[Noël] Bûche Choco Vanille par Cyril Lignac

bûche de noël chocolat vanille par Cyril Lignac

Il arrive qu’une fois les convives bien attablés et s’employant à honorer les plats qui leur sont présentés, les dîners de Noël prennent soudain des tournures inattendues! C’est une vieille tante au coin de la table qui va, mine de rien, relancer un sujet qui fâche. Brusquement les visages se crispent, les bouches se détournent des assiettes, les esprits s’échauffent et les langues se délient ! Joyeux Noël ! À ce moment précis, pour ne pas voir voler les morceaux du chapon en l’air et entendre les convives se donner toute une variété de noms de volaille de qualité, nous savons quoi faire. Il nous faut le consensus à tout prix, une chose qui plaise à tout le monde et qui calme les ardeurs malvenues. C’est l’heure de la Bûche de Noël, pas n’importe laquelle, celle qui met tout le monde d’accord : une bûche au chocolat et à la vanille en même temps. Nous auditionnons celle de Cyril Lignac pour juger de son efficacité à négocier une sortie de crise.

emballage bûche de noël chocolat vanille par Cyril Lignac

emballage bûche de noël chocolat vanille par Cyril Lignac

emballage bûche de noël chocolat vanille par Cyril Lignac

Ce dessert se compose d’une ganache faite avec du chocolat à 66% de matières de cacao, d’une crème à la vanille, d’un biscuit moelleux au cacao et d’un biscuit croustillant au gianduja, à la fleur de sel et aux zestes d’orange. L’ensemble est recouvert d’un flocage chocolaté et flanqué de part et d’autre d’une plaque de chocolat noir qui a été fixée avec un peu de ganache.

Dans sa taille individuelle, la Bûche Choco Vanille par Cyril Lignac mesure 78 mm de longueur, 41 mm de largeur et 40 mm de hauteur. Le spécimen acheté pèse 98 grammes et coûte 6,50€.

bûche de noël chocolat vanille par Cyril Lignac

Un léger parfum de chocolat se dégage de la bûche. Nous commençons par goûter les plaques de chocolat noir sur ses côtés. Elles sont assez nettement coupées, plutôt fines et elles ne présentent pas de marques de manipulations. En revanche leur surface n’est pas vraiment luisante, leur couleur mat allant de toute façon mieux visuellement avec le flocage. Ce chocolat nous semble dégager des notes épicées, notamment de cannelle.

Sous le fin flocage, la ganache au chocolat 66% est l’élément de la bûche qui occupe le plus grand volume. Elle est dense et fondante en bouche, avec une saveur fortement cacaotée. Nous aurions peut-être préféré une ganache montée plus aérienne, du moins dans la partie supérieure de la bûche qui nous mènerait ensuite vers cette ganache plus dense.

Au centre de la bûche, la crème à la vanille nous surprend par sa quantité réduite. Elle est à peine perceptible visuellement et passe malheureusement inaperçue au niveau de ses saveurs. Bien qu’assez forte en vanille lorsqu’on la goûte toute seule, sa petite quantité ne lui permet pas d’exister face à tout le cacao employé dans le dessert. Tout au plus modulera-t-elle la saveur du chocolat d’une façon qui sera sans doute inconsciente pour le client.

Quant au biscuit gianduja, fleur de sel et zestes d’orange présent à la base de la bûche, il est bien croquant comme on l’imagine et son épaisseur lui permet d’exister et d’ajouter de la mâche à chaque bouchée entreprise dans la bûche. Il possède cette petite saveur de noisette qui se marie à merveille avec le chocolat pour former le gianduja. En revanche, il est difficile d’y déceler la pointe de sel annoncée et encore moins les zestes d’orange.

VERDICT

La Bûche Choco Vanille par Cyril Lignac met l’accent sur le chocolat d’une façon assez gourmande qui devrait plaire au plus grand nombre, au cas où le chocolat simplement serait la saveur recherchée. Néanmoins la promesse d’un raffinement supplémentaire avec la vanille et l’orange qui auraient pu perceptiblement moduler la saveur du chocolat ne nous semble pas ici tenue. Ces deux éléments sont à notre avis trop faibles dans l’équilibre des saveurs et passent facilement inaperçus. En outre, la bûche est assez dense dans son ensemble et conviendra aux gourmands qui ne capitulent pas devant des desserts roboratifs en fin d’un repas. Notons finalement que ce dessert possède une grande variété de textures et que celle du biscuit au gianduja est particulièrement réussie pour donner de la mâche et prolonger les saveurs en bouche.

Note : 3,6/5

Adresse :

55 boulevard Pasteur, 75015 Paris
Ouvert tous les jours de 8:00 à 20:00
Tél: 01 55 87 21 40
www.lapatisseriecyrillignac.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.