Caroline par Sucré Cœur

Nous avons rarement connu beauté pareille. Quand nous nous souvenons d’elle, nous revoyons sa splendeur, ses cheveux qui ondulent sur ses épaules, son sourire qui nous marque jusqu’au fond de l’âme… Comment tant d’épreuves ont pu un jour créer chez elle ce si beau sourire qui fait tout oublier ? Quand elle nous regarde, elle nous oblige à vivre le moment présent. On croit alors que ses yeux n’ont jamais pleuré, on pense qu’elle s’est affranchie de tout, avec la facilité d’une robe qu’elle a changée sans paraître y faire attention. Elle semble à tout jamais figée dans la fraîcheur de l’instant. Retrouverons-nous cette même fraîcheur dans un entremets qui porte son nom, Caroline, à la pâtisserie Sucré Cœur ?

Continuer la lecture de « Caroline par Sucré Cœur »

Le Financier Matcha par Café Kitsuné

Nous nous sommes refermés depuis des années, recroquevillés dans des boîtes de pensées, de reproches et d’espoirs. La dernière ligne droite ne peut-elle pas se faire en solitaire ? Nous sommes déjà partis comme nous sommes venus, seuls. Nous avons été forgés par les jours noirs, pourtant les mots nous brûlent les lèvres à présent. Nous n’avons plus le temps ! Les heures nous échappent, cruellement et sans retour. Mais si nous avions quelque chose à nous dire ne nous serions-nous pas déjà parlé ? Y a-t-il un encore chemin que nous pouvons emprunter ensemble ? Retourner sur ce sentier de la forêt où nous nous sommes tant promenés, sentir les odeurs des herbes, entendre résonner les pierres qui roulent sous nos pas, reprendre le cours de l’histoire…  Il faut que nous sortions de nos boîtes qui nous ont tant emprisonnés. Ces cubes qui nous limitent et nous réduisent contiendront encore tant de choses à explorer quand nous les ouvrirons. Nous les fendrons pour nous connaître au dernier moment qui nous est donné, nous découvrirons ce qu’ils ont toujours caché comme nous sondons l’intérieur de ce financier cubique au matcha proposé au Café Kitsuné. Continuer la lecture de « Le Financier Matcha par Café Kitsuné »

Financier à la Pâte à Tartiner aux Noisettes par Ernest & Valentin

Chacun dans son coin, les financiers comptent depuis tellement longtemps… Ce qui est à eux, ce qui est aux autres, ce qui n’est à personne… Des chiffres, des chiffres, et encore des chiffres… Des dizaines, des centaines, des millions, des milliards… de quoi au juste ? Leur vie est prisonnière de tableaux froids comme des barres d’acier, une case remplace l’autre, un nombre écrase l’autre, les formules défilent, tout est prévisible, quantifiable et valorisable. Les financiers ont-ils perdu pied ? Ne reviendront-il jamais à la source ? Certaines douceurs de la vie peuvent pourtant briser cet enchaînement infernal. Il pourrait s’agir des choses les plus simples, comme la douce saveur d’une pâte à tartiner. Voyons ce qu’elle apporte à un Financier proposé chez Ernest & Valentin. Continuer la lecture de « Financier à la Pâte à Tartiner aux Noisettes par Ernest & Valentin »

[Montréal] Framboisette par Christian Faure

Le lien est fort entre le Québec et la France. Quand nous regardons les gens dans la rue, nous ne pouvons nous empêcher de ressentir une familiarité avec eux, nous les considérons non comme un peuple cousin mais bien comme un peuple frère sur une autre rive, et parfois nous pensons à leur éloignement avec un petit pincement dans le cœur. En tant que Français il est de notre devoir de nous joindre à la cause du Québec. L’Histoire nous oblige. Chacun à son niveau peut contribuer à renforcer la relation fraternelle entre les deux pays. Commençons ici par la pâtisserie, et réjouissons-nous de trouver un Meilleur Ouvrier de France œuvrant à Montréal ! Il s’agit de Christian Faure chez lequel nous choisirons une « Framboisette » que nous dégusterons minutieusement ! Continuer la lecture de « [Montréal] Framboisette par Christian Faure »

Assortiment de Biscuits par la Compagnie Générale de Biscuiterie

compagnie-generale-biscuiterie-1-tdg

Ah ! Vous raconterons-nous la frustration suprême, celle dont peu d’entre nous s’en sont remis depuis l’enfance ? Quelles stratégies fallait-il élaborer pour s’approcher à pas de loup d’une haute étagère, monter subrepticement sur une chaise ou une table pour enfin atteindre la fameuse, la désirable, la précieuse boîte métallique de biscuits qui trônait imperturbable au dessus de nos têtes et qui nous narguait des jours durant ! Une fois la boîte en notre possession, avec quelle délicatesse et avec quel silence religieux fallait-il l’ouvrir sans se faire prendre, seulement pour y glisser une petite main ! Et c’est à cet instant-là que l’implacable désespoir nous frappait droit au cœur: non, il n’y avait aucun biscuit dans cette maudite boîte. Le poing serré nous enragions, c’était encore du matériel de couture qu’elle contenait! On ne nous la referait plus aujourd’hui, nous avons acheté une boîte entière pour nous à la Compagnie Générale de Biscuiterie de Gilles Marchal, et nous l’auditionnerons biscuit après biscuit. Continuer la lecture de « Assortiment de Biscuits par la Compagnie Générale de Biscuiterie »