Le Basile par Colorova

Notre Basile, c’est l’inattendu qui fait irruption dans notre vie. Un amusant pas de deux s’installe entre nous, et nous glissons ensemble sur un air léger. Il avance, nous reculons. Nous avançons, il recule. C’est que nous aimons jouer tout autant que lui, ce n’est pas de notre faute ! Il est plus malin qu’il n’en a l’air, et cela nous amuse, bien qu’il ait moins de cœur qu’il ne le prétend. C’est ainsi… Il faudra peut-être simplement se résoudre à le goûter ce petit gâteau, tant que nous en avons envie, juste un petit peu. Ce sera gentil. Le rendez-vous est donné chez Colorova, alea jacta est !

Continuer la lecture de « Le Basile par Colorova »

Le Fraisier par Emma Duvéré

En plein milieu d’une lointaine forêt, un petit fraisier poussa par hasard au pied d’un châtaigner. L’arbre était si grand, si majestueux, si fort, que le fraisier tomba rapidement sous son charme. Alors pour lui plaire, il lui fit les plus belles petites fleurs blanches. Mais le châtaigner ne sembla même pas les remarquer du haut de son feuillage. Bien que leur romance fût impossible, le fraisier ne se découragea pas : si ses fleurs n’impressionnaient guère le châtaignier, assurément ses fruits le feraient ! Il les voulut charnus et sucrés, il y mit toute sa force et tout son parfum, il les colora en rouge comme sa passion qui grandissait, il s’épuisa à en faire l’œuvre de sa vie. Mais le châtaignier, occupé à parler aux arbres dans sa canopée, ne daigna pas le regarder. Alors le fraisier mourut de chagrin, ses fruits furent cueillis et mangés par d’autres qui ne connaissaient pas son histoire, et à l’automne il n’en resta plus aucune trace sous les feuilles qui tombaient. Le châtaignier l’avait oublié depuis longtemps, mais nous lui rendons hommage avec ce gâteau par Emma Duvéré.

Continuer la lecture de « Le Fraisier par Emma Duvéré »

Le Fraisier par Boris Lumé

Même aux plus beaux jours, pourquoi la Bretagne est-elle si mélancolique ? C’est une saveur qui nous souvient d’une journée d’été à Concarneau… En attendant notre bateau nous nous sommes allongés sur l’herbe derrière l’église de la ville close, les yeux dans le bleu, regardant les nuages passer. Nous avons ressenti la peur du grand départ, et l’enthousiasme face à l’inconnu aussi. Sur notre lit de verdure nous avons goûté un fraisier, certes classique, mais les circonstances l’ont rendu inoubliable. Et nous y pensons à chaque fois que nous en dégustons un, comme celui de Boris Lumé. Ce dernier lui a donné un autre aspect et une autre composition, mais espérons que la saveur du fruit sera aussi vive que le souvenir.

Continuer la lecture de « Le Fraisier par Boris Lumé »

Petits Éclairs par Un Éclair de Génie

Ils partent en mer les petits bateaux, glissant doucement sur l’eau luisante au soleil. Assis sur les pierres du port antique nous les observons, et nous sommes comme eux, des petits points qui voguent vers l’horizon, poussés par le vent, des particules sans attaches… Et nous portons en nous aussi la joie et la mélancolie des grands départs, notre seule maison est l’absence. Ils s’éloignent de nous et ne sont plus que des fantômes qui fendent les vaguelettes de la méditerranée, ils deviennent de plus en plus minuscules, et ils tiendraient presque sur le bout de nos doigts. Bientôt ils seront aussi petits que ces éclairs miniatures que nous avons trouvés chez Un Éclair de Génie, et dont nous ne ferons que quelques bouchées. Continuer la lecture de « Petits Éclairs par Un Éclair de Génie »

Galanga par Hugo & Victor

Ah la bien-pensance ! Le politiquement correct ! C’est d’un ennui mortel. Que vaut l’amour s’il n’est que tiède, que vaut la passion si elle ne remue pas tout en dedans ? Certaines choses méritent d’être épicées, cela est vrai en sentiments comme en pâtisserie. Chez Hugo & Victor on semble l’avoir reconnu avec un chou à la fraise et à la vanille, la douceur incarnée, relevé néanmoins avec du galanga qui promet de piquer ! Le résultat sera-t-il détonant ? Nous investiguons ! Continuer la lecture de « Galanga par Hugo & Victor »