Tarte Poire Amandine par la Boulangerie Thierry Marx

On trouve des poires en différentes saisons, mais c’est peut-être à l’automne qu’elles nous semblent le plus attendues. Fruit caractéristique de cette période de l’année, sa saveur délicate a souvent été associée à l’amande. C’est encore le cas dans cette Tarte Poire Amandine proposée à la Boulangerie Thierry Marx que nous investiguons. La douceur du fruit sera-t-elle l’alliée parfaite d’une amande torréfiée et craquante ? Continuer la lecture de « Tarte Poire Amandine par la Boulangerie Thierry Marx »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Le Royal Chocolat par Cyril Lignac

En ce qui concerne la royauté nous sommes plutôt absolutistes. C’est bien le seul régime qui nous semble juste, pour le roi. Alors quand nous localisons un entremets « Royal Chocolat » dans les pâtisseries de Cyril Lignac, nous voulons tout ! Nous rêvons à ce chocolat absolu qui s’imposerait comme une évidence, à un entremets riche et raffiné qui marquerait nos papilles comme nul autre. Son ambition est grande, et nos attentes aussi ! Voyons s’il mérite notre allégeance. Continuer la lecture de « Le Royal Chocolat par Cyril Lignac »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Tarte Babylonia par Mariage Frères

« Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre. » C’est en ces joyeux termes que Babylone est évoquée dans l’Apocalypse, dernier livre du Nouveau Testament. Autant dire que cela rend Babylone particulièrement attrayante. Comprenez donc qu’il ne faut pas fuir la décadence, et que nous avons même tout intérêt à faire le contraire ! Trouvons donc de bonnes choses qui nous corrompraient tout autant, et prenons notre plaisir. Pour commencer, la Tarte Babylonia proposée dans les salons de thé Mariage Frères nous semble toute indiquée. Continuer la lecture de « Tarte Babylonia par Mariage Frères »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Sérénité par Pain de Sucre

Sans cesse appelés par un futur incertain, et retenus par un passé insondable, nous flottons dans des limbes où nous recherchons encore le moment présent. N’est-ce pas en lui, fugace et insaisissable, que réside la promesse de sérénité ? N’entendons-nous pas partout l’injonction de profiter de l’instant vécu comme une obligation de trouver le bonheur personnel, et de le rechercher jusqu’à en crever ? Hélas cette quête est elle-même parfois ce qui éloigne le plus de la sérénité. La paix est ailleurs, peut-être dans l’abandon, peut-être dans une forme d’acceptation : doucement ranger les armes, jeter ses bagages par-dessus bord et donner un coup de rame qui éloigne du rivage… Pourtant la Sérénité est aussi promise dans les choses les plus simples comme dans ce dessert proposé à la pâtisserie Pain de Sucre.

Continuer la lecture de « Sérénité par Pain de Sucre »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Brioche au Cardamome et à la Cannelle par O/HP/E

C’est un La Majeur qui résonna dans la salle silencieuse de la philharmonie quand le premier violon débuta le prélude de Lohengrin. L’instrument, frotté d’abord doucement par l’archet, émettait un son qui nous sembla comme une main qui s’était posée sur une corde sensible de notre âme. Mais petit à petit, la musique qui s’étoffait avec les bois et qui descendait dans les graves faisait vibrer cette corde, commençait par nous intriguer pour ensuite réveiller en nous des émotions insoupçonnées. Elle si frêle au début se révélait grandiloquente à présent, nous forçait à la suivre, s’immisçait dans notre cœur et devenait menaçante. À son paroxysme, les cuivres se joignirent à l’ensemble et cognèrent sur les portes de notre mémoire, tout l’orchestre exulta d’une musique qui nous traversa comme un spasme et le cymbalier se leva, fit tinter d’un air impérieux ses deux disques de cuivre éclatants sous la lumière, arrosa la salle d’un retentissement fatal qui fit sauter tous les verrous que l’on peut garder en soi. Malgré nous les larmes nous vinrent aux yeux, nous étions exténués, vaincus. Enfin les violons nous bercèrent une dernière fois, revinrent progressivement au calme et bouclèrent avec le début de leur partition. C’est alors que nous nous dîmes que Wagner avait décidément compris quelque chose sur les émotions humaines, sur leur construction, que peu de gens avaient réussi à comprendre. Ce mélange de douceur et de fermeté, cette exigence, pourrons-nous les retrouver dans une friandise telle que la Brioche au Cardamome et à la Cannelle proposée chez O/HP/E ? Réussira-t-elle à accorder le moelleux de sa pâte à la force de ses épices ? Nous chercherons à le savoir. Continuer la lecture de « Brioche au Cardamome et à la Cannelle par O/HP/E »

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.