Plénitude par Pierre Hermé

Plenitude_pierre_herme_4

“Plénitude”, le nom de ce classique de Pierre Hermé évoque une sorte de perfection totale qui est rappelée par la forme ronde de ce gâteau. C’est un dôme sombre dont la surface est craquelée, comme si au contact du cœur fondant la carapace rigide en chocolat s’était brisée en mille morceaux. Un seul morceau de chocolat blanc attire le regard et dynamise l’ensemble. L’aspect extérieur est certainement plaisant, mise à part la présentation sur ce carton doré qui n’est pas flatteur. 

Plenitude_pierre_herme_1

Plenitude_pierre_herme_2

Plenitude_pierre_herme_3

Les éclats à la surface  sont en chocolat noir à la fleur de sel. Ils sont assez fins avec une épaisseur d’environ 1 mm . En les goûtant, on est agréablement surpris par une note salée qui apparaît tout de suite avec le goût du chocolat. Ces éclats tiennent grâce au glaçage au chocolat noir qui recouvre le gâteau. Sous le glaçage, une mousse au chocolat amer enrobe un cœur légèrement plus solide de caramel salé. Le tout repose sur un macaron au chocolat.

Son diamètre maximal est de 65 mm et sa hauteur maximale est de 40 mm. Le spécimen acheté pèse 96 grammes et coûte exactement 7 euros.

Plenitude_pierre_herme_5

La consistance générale est onctueuse. On arrive malgré tout à sentir que le gâteau est constitué de strates différentes. Il y a effectivement un dégradé dans les différentes consistances qu’on peut discerner, il est très progressif et il n’y a pas de rupture franche entre une couche du gâteau et une autre. On retrouve en bouche cette rondeur qui a été introduite avec la forme en dôme, et le gâteau se mélange facilement en une masse fondante et agréable sur la langue. A la base du gâteau on trouve un macaron au chocolat. Il n’est pas comparable aux macarons achetés en magasin car il est beaucoup plus fin et sa présence semble mineure par rapport au reste des composants. Il a bien le goût d’amande attendu mais ce goût est peu perceptible dans l’ensemble final.

Plenitude_pierre_herme_6

VERDICT

Plénitude est un bon gâteau au chocolat qui ne prend pas vraiment de risques. La légère note salée le rend un peu plus original. La transition entre les différentes couches qui le constituent et le macaron est parfaitement gérée et exécutée. On pourra lui reprocher une certaine banalité, mais ce côté classique et sans surprise peut être un choix judicieux pour les papilles peu téméraires qui recherchent un moment « chocolat » sans encombre.

Note: 3/5 Bon

note35

Adresse:

72 rue Bonaparte, 75006 Paris
www.pierreherme.com

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.