L’Excentrique par Les Merveilleux de Fred

Avec les années, nous nous sommes rendu compte rapidement de nos différences. Les choses qui nous semblaient anodines dans l’enfance devenaient soudain des fardeaux écrasants dans le regard des autres. Pourtant, ne vaut-il pas mieux être atypique que banal et insignifiant ? Doit-on se conformer aux règles établies ? Le prix à payer, nous le connaissons. C’est la solitude. C’est ne jamais trouver sa place. Voilà ce qui se cache derrière la joie des excentriques, derrière le sourire de tous ceux que l’on trouve un peu singuliers. Et que se cache-t-il dans le Merveilleux Excentrique de Fred ? Nous nous y intéressons particulièrement.

Continuer la lecture de « L’Excentrique par Les Merveilleux de Fred »

Tarte aux Cerises par Glacier 1891

Nous voulons connaître la fin de l’histoire, nous voulons enfin toucher au but, mais comment y arriver quand chaque pas que nous faisons nous brise le cœur ? Est-ce la solitude de ce chemin, est-ce la vanité de tout ce que nous construisons qui nous fait tourner en rond ? Nous avons peut-être trop rêvé à des choses impossibles. Cette voix qui nous console et nous compromet, nous ne voulons plus l’entendre. Maintenant nous aimerions juste nous reposer… et goûter au printemps, un petit instant, pour y croire. Enfin profiter de son soleil et de ses saveurs, des cerises parfumées dont la douceur nous fait oublier tout chagrin. Sur une tarte par Glacier 1891, voyons si ces petits fruits éloignerons de nous les nuages.

Continuer la lecture de « Tarte aux Cerises par Glacier 1891 »

Forêt-Noire par La Grande Épicerie de Paris

Ses cheveux noirs nous tombent sur le visage, nous passons nos doigts dedans, nous les relevons et nous les laissons retomber. Ils s’éparpillent sur nos joues, sur nos lèvres, sur nos yeux. Nous entrevoyons son regard qui nous fixe dans le silence, et ses yeux s’illuminent dans le noir de ses cheveux comme deux lunes dans le ciel d’une forêt sombre. C’est une forêt noire où nous disparaissons, elle nous arrache à cette réalité et nous mène ailleurs. Peut-être dans ce monde de plaisirs qui nous est aussi promis par la Forêt-Noire de La Grande Épicerie de Paris.

Continuer la lecture de « Forêt-Noire par La Grande Épicerie de Paris »

Cake aux Fruits Confits par Petrossian

Ah ! Que l’obéissance aux conventions est réconfortante parfois ! Nous y goûtons comme à un mets de choix, réservé à quelques occasions. Car certaines choses nous rappellent combien sont délicieux les plaisirs les plus classiques, et combien sont agréables les eaux chaudes de la convenance sociale. On s’y efface comme dans un oubli, drapés de dignité. Nous nous parons alors des atours de la pureté, et cela ne donne qu’un plus haut prix à tous les secrets que d’autres peuvent entrevoir en nous. Partir à la campagne, boire un thé dans le jardin accompagné d’un cake aux fruits confits, n’est-ce pas le meilleur remède aux turpitudes de la ville qui nous prennent dans leurs filets ? Pauvres de nous qui cédons trop facilement parfois ! Choisissons notre cake de rémission avec soin, découvrons celui de la maison Petrossian. Continuer la lecture de « Cake aux Fruits Confits par Petrossian »

[Noël] Bûche Tine par Ladurée

Quand il s’agit de se mettre au chaud, de se réfugier dans ce qu’il y a de plus douillet au début de l’hiver, on peut tout à fait s’inspirer des pays scandinaves. N’est-ce pas ce bien-être qui caractérise aussi la période de Noël ? La maison Ladurée tient ainsi le bon filon en faisant appel au chef norvégien Sverre Saetre pour lui imaginer la bûche Tine, du nom des boîtes en bois traditionnelles de son pays. Quelles saveurs renferme-t-elle et sera-t-elle aussi originale qu’on peut le penser ? Nous la testons selon notre méthode éprouvée. Continuer la lecture de « [Noël] Bûche Tine par Ladurée »