Le Flan par Farine & O

« Je vais passer un mois dans le village. J’y vais seule, c’est sûrement la dernière fois. » Les cahots de ce chemin de montagne secouaient le bus où notre vieille voisine nous annonça la destination de son dernier séjour d’été. Elle commença à nous parler de sa voix frêle sans prévenir, comme si elle jetait des mots dans le vide, n’ayant peut-être pas remarqué notre présence à côté d’elle. Courbée sous ses 92 ans, elle pensait ne plus avoir le temps. Ce serait son dernier voyage, un retour aux sources disait-elle. Nous l’écoutâmes sans déranger son flot de paroles, sans être certains s’il s’agissait de tristesse ou de joie qu’elle exprimait. Nous descendîmes du bus avec cette incertitude troublante, et parfois salvatrice, cette hésitation qui nous fait vouloir vivre et tout essayer. Les choses que nous aimons, nous les voulons toutes, maintenant. En pâtisserie, nous goûterons toutes les créations les plus sophistiquées comme les plus simples, tel un flan classique chez Farine & O.

Continuer la lecture de « Le Flan par Farine & O »

Flan à la Vanille par Julien Dechenaud

C’est notre petit caprice de ne pas acheter de chocolat chez un chocolatier, mais plutôt une pâtisserie à la vanille. Comprenez que c’est la chose la plus émoustillante : aller au bout du désir et s’en détourner in extremis. Vrai, pourquoi se priver de ce Flan à la Vanille proposé chez Julien Dechenaud ? Il a bien pu recevoir les mêmes soins que ses homologues chocolatés. En tout cas nous nous employons à le vérifier méticuleusement.

Continuer la lecture de « Flan à la Vanille par Julien Dechenaud »

Flan à la Fleur d’Oranger par Maison Aleph

Nous pensons en premier à son rire, à cet éclat d’insouciance qui a dû retentir au milieu de toute la noirceur que le monde lui a pu faire voir. C’était la confiance qui défiait l’avenir. C’était l’amour, l’innocence, l’espoir qui gagnaient la bataille ce jour-là. Nous imaginons sa blancheur, désarmante de simplicité. Et nous revoyons encore ce bouquet de fleurs d’orangers entre ses mains, cueilli à la hâte dans un verger voisin. Comme il devait embaumer, comme il devait être délicieux ! Ces fleurs ne mourront jamais dans notre cœur, elles y seront jusqu’à la fin. Et c’est dans un flan que nous retrouvons leur saveur, une pâtisserie orientalisée par Maison Aleph.

Continuer la lecture de « Flan à la Fleur d’Oranger par Maison Aleph »

Flan à la Vanille par Fauchon

Chaque minute nous demande pour quelle raison il faut encore se battre. Sans passé ni futur, quel est le sens de la vie ? Y a-t-il seulement une direction vers laquelle tendre, y a-t-il vraiment un chemin ? Ou bien, selon l’épitaphe, « ceci n’a rien à voir avec rien » ? Dans ce grand monde surpeuplé, chacun est bien seul au final. Nous sommes accrochés dans le vide, flottant dans les limbes. De minuscules points discrets dans l’univers, comme de petits grains de vanille suspendus dans l’appareil d’un Flan chez Fauchon.

Continuer la lecture de « Flan à la Vanille par Fauchon »

Le Flan par Sébastien Dégardin

Ils sont là mais ils sont déjà partis. Doucement mais sûrement ils s’estompent, en le ressentant mais en n’osant pas en parler. Nous nous accrochons à leur regard, nous attendons chaque parole, nous guettons chaque geste comme une lueur d’espoir… Un dernier sourire et tout redeviendra comme avant, une dernière étreinte et bien des années s’effaceront… Que cela est dérisoire, que l’Homme est prétentieux et idiot de penser que son histoire sera différente, qu’il pourra s’échapper des crocs avides du temps qui passe ! Tout nous rattrape un jour ou l’autre, il n’y a que la solitude qui grandit. Elle qui se cachait dans les coins sombre de la chambre revient maintenant au grand jour et dévore le monde. Et eux s’éloignent encore plus de nous, deviennent de plus en plus troubles, ils se fondent dans les nuances et nous ne les discernons plus. C’est un brouillard, un flou total où les couleurs se mélangent et s’entremêlent comme sur la surface d’un flan pâtissier par Sébastien Dégardin. Continuer la lecture de « Le Flan par Sébastien Dégardin »