Le Mont-Blanc par Carl Marletti

En fermant les yeux nous pouvons encore ressentir sa présence aujourd’hui, revenir dans notre mémoire au point de faire réapparaître sa silhouette à notre conscience. Son sourire se dessine alors devant nous, et son regard s’illumine pour nous fixer en retour. Il est d’un bleu qui nous bouleverse, d’une profondeur mystérieuse que nous n’avons jamais comprise. Ses yeux clairs semblent refuser la tristesse, ils s’obstinent à ne rien regarder d’autre que la lumière. Et nous revoyons ses cheveux, d’une couleur de châtaigne sous la lumière qui entre par la fenêtre toujours ouverte. Leur couleur c’est l’automne qui a refroidi nos plaies depuis longtemps, c’est la réminiscence de saveurs que nous retrouverons dans un Mont-Blanc par Carl Marletti.

Continuer la lecture de « Le Mont-Blanc par Carl Marletti »

Le Mont-Marron par Dalloyau

Il ne faut jamais regarder en arrière si l’on veut atteindre le sommet de la montagne, ne jamais se dire que le chemin était dur, ne jamais penser à ce que l’on a perdu durant l’ascension, ne jamais regretter ses erreurs. La montée est rude mais nous voulons seulement garder le cap, ne penser qu’à l’arrivée même si nous savons déjà que le port d’attache sera loin, que le monde tel que nous l’avons connu ne sera plus qu’un souvenir et qu’au bout du chemin nous attendra peut-être la solitude, celle qui accompagne toujours les rêveurs. L’aventure est pourtant belle, la montagne est une découverte de la nature et de soi, les monts que nous gravissons sont autant de voyages intérieurs que de déplacements physiques. Prenons nos papilles en voyage sur un Mont-Marron par Dalloyau, et soyons attentifs à ce qu’il nous fera ressentir. Continuer la lecture de « Le Mont-Marron par Dalloyau »

[Noël] Bûche Pomposa par Pierre Hermé

Il arrive qu’une pâtisserie joue de nous comme une musique fait soudain surnager les sentiments, nous emporte et nous fait chavirer. Il suffit de peu pour que l’émotion vienne, et elle peut aussitôt disparaître. Le moment est fugace et il faut tenter de le retenir, cet instant où tout notre être entre en résonance avec les cordes frottées d’un violon, où tout en nous tressaille avec les notes d’un piano. Viola Pomposa est l’instrument musical qui peut parfois retenir notre souffle, mais son qualificatif a aussi été adopté par une bûche de Pierre Hermé qui joue sur un accord de marrons et de rose. Vérifions quel effet elle exercera sur nous. Continuer la lecture de « [Noël] Bûche Pomposa par Pierre Hermé »

Le Mont-Tricot par Bogato

Quand nous mettons la main dessus, il est impossible de s’en défaire. Tel est pris qui croyait prendre, les douces pelotes de laines nous enferment dans leur piège moelleux. Nous les serrons aux creux des mains, elles se déforment sans résistance. Puis nous recherchons le fil, l’ultime extrémité que nous pinçons et extirpons tout en la laissant filer doucement, dans un sourd bruit de frottement de fibres. Nous passons ce fil entre deux doigts, nous l’enroulons autour de l’index puis méthodiquement nous refaisons des tours. La peau se réchauffe au contact de ce lien qui la resserre et qui marque d’une empreinte blanche son passage, puis qui passe d’un doigt à l’autre, et que nous retendons avec l’autre main, créant un réseau qui progressivement nous enveloppe les phalanges les unes après les autres, redescend et contourne l’éminence des pouces puis revient jusqu’à saisir les poignets, agissant sur nous comme une catharsis au fur et à mesure qu’il se complexifie tandis que notre esprit s’apaise. Oui, parfois la complexité est une porte ouverte sur la simplification… Prenant la forme d’une pelote savamment enchevêtrée, le Mont-Tricot proposé chez Bogato sera-t-il une expérience tout aussi exquise ? Continuer la lecture de « Le Mont-Tricot par Bogato »

Paris-Brest aux Marrons et au Matcha par Sadaharu Aoki

Sadaharu Aoki propose dans ses boutiques parisiennes un Paris-Brest qui représenterait plutôt un voyage entre l’Ardèche et le Japon. En effet cette pâtisserie associe le marron au thé matcha dans un mariage de saveurs assez peu commun. Quel effet cela nous procure, et quels sentiments fait-il naître en nous ? Nous nous penchons sur la question dans une audition détaillée de cette petite douceur à mi-chemin entre deux mondes. Continuer la lecture de « Paris-Brest aux Marrons et au Matcha par Sadaharu Aoki »