nous sommes d’humeur à faire une grande folie ! Quelque chose de retentissant, de scandaleux ! Mais après, nous nous ravisons, nous laissons glisser le temps en toute discrétion, sans fracas… Nous basculons entre ces deux désirs, entre l’extravagant et l’austère, comment trouver le juste milieu ? Difficile question qui nous occupe en cette fin d’année, mais nous tenterons d’y répondre avec un Saint-Honoré à la Vanille par Stohrer, une pâtisserie à la fois baroque et raisonnable, comme nous.

Continuer la lecture de « Saint-Honoré à la Vanille par Stohrer »

Tartelette aux Figues par Le Boulanger de la Tour

La figue, si désirable en cette fin de saison, n’est pas le fruit le plus simple à intégrer dans une pâtisserie. Gardée fraîche, sa saveur peut parfois être trop discrète dans une composition. Présentée confite, son parfum peut être significativement transformé par rapport à la version crue. Comment sortir de cette situation inextricable ? Certaines pâtisseries réussissent à trouver l’équilibre entre la fraîcheur végétale du fruit et son côté sirupeux une fois confit. Le Boulanger de la Tour y arrivera-t-il avec une Tartelette aux Figues ? Nous le vérifions.

Continuer la lecture de « Tartelette aux Figues par Le Boulanger de la Tour »

Saint-Honoré au Chocolat par Liberté

Nous recomposons les choses, avec des éléments épars nous reconstruisons une structure, un monde pour tous, nous redonnons un sens à la vie. L’être peut s’adapter, peut endurer et renaître quand il y a l’amour. Et parfois c’est tout ce qui reste, et c’est à ce moment que la vérité surgit. Tout assemblage crée une nouvelle réalité : en prenant une pâte sablée, des choux et différentes crèmes, l’on réussit à monter l’un des desserts les plus emblématiques de la pâtisserie française, le Saint-Honoré. Nous en dégustons une version chocolatée chez Liberté. Continuer la lecture de « Saint-Honoré au Chocolat par Liberté »