Saint-Honoré par Arnaud Delmontel

Aimer, veiller, rêver pour l’autre, attendre son regard, entendre son rire, sentir sa main qui nous retient quand l’ombre nous menace… Être enfin persuadé qu’au bout du chemin, une communion est possible… Mais l’autre n’est pas la personne que l’on croit, le jour vient où l’on comprend la duplicité de l’être, on comprend la solitude. Et malgré cela on continue à aimer, comme un choix qui porte en lui la blessure de la lucidité. Car les sentiments ne sont-ils pas souvent injustes, l’amour n’est-il pas ainsi, parfois ? Nous croyions savoir de quoi était fait le Saint-Honoré proposé chez Arnaud Delmontel, on nous avait annoncé du chocolat et du cassis à la vente, mais nous découvrîmes une réalité bien différente. En dépit de cela, nous le dégustâmes car c’est notre devoir, et nous comptons bien rendre notre jugement. Continuer la lecture de « Saint-Honoré par Arnaud Delmontel »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Madeleines par Mamy Thérèse

Elles sont dodues au point qu’on a envie de les pincer, rondes et gonflées comme des boules de gourmandise, et elles fleurent bon les parfums les plus régressifs… Qui peut dire non à une gentille madeleine ? Ciel, pas nous ! Chez Mamy Thérèse, elles sont dorlotées et emballées sagement dans les rangées de leur boîte, laissant effrontément dépasser leur bosse comme un appel aux sens. C’est par leur bosse que nous allons les mordre, vous pouvez nous croire ! Et, croquignolettes ou pas, nous saurons les juger à leur juste valeur. Continuer la lecture de « Madeleines par Mamy Thérèse »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Le Chou Pistache Cerise par Lenôtre

Les modes vont, les modes viennent, mais nous restons. Certaines modes sont même complètement reléguées aux oubliettes de l’Histoire, et c’est bien dommage ! Les collerettes de la Renaissance par exemple, tous ces froufrous qui mettent en valeur le port de tête, c’est d’un chic ! On voudrait en porter tous les jours en toutes circonstances ! Il y a un petit chou chez Lenôtre qui s’enorgueillit d’une belle collerette, remettant au goût du jour cette tendance très XIVème. C’est le Chou Pistache Cerise que nous déshabillerons méthodiquement. Continuer la lecture de « Le Chou Pistache Cerise par Lenôtre »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

La Religieuse Pistache Vanille par Sébastien Dégardin

Pieux comme nous sommes, nous revenons inlassablement vers les religieuses. Elles sont faites sur ce modèle de deux choux superposés depuis belle lurette, mais nous savons y trouver toujours notre compte. Leurs saveurs varient en fonction de l’imagination des pâtissiers, et chez Sébastien Dégardin nous avons interpellé une religieuse qui allie la douceur de la pistache à celle de vanille. Voyons si elle se défend bien face à nos méthodes d’investigation. Continuer la lecture de « La Religieuse Pistache Vanille par Sébastien Dégardin »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Le S’tache par Les Artizans

La chaleur de l’été qui s’annonce nous baigne dans une délicieuse nonchalance sans affecter notre gourmandise. Allongés sur le canapé, alanguis par la température, c’est à peine si nous pouvons esquisser un geste pour que l’on aille nous quérir une pâtisserie qui nous semble indispensable. Et quel effort nous faut-il pour prononcer son nom ! C’est dur… Heureusement certains chefs pâtissiers écourtent notre labeur en tronquant le nom de leurs pâtisseries, les rendant plus simples à prononcer dans une pareille indolence. C’est le « S’tache » qu’il nous faut, proposé chez Les Artizans. Son nom est-il une dévote référence à Saint-Eustache, l’église près de la pâtisserie, ou bien une impie contraction de pistache, la saveur principale de cette douceur ? Certainement un peu des deux, mais quoiqu’il en soit examinons-le selon notre méthode éprouvée. Continuer la lecture de « Le S’tache par Les Artizans »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.