[Sydney] Chapitre 6: Vanité – Cookie au Sésame Noir par Brickfields

Nous nous levâmes en plein milieu d’une nuit que nous passions à Mosman Bay. Nous avions gardé la fenêtre de la chambre ouverte et nous nous en approchâmes pour scruter les environs. Mais la nuit dehors était sombre, c’était une coulée d’encre noire où nous ne distinguions rien. Quelques lueurs venaient de l’intérieur de la maison, éclairaient faiblement le cadre de la fenêtre, mais nous avions beau écarquiller les yeux, nous les frotter, observer attentivement, nous ne voyions que du noir à l’extérieur. Et sur le cadre de cette fenêtre de petites ombres bougeaient, des fourmis s’activaient. Que cherchaient-elles au bord de ce gouffre béant ? Se donner tant de mal, se tuer à vivre, quand il suffirait d’un souffle pour basculer dans le trou. Cela est-il l’aboutissement de nos existences ? Savent-elles que tout se termine dans le noir le plus total ? Noir comme le Cookie au Sésame noir que nous dégustons chez Brickfields. Continuer la lecture de « [Sydney] Chapitre 6: Vanité – Cookie au Sésame Noir par Brickfields »

[Sydney] Chapitre 5: Les lumières – Tarte Chocolat Caramel et Macadamia Salée par Lorraine’s Patisserie

La vue qui nous émeut le plus sur la baie de Sydney, c’est le soir quand tous les gratte-ciels scintillent et que l’opéra, cette sorte de coquillage géant, s’illumine au milieu de l’eau. Dans le ciel qui s’obscurcit peu à peu, la ville se détache comme un bijou. Et quand la nuit tombe, les immeubles et les rues disparaissent, les détails s’estompent, et cette ville n’est plus qu’une poudre brillante lancée sur l’horizon noir. Nous la regardons alors comme cette Tarte Chocolat Caramel et Macadamia Salée proposée chez Lorraine’s Patisserie. Elle est sombre, sûrement sera-t-elle intense, et cette traînée brillante sur sa surface nous promet une insondable profondeur. Continuer la lecture de « [Sydney] Chapitre 5: Les lumières – Tarte Chocolat Caramel et Macadamia Salée par Lorraine’s Patisserie »

[Sydney] Chapitre 4: Des plumes – Flamingo par Chez Sun

Sydney abrite un nombre impressionnant d’oiseaux ! Nos pigeons européens nous semblent bien seuls face à la variété de volatils que l’on découvre simplement en se baladant dans la ville. Leurs becs sont courts, longs, droits ou courbés, ils sont gros comme des poules ou petits comme des passereaux, et ils font une incroyable et joyeuse cacophonie en ville ! Grâce à leur incroyable variété nous nous rendons compte combien il est indispensable pour nous en France et en Europe de protéger notre faune si fragile, surtout avec la baisse constante du nombre d’oiseaux sur notre territoire. Mais à Sydney, c’est un drôle d’oiseau d’un autre genre que nous allons déguster : le Flamingo de la pâtisserie Chez Sun ! D’un rose pâle qui rappelle le plumage des flamands roses, voyons quelles saveurs il nous réserve. Continuer la lecture de « [Sydney] Chapitre 4: Des plumes – Flamingo par Chez Sun »

[Sydney] Chapitre 3: Un grain de sable – Cruffin par La Renaissance

Sur un arrêt de bus une voix nous interpella : le prochain allait-il à Manly Beach ? Nous nous retournâmes pour nous excuser mais rapidement d’autres passagers confirmèrent cette destination. C’était un Danois qui venait d’arriver à Sydney, et qui comptait passer ses deux prochaines années en Australie. Il avait tout abandonné dans son pays, contre l’avis général, et il était venu vivre au jour le jour de petits boulots et d’insouciance. Il avait l’air heureux, comme on peut l’être parfois en s’abandonnant au sort et en se laissant porter par le hasard. Et ce jour-là, tout ce qui comptait pour lui était de se trouver sur la plage, l’esprit libre et les pieds dans le sable. Voilà donc qu’un grain de son sable fin s’immisçait dans l’engrenage de notre quotidien bien réglé… Et si la vraie vie était ailleurs, autrement ? Avait-il tout compris ? Qu’est-ce qui donne du croustillant et de la saveur à l’existence, comme à ce Cruffin de la pâtisserie Renaissance que nous nous apprêtons à déguster ? Continuer la lecture de « [Sydney] Chapitre 3: Un grain de sable – Cruffin par La Renaissance »

[Sydney] Chapitre 2: Le reflet – Summer Delight par Merchants of Ultimo

C’était un quai où les bateaux ne venaient plus, nous nous y sommes arrêtés par hasard au crépuscule. Le ciel était clair, il faisait chaud en cette journée d’été et l’eau était étonnamment calme dans cette petite crique. Du haut du quai, nous voyions une canne à pêche s’élever d’un niveau plus bas qui donnait sur l’eau. Elle luisait furtivement au soleil, son fil s’irisait sous les rayons et devenait incandescent, puis elle s’élançait rapidement dans l’eau, faisait des va et vient, se cabrait puis se tendait, remontait puis descendait, comme si son seul but était de jouer avec cette lumière de fin de journée. Nous nous penchâmes du haut du quai et aperçûmes le pêcheur dont le visage se reflétait dans l’eau. Rapidement nos reflets se fixèrent du regard, et les vaguelettes effacèrent aussitôt toute trace de cette image. Nous ne nous revîmes plus, mais l’eau et la lumière à cet instant de l’été australien continuaient à nous bercer. Le moment serait éphémère, comme une pâtisserie de saison qu’on ne trouverait qu’aux beaux jours. Pourrons-nous en dire autant du Summer Delight par Merchants of Ultimo ? Continuer la lecture de « [Sydney] Chapitre 2: Le reflet – Summer Delight par Merchants of Ultimo »