Carré Coco Mangue par La Boulangerie de la Tour

Ces vêtements me collent agréablement comme une seconde peau. Élastiques et lisses, ils épousent mes bras, cintrent ma taille, galbent mes cuisses. Quand je me déplace dans la chambre, j’entends leur doux frottement silencieux. Dehors il neige, et je m’apprête à sortir, mais je prends mon temps. Je me regarde dans le miroir sous tous les angles, je me trouve très bien, ainsi ficelé dans cette étoffe synthétique et souple. Car dans le froid, ils me tiendront chaud. Je sillonnerai les pistes enneigées sans crainte, descendant les lacets qu’elles dessinent dans la montagne comme cette crème blanche qui sillonne sur le Carré Coco Mangue par La Boulangerie de la Tour.

Continuer la lecture de « Carré Coco Mangue par La Boulangerie de la Tour »

Baba Tropique par Mori Yoshida

Dans cet océan d’ennuyeuse solitude, nous naviguons sans destination. Et nous nous demandons : pourquoi faut-il que notre cœur, pour chaque joie vécue, éprouve en retour cent douleurs ? Nous essayons de trouver des raisons, nous ne comprenons pas cette loi qui le condamne. Pourtant, le bonheur a l’air simple ! Il faudrait si peu de choses… Que notre embarcation nous mène au bon port, celui qui nous rassure et nous réchauffe. Un endroit au soleil, sous les tropiques où nous fera voyager un Baba Tropique trouvé chez Mori Yoshida.

Continuer la lecture de « Baba Tropique par Mori Yoshida »

Passion Épicée par Christophe Roussel

Nous montions en visant le sommet de cette montagne qui nous semblait inatteignable quelques jours plus tôt. Près du but, ce fut la neige que nous rencontrâmes, éblouissante au soleil, fraîchement laissée par la tempête de la veille. Chaque pas que nous faisions partait alors dans deux directions à la fois, nous faisait monter en altitude vers notre destination future, et nous faisait glisser vers le passé, vers cet enfant transi de froid dans la montagne enneigée. Ce qui nous souvenait de ces années nous frappait dans les jambes, semblait s’accrocher à nos pieds, nous appesantissait en ricanant. Tout nous revenait : les chutes, le froid, la défaite. Pourtant ce sommet que nous entrevoyions nous appelait, nous exhortait à ne pas chanceler, à nous départir de nos craintes et à réécrire une autre histoire. La vue fut magnifique une fois arrivés. Épuisés, en sueur, mais heureux d’une joie rédemptrice. Cette montagne, c’était notre conquête. Et depuis, nous en conquérons d’autres, de multiples Mont-Blancs, ou encore ce petit entremets ayant la forme d’une montagne enneigée. Voyons si nous savourerons tout autant cette « Passion Epicée » par Christophe Roussel.

Continuer la lecture de « Passion Épicée par Christophe Roussel »

Exotique par Notre Pâtisserie

Il faut du temps pour tout… Mais comment faire si nous n’en avons pas assez ? Nous voulons avancer, nous voulons foncer, mais encore une fois il faut du temps ! La lenteur du monde nous rattrape et nous englue dans sa torpeur. Et quitte à rentrer dans cet engourdissement, autant nous imaginer ailleurs, dans un endroit où les heures s’écoulent doucement, sans soucis et sans craintes. Imaginons-nous sous les tropiques, goûtons au rhum des îles et aux fruits exotiques comme dans cet entremets par l’enseigne parisienne Notre Pâtisserie.

Continuer la lecture de « Exotique par Notre Pâtisserie »

Alizés par Les 3 Chocolats

Tout était calme en cette fin de journée quand nous nous mîmes à la fenêtre pour observer le crépuscule. Dans la quiétude inhabituelle de la ville, nous ressentîmes soudain une faiblesse qui nous arrêta. D’abord insoupçonnée, c’était comme une chose enfouie en nous qui trouvait enfin le moyen de surnager sur nos sentiments. Alors, revinrent nous submerger comme une vague la difficulté de l’enfance, la solitude de la fuite, la déception de l’amour, les batailles pour survivre, la mort des êtres chers… toutes à la fois nous serraient le cœur, nous étouffaient. Il nous fallait respirer, et c’est une de ces brises du soir qui nous caressa les joues en ouvrant la fenêtre, berça notre chagrin puis l’emporta comme un souffle au-dessus des toits de Paris. Tout cela n’était donc rien, c’était le vent qui nous faisait avancer, nos Alizés à nous. Vers où nous mèneront-ils ? Tentons de le savoir avec cet entremets Alizés par Les 3 Chocolats.

Continuer la lecture de « Alizés par Les 3 Chocolats »