Le Flan par Sébastien Dégardin

Ils sont là mais ils sont déjà partis. Doucement mais sûrement ils s’estompent, en le ressentant mais en n’osant pas en parler. Nous nous accrochons à leur regard, nous attendons chaque parole, nous guettons chaque geste comme une lueur d’espoir… Un dernier sourire et tout redeviendra comme avant, une dernière étreinte et bien des années s’effaceront… Que cela est dérisoire, que l’Homme est prétentieux et idiot de penser que son histoire sera différente, qu’il pourra s’échapper des crocs avides du temps qui passe ! Tout nous rattrape un jour ou l’autre, il n’y a que la solitude qui grandit. Elle qui se cachait dans les coins sombre de la chambre revient maintenant au grand jour et dévore le monde. Et eux s’éloignent encore plus de nous, deviennent de plus en plus troubles, ils se fondent dans les nuances et nous ne les discernons plus. C’est un brouillard, un flou total où les couleurs se mélangent et s’entremêlent comme sur la surface d’un flan pâtissier par Sébastien Dégardin. Continuer la lecture de « Le Flan par Sébastien Dégardin »

Flan à la Pistache par Le Temps et le Pain

Le temps est le seul vrai luxe. Il s’écoule et ne revient jamais, nous en avons tous une quantité limitée et définie au départ, et nous ne faisons que la dépenser. Chaque jour, chaque heure et chaque seconde qui passent de l’autre côté du sablier s’évaporent à tout jamais, alors il y urgence à les employer dans les projets et les activités qui nous sont les plus chers. Et le temps est aussi un ingrédient précieux, celui qui permet au pain et aux gâteaux de se former. Les bonnes choses se font avec lui, et il sait toujours reprendre ce qui s’est fait sans lui. C’est ce que nous semble indiquer l’enseigne « Le Temps et le Pain » avec le nom qu’elle s’est choisie. Dégustons leur flan à la pistache qui, par sa forme et sa saveur, est une petite originalité parmi les flans parisiens. Continuer la lecture de « Flan à la Pistache par Le Temps et le Pain »

Matcha Pie par Amami

Le thé matcha a ses adeptes à Paris comme partout dans le monde, tant cet ingrédient japonais se prête à bon nombre de pâtisseries, de mets et de boissons. Couleur verte caractéristique, saveur reconnaissable entre mille, on l’adore ou on le déteste mais il ne laisse pas indifférent ! Nous nous intéressons à une nouvelle douceur qui le met à l’honneur, la Matcha Pie proposée par l’enseigne Amami. Quel effet cette tarte fait-elle dans nos bouches ? Nous l’analysons minutieusement pour le découvrir ! Continuer la lecture de « Matcha Pie par Amami »

[Hong Kong] Chapitre 1 : Un Autre Monde – Tartes aux Œufs par Tai Cheong

Dans le quotidien aveuglant, sommes-nous toujours conscients des autres mondes possibles? Quand nous sortons de nos milieux, quand nous délaissons nos habitudes, quand nous méprisons nos fates certitudes, nos yeux ne s’ouvrent-ils pas davantage sur notre réalité ? Il n’y a guère mieux que le voyage pour sauver l’humanité qu’il y a en nous. Partir loin, dans un monde différent, c’est-ce que nous faisons en partant à Hong Kong avec vous. Tout change, les inscriptions, les sons, les saveurs, l’esthétique… Dans ce chamboulement, de nouvelles émotions naissent en nous et nous traversent. Notre voyage dans la ville surnommée la « Perle de l’Orient » n’est qu’à son début, mais il ne saurait commencer qu’avec la spécialité locale par excellence : les fameuses tartes aux œufs ! Dégustons celles de l’enseigne Tai Cheong qui sont parmi les plus appréciées de Hong Kong. Continuer la lecture de « [Hong Kong] Chapitre 1 : Un Autre Monde – Tartes aux Œufs par Tai Cheong »

Le Flan par Pascal & Anthony

pascal-anthony-flan-1-tdg

Certains lui reprochent d’être mou, d’autres d’être trop épais ou encore d’être dans un éternel entre deux. Nous l’acceptons pour ce qu’il est: un flan, tout simplement. Pourquoi lui demander plus? Nous voulons seulement qu’il soit fait artisanalement avec de la vanille naturelle, des ingrédients de qualité et beaucoup d’amour. Alors que penser du flan de Pascal & Anthony? Nous vous dirons tout. Continuer la lecture de « Le Flan par Pascal & Anthony »