Le Millefeuille par Notre Pâtisserie

Cela commence avec la couverture, la main glisse dessus sans résistance. Parfois elle est souple, parfois elle est dure, mais elle renferme toujours un monde à découvrir. Nos doigts se promènent alors sur la tranche, de haut en bas, puis ils s’enfoncent entre les pages et les font défiler. Le papier est doux, parfois rêche. Il est noirci par les caractères qui se succèdent inlassablement. L’air secoué entre les pages nous souffle une odeur capiteuse : c’est ce parfum caractéristique et chaleureux qui nous envahit dans les bibliothèques et qui nous annonce le début d’une nouvelle aventure. Ainsi l’odeur d’une pâtisserie est également annonciatrice d’une histoire à découvrir, surtout quand il s’agit d’un millefeuille dont le feuilletage se développe comme un livre aux pages ouvertes. C’est celui de l’enseigne « Notre Pâtisserie » que nous voulons déguster. Continuer la lecture de « Le Millefeuille par Notre Pâtisserie »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Forêt-Noire par Stohrer

Dans l’obscurité du monde, n’oublions jamais que nous sommes tous dans la même caravane, que c’est le même vent qui souffle sur nous, malgré nos différences qui parfois nous unissent et parfois nous séparent. C’est comme une forêt noire où nous avançons, nous n’avons pas tous la même destination, mais nous savons qu’il faut essayer de nous éclairer les uns les autres, que nous gagnerons à nous aimer… Les ténèbres ne sont jamais loin sous nos pieds, le gouffre est aveugle et nous menace tous, mais la lumière si nous la voulons jaillira sur nous tous aussi comme une coruscation salvatrice. Éclairons notre connaissance de cette Forêt-Noire, essayons celle de la pâtisserie Stohrer de nos papilles empressées. Continuer la lecture de « Forêt-Noire par Stohrer »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Añoa par le Mandarin Oriental

Nous nous sommes jetés dans la gueule du loup, par curiosité. Nous voilà pris au piège, mais peut-être l’avons-nous toujours secrètement voulu ? Parfois dans un piège, derrière des barrières infranchissables, l’esprit peut retrouver toute sa liberté. Et dedans, il se peut que nous soyons moins contraints qu’à l’extérieur, que nous goûtions la volupté de l’abandon. Tel une cage qui protège sur son précieux contenu, ou des crocs qui se referment sur une chose défendue, Añoa est un dessert qui attise notre curiosité dans la vitrine du Mandarin Oriental à Paris. Que cache-t-il en son cœur que nous ne voyons pas de l’extérieur ? Il faut l’explorer, l’entrouvrir et y entrer, pour le savoir. Continuer la lecture de « Añoa par le Mandarin Oriental »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Dorayaki Baba au Whisky par Tomo

Si la rue Chabanais était aussi célèbre il y a un siècle, ce n’était pas pour ses pâtisseries. Edouard VII, Guy de Maupassant, Salvador Dalí ou encore Marlène Dietrich, pour n’en citer que quelques-uns, font partie de ceux qui ont fréquenté l’illustre Chabanais, autrefois célèbre et luxueuse maison close portant le nom de cette rue. Fauteuil de volupté, baignoire de Champagne, chambres hindoue, mauresque, Directoire ou encore japonaise sont autant d’éléments qui ont fait le bonheur des visiteurs. Mais de nos jours on y va chastement pour se délecter des douceurs franco-japonaises de la pâtisserie Tomo. Grisons-nous d’autres élixirs en toute innocence, et intéressons-nous à leur original Dorayaki Baba au Whisky. Continuer la lecture de « Dorayaki Baba au Whisky par Tomo »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Les Trois Chocolats par Les 3 Chocolats

Créer un dessert qui porte le nom de son enseigne, c’est lier son destin à l’une des pâtisseries vendues, et s’exposer sans crainte à la satisfaction des clients comme à leur courroux ! Cela n’effraie pas la pâtissière à l’œuvre chez Les Trois Chocolats où nous avons découvert un dessert du même nom prenant la forme d’un mystérieux cube cacaoté. Que contient-il en son intérieur et que nous fera-t-il ressentir au plus profond de nous-même ? Nous vous disons et vous montrons tout. Continuer la lecture de « Les Trois Chocolats par Les 3 Chocolats »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.