[Noël] Mon Bon Sapin par La Grande Épicerie de Paris

Cela ne doit pas être drôle d’être un sapin en fin d’année, planté dans un salon et affublé de boules et de guirlandes d’un goût douteux. Nous les plaignons ces petits conifères, mais nous ne pouvons pas nous en passer car nous aimons encore toutes les niaiseries de Noël. Ne parlons même pas de « magie » de Noël, ce mot étant trop galvaudé à nos yeux et formellement interdit aux enfants. Parmi les niaiseries de choix se trouvent bien sûr les gâteaux de saison, comme cet entremets Mon Bon Sapin au chocolat que nous avons trouvé à la Grande Épicerie de Paris. Continuer la lecture de « [Noël] Mon Bon Sapin par La Grande Épicerie de Paris »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Tarte aux Pommes par La Grande Epicerie de Paris

Sorti de l’eau, il nous avait dit devant notre regard médusé que le secret pour avancer au large est de piquer dans les vagues. Si l’on ne veut pas être enfoncé par le roulement de l’eau, on plonge dedans et on ressort derrière la crête. Ne pas avoir peur du danger et s’y jeter était la bonne façon de faire. Nous revoyons encore les vagues de ce matin au bord de l’océan, apparaissant soudain quand la brume s’est levée, révélant des dizaines de têtes qui flottent. Elles nous reviennent, caressent sa mémoire de leur force inoubliable, se retirent… Et quand nous suivons les contours de la tarte aux pommes par La Grande Épicerie de Paris, nous revoyons les vagues qui se suivent, régulières, paisibles de loin et fracassantes de près. Serons-nous bouleversés par cette pâtisserie si commune et pourtant pas forcément simpliste ? Continuer la lecture de « Tarte aux Pommes par La Grande Epicerie de Paris »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Bourdaloue Parisienne par La Grande Epicerie de Paris

Dans un éternel mouvement, les saisons glissent doucement l’une après l’autre vers l’horizon. Elles changent l’air, les parfums, les couleurs… et le cœur aussi. De combien de choses l’été est le berceau, et l’automne la tombe ! Les fruits changent de la même façon, et nous voyons apparaître chez les pâtissiers dignes d’intérêt de nouvelles propositions saisonnières. Contrôlons à la Grande Epicerie de Paris cette Bourdaloue Parisienne – pléonasme s’il en est ! – qui se pique le nez à la bière et à la poire. Continuer la lecture de « Bourdaloue Parisienne par La Grande Epicerie de Paris »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

[Noël] Noël Croquant par La Grande Epicerie de Paris

grande-epicerie-paris-noel-croquant-1-tdg

La Magie de Noël se trouve peut-être dans la façon dont cette période si spécifique de l’année exalte nos sentiments, en étant si propice à l’amour. Le contraste est parfois saisissant entre le froid des températures extérieures et la flamme qui crépite en notre for intérieur. Y a-t-il meilleur endroit pour nos étreintes que dans une place déserte, parmi les sapins décorés, quand sonne minuit ? Des yeux qui brillent, des lèvres qui se cherchent et des mots que nous ne nous dirons jamais… Noël passe si vite, et nous restons. Même si une page se tourne, les souvenirs sont précieux et le meilleur reste toujours à venir. Ce fut doux, charmant, émoustillant, émouvant. Somme toute, un Noël Croquant, comme une pâtisserie choisie à la Grande Epicerie de Paris que nous jugerons pour clore nos auditions consacrées à ces gâteaux de fête. Continuer la lecture de « [Noël] Noël Croquant par La Grande Epicerie de Paris »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Pavlova par la Grande Epicerie de Paris

grande-epicerie-paris-pavlova-1-tdg

Revenons à des saveurs plus conventionnelles et à plus de légèreté en auditionnant un Pavlova proposé par la Grande Epicerie de Paris. Ce gâteau à l’origine floue, se situant entre la Nouvelle-Zélande et l’Australie, a été nommé ainsi en l’honneur de la ballerine russe Anna Pavlova, véritable star internationale de la danse au début du 20ème siècle. Observons-le attentivement et passons à l’acte. Continuer la lecture de « Pavlova par la Grande Epicerie de Paris »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.