Bûchette Pistache Orientale par Christophe Michalak

Nous voulions dessiner des triangles, mais nous ne savions pas comment faire… La page blanche nous regardait avec de grands yeux. Il s’assit près de nous, posa son chapeau et prit un crayon. Un triangle c’est facile, il suffit de marquer un point à chaque coin du côté d’un carreau, puis un autre point au milieu du côté opposé. Ensuite on relie ces points, et on obtient un beau triangle parfait ! Il nous en marqua quelques-uns ainsi, et nous continuâmes sur toute la page. C’était notre premier souvenir de dessin, et nous faisions de notre mieux pour être précis comme il nous l’avait appris. Encore aujourd’hui, c’est cette même minutie qui nous occupe dans ce que nous réalisons ! C’est probablement aussi cette recherche de la justesse qui anime un chef pâtissier à Paris comme Christophe Michalak. Dégustons une de ses créations pour Noël, la Bûchette Pistache Orientale !

Continuer la lecture de « Bûchette Pistache Orientale par Christophe Michalak »

La Libanaise par Jojo & Co

Elle a laissé dans son sillage un parfum d’orient, celui des roses rouges comme le sang qui a tant coulé sur une terre meurtrie. Elle est belle quand elle pleure, poignante par ses blessures, inoubliable dans ses contrastes violents. Elle est un mélange du béton asphyxiant de Beyrouth et des forêts de cèdres enivrantes, elle a compté les cadavres dans les rues et les cyclamens dans les bois, a connu le ciel assombri par la poudre et le vent frais des montagnes, elle prie dans les églises et se recueille dans les mosquées. La mort et la vie mènent en elle une lutte sans merci, et il en résulte une insouciance salvatrice, une joie fondamentale. Tous ses paradoxes lui donnent une douceur inoubliable, une saveur que la pâtisserie Jojo & Co met en avant dans « La Libanaise », une tarte qui veut porter son identité.

Continuer la lecture de « La Libanaise par Jojo & Co »

Petits Éclairs par Un Éclair de Génie

Ils partent en mer les petits bateaux, glissant doucement sur l’eau luisante au soleil. Assis sur les pierres du port antique nous les observons, et nous sommes comme eux, des petits points qui voguent vers l’horizon, poussés par le vent, des particules sans attaches… Et nous portons en nous aussi la joie et la mélancolie des grands départs, notre seule maison est l’absence. Ils s’éloignent de nous et ne sont plus que des fantômes qui fendent les vaguelettes de la méditerranée, ils deviennent de plus en plus minuscules, et ils tiendraient presque sur le bout de nos doigts. Bientôt ils seront aussi petits que ces éclairs miniatures que nous avons trouvés chez Un Éclair de Génie, et dont nous ne ferons que quelques bouchées. Continuer la lecture de « Petits Éclairs par Un Éclair de Génie »

[Sydney] Chapitre 1: La réalité – Strawberry Watermelon Cake par Black Star Pastry

Nous voulons souvent bâtir des certitudes, et essayer de toujours saisir ce qu’est la réalité autour de nous : celle de nos relations, celle de notre environnement, celle de nos croyances… Et pourtant cette réalité n’existe qu’en nous, et n’est qu’une projection de nous-mêmes. Elle disparaîtra quand nous cesserons d’exister, c’est une construction mentale unique que nous faisons du monde. Le seul moyen de s’affranchir de cette limite, de lorgner au-delà de nos frontières imposées, est de la confronter à d’autres réalités. Pour se mettre dans des conditions qui questionnent nos certitudes, le voyage est cette fenêtre qui nous est ouverte : en partant loin on franchit parfois le mur que l’on construit entre soi et ses propres sentiments. Alors partons à l’autre bout du monde, à Sydney en Australie ! D’autres saisons, d’autres rencontres et d’autres saveurs nous attendent. Nous commencerons en premier avec un Strawberry Watermelon Cake proposé chez Black Star Pastry. Continuer la lecture de « [Sydney] Chapitre 1: La réalité – Strawberry Watermelon Cake par Black Star Pastry »

[Noël] Bûche Pomposa par Pierre Hermé

Il arrive qu’une pâtisserie joue de nous comme une musique fait soudain surnager les sentiments, nous emporte et nous fait chavirer. Il suffit de peu pour que l’émotion vienne, et elle peut aussitôt disparaître. Le moment est fugace et il faut tenter de le retenir, cet instant où tout notre être entre en résonance avec les cordes frottées d’un violon, où tout en nous tressaille avec les notes d’un piano. Viola Pomposa est l’instrument musical qui peut parfois retenir notre souffle, mais son qualificatif a aussi été adopté par une bûche de Pierre Hermé qui joue sur un accord de marrons et de rose. Vérifions quel effet elle exercera sur nous. Continuer la lecture de « [Noël] Bûche Pomposa par Pierre Hermé »