Désir Fruits Rouges par Pierre Marcolini

pierre marcolini désir fruits rouges

Qu’y a-t-il de plus émoustillant dans le désir ? Est-ce forcément son accomplissement ? Nous soutenons le contraire, car ce mouvement de l’âme tarit et s’évanouit souvent quand on lui permet d’aboutir. Ce qui est grisant, c’est tout ce qui empêche sa réalisation, c’est la lutte constante qu’il génère et qui donne à certains moments de la vie une saveur particulière. Souvent, la clef du désir n’est donnée que quand son objet n’est plus au centre de nos intérêts et de nos pensées. Comprendre cela évite bien des déceptions aux plus avertis, mais goûtons quand même le Désir selon Pierre Marcolini, dans un entremets aux fruits rouges. Qu’éveillera-t-il en nous ?

pierre marcolini désir fruits rouges

pierre marcolini désir fruits rouges

Cet entremets encapsulé dans une coque de chocolat blanc recouverte d’un glaçage rose se compose d’un biscuit « misérable », d’une mousse à la vanille et d’un insert aux fruits rouges encapsulé dans une coque de chocolat blond. L’ensemble est décoré par un bâtonnet de chocolat noir et par un bonbon sphérique de chocolat blanc.

Le Désir Fruits Rouges par Pierre Marcolini mesure 44 mm de côté et 63 mm de hauteur. Le spécimen acheté pèse 83 grammes et coûte 7,90€.

pierre marcolini désir fruits rouges

Dès sa sortie de la boîte, notre déception est grande de voir que l’entremets a un coin de sa coque extérieure fendue en deux endroits et que son glaçage laisse à désirer, en étant non homogène et en laissant des coins de la coque non recouverts. Notons que le gâteau nous a été montré dans sa boîte lors de l’achat, nous avons vu ces défauts et nous avons demandé qu’il soit changé. Cela nous a été refusé au motif que tous les autres modèles, toutes saveurs confondues, avaient les mêmes défauts. Déçus de l’apprendre nous l’avons pris en l’état.

pierre marcolini désir fruits rouges

Quand on le renifle, on sent sur ce dessert l’odeur du chocolat noir en premier, venant donc de ses éléments de décoration. La boule à sa surface est un bonbon de chocolat blanc qui est rempli de ce qui nous semble être une ganache au chocolat blanc ayant un goût légèrement citronné. La saveur choisie pour son fourrage ne semble correspondre à aucune saveur de l’entremets.

pierre marcolini désir fruits rouges

Le glaçage rose est très collant au toucher et se détache facilement de la coque en chocolat blanc. Nous nous demandons quelle est l’utilité de cette dernière. Souvent ces coques servent à donner une forme particulière au dessert, alors qu’il s’agit dans ce cas d’un simple parallélépipède. Par ailleurs, ce chocolat est très sucré et cela se ressent dans la dégustation, bien que l’on apprécie la finesse de sa paroi et sa facilité à fondre en bouche.

pierre marcolini désir fruits rouges

Sous la coque, la mousse à la vanille se révèle un peu rigide et grasse, avec une saveur perceptiblement vanillée. Pourtant en regardant à la loupe, nous observons que les petits points qui la constellent ne semblent pas être tous des grains de vanille. Elle enveloppe un cube de chocolat blond contenant en son cœur l’insert aux fruits rouges. Le chocolat blond est relativement difficile à casser et sa traversée par le couteau a tendance à déstructurer le dessert. Une fois brisé, l’insert coule de son intérieur et s’épanche dans un bel effet gourmand. Très acidulé et parfumé au mélange de fruits rouges, sa quantité nous semble convenir par rapport au volume du reste des composants.

pierre marcolini désir fruits rouges

Enfin le biscuit amusément appelé « misérable » est un biscuit aux amandes bien moelleux dont l’épaisseur nous semble insuffisante pour créer un effet de mâche relativement durable en bouche. Nous apprécions néanmoins son moelleux, la saveur de l’amande que l’on reconnaît facilement, et le fait qu’il ne soit modérément sucré.

pierre marcolini désir fruits rouges

VERDICT

Ne dit-on pas souvent que l’on mange d’abord avec les yeux ? Malheureusement ce Désir Fruits Rouges par Pierre Marcolini nous laisse sur notre faim, en commençant avec son glaçage non homogène et les fêlures sur sa coque de chocolat blanc. En bouche, l’ensemble nous paraît exagérément sucré, avec la présence double de chocolat blond et de chocolat blanc en quantités significatives par rapport au volume total de l’entremets. Par ailleurs, la mousse à la vanille pourrait gagner en légèreté et le biscuit aux amandes pourrait être plus épais et mieux étendu sur toute la base du dessert. Le positionnement de ce produit sur le marché justifie une exigence accrue et nous pensons qu’il pourrait être revu, notamment avec moins de chocolat blanc et blond, moins de sucre, et bien sûr avec une finition soignée, pour pouvoir rivaliser avec les pâtisseries adoptant le même positionnement à Paris.

Note : 1,2/10

Adresse :

235 rue Saint-Honoré, 75001 Paris
Ouvert du Lundi au Samedi de 10:30 à 19:30 et le Dimanche de 11:00 à 19:00
Tél : +33 1 40 20 07 22
www.marcolini.com

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.