Le Mont-Blanc par Pâtisserie Le Bon

Chaque montagne est plus haute que celle qui la précédée, pourtant il faut la franchir. C’est l’effort constant, le chemin que l’on fait pas après pas. Il nécessite de croire à un idéal, il exige une forme de solitude incompréhensible aux autres. Et puis il faut essayer d’oublier ses peurs… Car elles reviendront tôt ou tard pour manger le monde. Au sommet de chaque montagne, tout se remet à zéro. Une nouvelle page blanche est à écrire, c’est notre Mont-Blanc. Nous le prenons à deux mains et le mordons à pleines dents ! Voyons ce que nous réserve celui de la Pâtisserie Le Bon.

Continuer la lecture de « Le Mont-Blanc par Pâtisserie Le Bon »

Bogue par Des Gâteaux et du Pain

Bien rondouillet et content de lui-même, ce petit dessert brillant et lisse ne ressemble point à une bogue dont il porte le nom ! Il en est même l’antithèse ! Sauf qu’au niveau de ses saveurs, il va droit au but : on trouve de la châtaigne dans pratiquement tous ses composants. Et ce n’est pas pour nous déplaire ! Dégustons ce « Bogue » qui sied encore à la saison, nous l’avons trouvé à la pâtisserie Des Gâteaux et du Pain.

Continuer la lecture de « Bogue par Des Gâteaux et du Pain »

Le Mont-Blanc par Muscade

Quand certains le font parfaitement désordonné, d’autres s’emploient à le tarabiscoter pour notre plus grand appétit. Le Mont-Blanc se prête aux formes les plus travaillées grâce à la crème de marrons qui le recouvre entièrement et qui, correctement pochée, crée motifs et arabesques à volonté. À la pâtisserie Muscade, elle est disposée pointe par pointe sur toute la surface du dessert qui prend une forme pyramidale peu commune ! Nous testons ce Mont-Blanc qui soigne particulièrement son apparence ! 

Continuer la lecture de « Le Mont-Blanc par Muscade »

Le Mont-Blanc par Carl Marletti

En fermant les yeux nous pouvons encore ressentir sa présence aujourd’hui, revenir dans notre mémoire au point de faire réapparaître sa silhouette à notre conscience. Son sourire se dessine alors devant nous, et son regard s’illumine pour nous fixer en retour. Il est d’un bleu qui nous bouleverse, d’une profondeur mystérieuse que nous n’avons jamais comprise. Ses yeux clairs semblent refuser la tristesse, ils s’obstinent à ne rien regarder d’autre que la lumière. Et nous revoyons ses cheveux, d’une couleur de châtaigne sous la lumière qui entre par la fenêtre toujours ouverte. Leur couleur c’est l’automne qui a refroidi nos plaies depuis longtemps, c’est la réminiscence de saveurs que nous retrouverons dans un Mont-Blanc par Carl Marletti.

Continuer la lecture de « Le Mont-Blanc par Carl Marletti »

Le Mont-Marron par Dalloyau

Il ne faut jamais regarder en arrière si l’on veut atteindre le sommet de la montagne, ne jamais se dire que le chemin était dur, ne jamais penser à ce que l’on a perdu durant l’ascension, ne jamais regretter ses erreurs. La montée est rude mais nous voulons seulement garder le cap, ne penser qu’à l’arrivée même si nous savons déjà que le port d’attache sera loin, que le monde tel que nous l’avons connu ne sera plus qu’un souvenir et qu’au bout du chemin nous attendra peut-être la solitude, celle qui accompagne toujours les rêveurs. L’aventure est pourtant belle, la montagne est une découverte de la nature et de soi, les monts que nous gravissons sont autant de voyages intérieurs que de déplacements physiques. Prenons nos papilles en voyage sur un Mont-Marron par Dalloyau, et soyons attentifs à ce qu’il nous fera ressentir. Continuer la lecture de « Le Mont-Marron par Dalloyau »