[Noël] Bûche Tine par Ladurée

bûche Tine par Ladurée

Quand il s’agit de se mettre au chaud, de se réfugier dans ce qu’il y a de plus douillet au début de l’hiver, on peut tout à fait s’inspirer des pays scandinaves. N’est-ce pas ce bien-être qui caractérise aussi la période de Noël ? La maison Ladurée tient ainsi le bon filon en faisant appel au chef norvégien Sverre Saetre pour lui imaginer la bûche Tine, du nom des boîtes en bois traditionnelles de son pays. Quelles saveurs renferme-t-elle et sera-t-elle aussi originale qu’on peut le penser ? Nous la testons selon notre méthode éprouvée.

bûche Tine par Ladurée

bûche Tine par Ladurée

Ce dessert se compose d’une mousse à la rose enveloppant une compotée de cerises griottes et épices, une ganache montée façon riz au lait, un croustillant de noix de macadamia et une dacquoise aux amandes. L’ensemble est recouvert d’un glaçage blanc et décoré d’une construction de chocolat blanc.

bûche Tine par Ladurée

Dans sa taille individuelle la Bûche Tine par Ladurée mesure 65 mm de diamètre et 43 mm de hauteur. Le spécimen acheté pèse 150 grammes et coûte 9,50€.

L’aspect original de ce gâteau ne nous empêche pas de remarquer que sa finition devrait être mieux soignée. En effet, des éclaboussures dorées sont peu élégantes sur le chocolat rouge de cerclage, et nous remarquons des traces évidentes de doigts sur l’étiquette de l’enseigne.

bûche Tine par Ladurée

Le gâteau ne développe pas un parfum caractéristique. Son décor est entièrement fait en chocolat blanc coloré en blanc ou en rouge, avec des éléments qui s’emboîtent et s’empilent. Le glaçage blanc de l’entremets est significativement plus épais sur la surface supérieure que sur le contour. Très gélifié, il adhère fortement à la mousse sous-jacente. Nous aurions aimé qu’il soit plus souple.

bûche Tine par Ladurée

La mousse à la rose est le premier élément que l’on atteint dans le dessert. Dans cette mousse prise à part, le parfum nous paraît très bien dosé, facilement reconnaissable sans être exagéré. La mousse a par ailleurs le bon goût de ne pas être de couleur rose ! Elle est assez ferme et on pourrait la détacher en bloc. Moyennement sucré, elle fond facilement en bouche.

bûche Tine par Ladurée

Nous ressentons encore la texture des fruits dans la compotée de cerises griottes et épices, tout comme leur saveur. Les épices utilisées apparaissent fortement à la dégustation, leur mélange réchauffe les papilles. Nous pensons y déceler notamment de la cannelle et de l’anis. Quant à la ganache montée façon riz au lait, elle est souple et assez aérée, incrustée de grains de riz. C’est certainement un élément inhabituel et étonnant. Elle aurait pu être vanillée pour être plus gourmande, mais nous apprécions sa quantité de sucre modérée et sa saveur lactée en fin de bouche.

bûche Tine par Ladurée

À la base du dessert, le croustillant de noix de macadamia manifeste effectivement la saveur délicate de ces noix qui apparaît plutôt en fin de bouche. Ce croustillant a par ailleurs une texture similaire à un praliné feuilleté, bien que sa saveur soit beaucoup plus douce. Il est sensiblement gras sur la langue. Enfin, la dacquoise aux amandes semble imbibée d’un sirop à la rose. La saveur et la texture de l’amande y sont malheureusement trop discrètes. L’épaisseur de ce biscuit est homogène, il est bien alvéolé et il apporte suffisamment de mâche à l’ensemble.

bûche Tine par Ladurée

VERDICT

La Bûche Tine par Ladurée a le double avantage d’un aspect et de saveurs originales. Nous y sentons d’abord la compotée de cerises qui prend d’abord la bouche avec les épices qu’elle incorpore, et ensuite le croustillant et la saveur de la noix de macadamia quand ses brisures craquent sous les dents. Néanmoins, bien que l’utilisation du riz dans la ganache montée soit indéniablement intéressante, les grains peut-être trop rares nous semblent presque imperceptibles dans l’ensemble. Le parfum de la rose apporté par la mousse est quant à lui très discret, mais il revient quand même en fin de bouche de façon plus marquée. Ainsi beaucoup de particularités intéressantes de cette bûche de Noël gagneraient à mieux ressortir dans l’ensemble, car en l’état elle nous semble un peu plus intrigante dans l’idée que dans la bouche. Enfin, nous pensons qu’elle mérite une finition plus soigneuse.

Note : 6,5/10

Adresse :

16 rue Royale, 75008 Paris
Ouvert du Lundi au Samedi de 8:00 à 20:00 et le Dimanche de 9:00 à 19:00
Tél : +33 1 42 60 21 79
www.laduree.fr

Suivez les auditions du Tribunal des Gâteaux en vous inscrivant à la Newsletter hebdomadaire et en suivant Robescake sur Facebook, Instagram ou Twitter.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.